L’arthrose est une maladie articulaire très courante chez le chien, le chat et le cheval. En effet, plus de 20% des chiens sont atteints et parfois très jeunes. Il existe une technique peu connue en France mais beaucoup plus développée en Espagne, aux Etats-Unis et dans les pays du Nord : les implants d’or. Lumière sur ce procédé révolutionnaire pour nos compagnons à quatre pattes !

Arthrose : de quoi parle-t-on ?

L’arthrose c’est la destruction du cartilage. C’est un processus dégénératif irréversible et qui ne peut pas être guéri. L’usure des cartilages peut concerner les hanches, les genoux, les coudes, les épaules et également les vertèbres. Cette maladie articulaire est souvent observée lors du vieillissement de l'animal (arthrose primitive). Mais elle peut également se développer suite à un traumatisme physique ou du fait d'une malformation (arthrose secondaire).

Quels sont les symptômes de l'arthrose ?

L’arthrose peut se manifester par crises plus ou moins intenses, ou devenir une douleur permanente. L'animal atteint d'arthrose peut présenter une simple raideur ou des boiteries. Mais il peut aussi avoir des difficultés à se lever ou à monter les escaliers. Une atteinte sévère peut même provoquer une paralysie partielle.

Les traitements prodigués contre l'arthrose

Si l’arthrose ne se soigne pas, la douleur peut être prise en charge. Il faut savoir que la douleur arthrosique peut s’avérer extrêmement forte. Afin de soulager l'animal et d'améliorer sa mobilité, le vétérinaire peut prescrire un traitement anti-inflammatoire (AINS anti-inflammatoires non stéroïdiens). Il existe également des traitements à base d’injection de polymères d’acides gras ou des infiltrations de plasma riches en plaquettes.

En parallèle, une alimentation adaptée sera conseillée. On parle notamment de compléments alimentaires dits chondroprotecteurs afin de renforcer la capsule osseuse.

La solution chirurgicale est rarement envisagée car souvent trop risquée. Mais selon la zone atteinte, des prothèses peuvent être envisagées. Notamment dans le cas d'une dysplasie de la hanche.

La médecine alternative : pour soulager la douleur

Ostéopathie, kinésithérapie, séances de laser, acupuncture,...sont autant d'alternatives non pas pour soigner l'animal mais pour l'aider à soulager sa douleur. Bien entendu les posologies et les traitements sont adaptés à chaque animal ! Il est donc impératif que ces traitements vous soient prescrits par un vétérinaire en compléments d'un traitement plus "classique".

Pour aller plus loin : Les médecines alternatives pour soigner nos animaux de compagnie

Les implants de billes d'or : une solution alternative et douce

Déjà couramment pratiqué dans certains pays comme les pays nordiques, les Etats-Unis et l’Espagne, les implants de billes d'or commencent à faire leur entrée en France. En effet, cette technique utilisée depuis plus de 20 ans fait l’objet de publications de plus en plus nombreuses dans notre pays.
Certains vétérinaires se sont même spécialisés dans les implants de billes d’or. Ils ne sont encore pas nombreux mais vous en trouverez un peu partout en France.

Les implants de billes d'or : de quoi s’agit-il ?

Des tous petits morceaux d’or comme des grains de riz (1 à 3 mm de diamètre) ou ,pour certaines techniques, des fils d’or sont implantés sous la peau de l’animal dans les articulations ou en périphérie. La pose des implants se fait sur les points d’acupuncture. L'opération se fait sous anesthésie générale.

65% des propriétaires de chiens implantés constatent une diminution de la douleur à 3 mois. Des auteurs américains confirment 90% de bons résultats.

Essai clinique Université de Norvège puis Etude Durkes T. 1999

L’or 24 carats qui est implanté sous la peau de l’animal a un effet anti-inflammatoire naturel et permanent (action de 10 ans environ). La pose des implants permet de :

  • réduire la douleur lorsque l’arthrose s’est déjà installée ;
  • redonner du tonus aux muscles, ligaments et tendons ; 
  • ralentir voir de stopper le processus dégénératif ;
  • améliorer la mobilité de l’articulation.

Dans quel cas puis-je envisager des implants de billes d'or ?

Cette intervention peut-être envisagée pour la plupart des maladies articulaires qui favorisent le développement de l'arthrose :

  • Dysplasie de la hanche ;
  • Arthrose du coude ;
  • Arthrose du Grasset (généralement suite à une rupture des ligaments croisés) ;
  • Syndrôme de la queue de cheval ;
  • Polyarthrite (dans certaines cas) ;
  • Malformation vertébrale et spondylarthrose.

