La « lombalgie » est le nom scientifique donné aux douleurs situées dans le bas du dos et au niveau des vertèbres lombaires. Cela peut être une lésion d'un muscle, un tendon ou un ligament, une hernie discale, de l’arthrite, de l’arthrose ou une perte d’élasticité des disques intervertébraux. Les causes sont nombreuses. Votre animal peut avoir eu un choc, une malformation, une maladie... Il est donc important de le faire examiner.

Comment détecter le mal de dos ?

Les symptômes

Il y a différents stades de la douleur et il n’est pas toujours facile de se rendre compte que le chien souffre. L'animal peut :

  • Se montrer un peu moins vif ;
  • Avoir moins d’entrain à aller se promener ;
  • Montrer des difficultés à monter sur le canapé ;
  • Avoir des problèmes de constipation.

A un stade plus avancé le chien peut présenter des :

  • Boiteries ;
  • Raideurs du train arrière ou d’une patte ;
  • Difficultés à se déplacer.

A un stade encore plus aigüe le chien peut se paralyser du train arrière et présenter une perte de sensation.

Faite des points de compressions léger le long de la colonne vertébrale de votre chien et observez sa réaction. S'il se retourne de façon un peu vive ou gémit c’est qu’il a mal.

N’attendez pas et prenez rendez-vous chez votre vétérinaire.

L’auscultation vétérinaire

Afin de déterminer l'origine de la douleur ou de la gène, votre vétérinaire procèdera à une série de manipulations. Il pourra également effectuer des radiographies. Pour plus de précision dans le diagnostic, un scanner ou IRM peut s’avérer nécessaire.
Dans un premier temps le vétérinaire peut vous prescrire des anti-inflammatoires et une mise au repos de l’animal.

Quelles sont les causes de la lombalgie ?

Comme pour l’humain, les causes peuvent être diverses. Votre chien peut avoir une prédisposition naturelle ou avoir subi un choc. C’est pourquoi, il est toujours important de tenir informé le vétérinaire du passif de votre chien (accidents, choc, chute, âge,..).

Zoom sur la sciatique

Votre chien peut souffrir d’une sciatique qui est une affection de la jonction lombo-sacrée appelée syndrome de la queue de cheval. Cette articulation se situe entre la dernière lombaire et le sacrum. Elle est particulièrement sollicitée par le chien lorsqu'il trotte ou court. Lors d’une affection lombo-sacrée, le nerf sciatique est comprimé. Une malformation peut être à l’origine de ce problème.

Zoom sur l'hernie discale

La moelle épinière passe dans les vertèbres. Et entre chaque vertèbre, il y a un disque. Ce disque est formé d’un anneau qui entoure un noyau afin d’articuler la colonne vertébrale. Lorsque l’anneau se déchire, le noyau sort et c’est ce que l’on appelle une hernie discale. La moelle épinière est ainsi comprimée entre les vertèbres.

L'hernie discale peut se produire dans le bas du dos mais aussi au niveau des épaules

Pour confirmer son diagnostic, le vétérinaire peut effectuer :

  • une myélographie qui montre la déformation de la moelle ;
  • une IRM qui montre les disques abimés, la moelle déformée et les dégâts éventuels.

Il existe également d’autres causes au mal de dos comme une malformation (bec de perroquet), de l’arthrose, une dysplasie…
A lire : la Dysplasie de la hanche chez le chien

Quels sont les traitements de la lombalgie ?

Les anti-inflammatoires

Sur prescription de votre vétérinaire, ils aideront votre animal à gérer la douleur. Ce traitement ne peut être donné sur des durées trop longues à cause du risque d'accoutumance et des effets secondaires.
En cas de mal persistant comme l'arthrose, votre vétérinaire peut vous proposer des traitements alternatifs pour soulager votre animal.
A lire : les implants de billes d'or une alternative pour lutter contre l'arthrose

L’alimentation adaptée et les compléments alimentaires

La mise en place d’une alimentation adaptée est incontournable et les résultats sont là ! Votre vétérinaire vous orientera vers une gamme de croquettes spécifiques dites "mobilités". Ces croquettes sont plus riches en chondroitine et ont un apport spécifiques en vitamines. Elle permettent de mieux protéger les cartilages de votre animal et de lutter contre l'arthrose

Le surpoids est un facteur aggravent de la lombalgie. Surveillez donc bien sa courbe de poids et évitez de lui donner une alimentation trop riche !