La technique commence à se développer dans les cas de :

  • Stomatites chroniques chez les chats ;
  • Incontinence urinaire et fécale ;
  • Epilepsie.

Une intervention précoce conseillée

Plus l’intervention se fait sur un animal jeune et peu atteint, plus les résultats sont bons et rapides. En effet, un chien avec beaucoup d’arthrose peut être traité mais moins l’arthrose est installée moins elle s’installera du fait de la présence des implants. Cette intervention est donc tout à fait conseillés en préventif dès le diagnostic posé et ce, même si les symptômes ne sont pas encore visibles.

Le cas de l’animal qui a déjà subi une intervention chirurgicale

Les implants de billes d’or peuvent également être associés à une chirurgie. Ils interviennent parfois en complément lorsque l’animal est trop atteint et que l’opération est inévitable. Dans ce cas, ils permettent de jouer un rôle anti douleur après une dénervation, exérèse de la tête fémorale ou pose de prothèse. La seule contre-indication serait la présence d’une infection.

Les avantages de ce procédé

Une technique moins coûteuse qu'une intervention chirurgicale

La technique est beaucoup moins couteuse qu’une intervention chirurgicale. Le prix va varier en fonction du nombre d’implant. Un animal présentant un problème articulaire à la hanche a de fortes choses de développer des problèmes aux autres articulations comme les genoux. C’est pourquoi, il est courant que l’animal reçoivent des implants sur plusieurs zones du corps. Pour une vingtaine d’implants le coût moyen est de 600 euros contre plusieurs milliers d’euros pour une prothèse.

L’absence de complications

Il n’y a aucune complication post-op ni d'effets secondaires. Hormis les risques liés à toute anesthésie, l’animal remarchera directement après l’opération. Alors qu’une prothèse nécessite un repose complet plusieurs semaines. Aucun rejet ne semble observé à ce jour.

Pas de toxicité

Les anti-inflammatoires peuvent causer sur des prises permanentes des dommages à certains organes comme les reins ou le foie. Avec les implants d’or, pas de risque toxique ! Les anti-inflammatoires pourront être arrêtés ou a minima fortement diminués après l’implantation.

Des résultats rapides

Les résultats optimums s’obtiennent après 3 à 6 mois. En effet, il faut laisser le temps à l’or de se dissoudre. Durant ce laps de temps, un suivi vétérinaire et des compléments médicamenteux seront nécessaires. Dans certains cas des effets très positifs s’observent dès 3 semaines.

La vie de l’animal après les implants

Comme il n’y a pas de protocole post-op à mettre en place, l’animal peut reprendre le cours de sa vie sous 48h avec un résultat optimum sous 3 à 6 mois. Mais le temps de récupération est variable selon l'âge de l'animal et le degré de développement de la maladie. Certains vétérinaires parlent d’un mois par année d’âge pour observer de bons résultats. Mais ce n’est qu’une indication qui varie selon de nombreux critères.

Il faut savoir que les implants vont permettre de réduire voire supprimer la douleur. Par contre, une articulation bloquée par l’arthrose le restera. Un chien dysplasique le restera et ses résultats radiographiques seront inchangés. Une hanche classée D restera D.

Où trouver un vétérinaire pratiquant ce type d'intervention ?

Cette méthode couramment utilisée à l'étranger apparait doucement en France. Et un vétérinaire orthopédique n'est pas nécessairement formé pour la pratiquer. Toutefois, ils seront à même de se renseigner et vous conseiller dans vos démarches. Voici une liste (non exhaustive) de cliniques vétérinaires pratiquant la pose d’implants de billes d’or.

Selon votre secteur géographique, ce choix vous demandera peut-être de faire plusieurs centaines de kilomètres pour votre animal. Sachez que cette intervention nécessitera au maximum 3 déplacements : rendez-vous d'auscultation et de pose de diagnostic, pose des implants et contrôle de l'intervention 2 mois plus tard. Un cliché radiographique est toujours nécessaire. Si vous l’avez déjà, n’oubliez pas de l’amener au vétérinaire.

Sources : clinique du Vernet et clinique de la Yourte , université de toulouse thèse Charlène Favière – Sabavet,  Francese Miguell Martin

A lire également : Lombalgie et mal de dos chez le chien: comment réagir ? - Les médecines alternatives pour soigner nos animaux - Comment soigner la douleur chez le chat? - Alimentation pour chien et chat : qu'est-ce que le BARF ?