En plus de l'alimentation adaptée, vous pouvez proposer à votre animal des compléments alimentaires riches en chondroprotecteurs. Des produits homéopathiques permettent d’agir sur les douleurs dues aux traumatismes ou rhumatismes. Enfin, la pâte de Curcuma, l'extrait e moule verte ou le Boswella sont de très bons anti-inflammatoires naturels.

Attention toutefois à l'auto-médication ! Quel que soit votre choix d'orientation alimentaire, prenez le temps d'en discuter avec votre vétérinaire. Il vous aidera à déterminer le régime et le dosage le mieux adapté à votre animal.

Il existe un groupe Facebook "Comment soigner nos animaux au naturel" qui peut vous permettre de vous renseigner sur la phytothérapie et partager des expériences avec d'autres propriétaires d'animaux.

A lire aussi : Comment préparer soi-même à manger à son chien : avantages et inconvénients ? - Alimentation pour chien et chat : qu'est-ce que le BARF ?

L'intervention chirurgicale

Des interventions chirurgicales peuvent vous être proposées en fonction du stade d’évolution, de l’état de santé et de l’âge de votre compagnon.

Pour la sciatique, l’intervention consiste à lever la compression du nerf sciatique.
Lors d’une hernie discale, le chirurgien viendra retirer ce qui déforme la moelle. Le degré de déformation de la moelle ainsi que l’état de la moelle elle-même sont des facteurs déterminants à la réussite de la chirurgie. En cas de paralysie, le chien doit être opéré sous 48h pour avoir de vraies chances de recouvrir sa mobilité.
A lire : Pourquoi faire assurer son animal

La médecine douce

Kinésithérapie, physiothérapie, osthéopathie,…ces disciples sont reconnues pour apporter de bons résultats dans le confort de vie de l'animal. Utilisées en compléments des traitements classiques, elles aident à repousser l’aggravation des symptômes. Ces méthodes permettent de repousser voire d'éviter la réponse chirurgicale lorsque l’état de santé du chien n’est pas trop dégradé.

Ces thérapies alternatives doivent toujours venir en complément et non à la place du traitement préconisé par votre vétérinaire et doit être préalablement discuté avec lui.

L’Association Française des Vétérinaires Exerçant en Physiothérapie et Rééducation fonctionnelle http://www.afvephyr.fr saura vous renseigner tout comme votre vétérinaire habituel.

Lire aussi : Les médecines alternatives pour soigner nos animaux de compagnie

Une activité physique adaptée pour maintenir sa masse musculaire

La promenade, un rituel essentiel

En pleine période de crise, le vétérinaire vous recommandera du repos complet. Attention toutefois à préserver sa masse musculaire !

La meilleure arme pour votre chien : sa musculature. Il faut donc la préserver en continuant les sorties. Cela jouera également favorablement sur son moral !

Faites lui faire de courtes balades en laisse 2 à 3 fois par jour. Réduisez le temps des sorties à 15 min puis augmentez progressivement de 5 mn si vous constatez que votre chien ne souffre pas. L'important est de laisser votre chien "s'échauffer" si vous devez le lâcher et qu'il n'y a pas de contre indications faites les 10 premières minutes en laisse pour éviter l'effort "à froid".

Evitez les sauts, les jeux brusques, les sprints, les balades trop longues, les escaliers et les sols glissants...

A lire : Promener son chien, un rituel essentiel pour son équilibre

La nage pour du sport sans douleur !

La nage est un super exercice pour musclez votre chien. Et l'effet de l'eau lui permet de ne pas souffrir pendant l'effort. Attention toutefois à la posture de sa colonne vertébrale. Il existe des gilets qui permettent à votre chien de flotter si celui-ci souffre trop ou n'est pas à l'aise dans l'eau. Parlez en préalablement avec votre vétérinaire. En cas de doute et pour sa sécurité, privilégiez les zones d'eau où votre animal à pied. Une minute dans l'eau équivaut à 7 min d'exercice sur la terre ferme !

Ne négligez donc pas les douleurs du dos chez votre chien et consultez au plus vite.

A lire aussi :
Les médecines naturelles pour soigner nos animaux de compagnie
J'ai décidé d'adopter un senior
Comment faire soigner son animal lorsque l'on a des problèmes financiers