En tête des pays d'Europe ayant le plus d'animaux de compagnie (pas moins de 63 millions d'animaux domestiques soit près d'un foyer sur deux qui possède un animal de compagnie), la France se positionne également comme la plus mauvaise élève quand il s'agit de faire assurer son animal ! Mais une assurance, pour quoi faire ?

Un animal combien ça coûte ?

Hors frais d'adoption (comprenant généralement l'identification, les premiers vaccins et la stérilisation), on dépense en moyenne, 800 euros par an pour son chien (1200 euros pour des chiens de grande taille) et 600 euros par an pour son chat.
Mais en cas de soins vétérinaires spécifiques (maladie, accident, vieillissement,..), ce coût peut rapidement augmenter ! Quelques exemples de dépenses vétérinaires :

  • Urgence vétérinaire : 90 euros en moyenne pour la seule consultation
  • Analyses en laboratoires : entre 50 et 100 euros
  • 120 euros pour une affection dermatologique
  • 200 pour des radiographies sous anesthésie
  • 500 euros pour l’ablation d’une tumeur
  • 1200 euros pour une chirurgie des ligaments

Une assurance avec une formule de remboursement médiane (entre 50 et 60% des frais pris en charge) coûterait en moyenne 20 euros/mois pour un chat et 35 euros/mois pour un chien. Il n'est donc pas négligeable, lors de l'adoption de son animal, de se demander s'il est nécessaire ou non d'assurer votre nouveau compagnon.

A lire également --> Pourquoi faire identifier son animal ? - Pourquoi faire stériliser son animal ?

Une assurance pour quoi faire ?

Je l'aime, je le protège !

Près de 90% des français sont d’accord sur le fait que l’animal mérite le statut « d’être sensible » et près de 80% des français s’accordent à dire qu’un animal ne peut être considéré comme un objet. Votre animal est un membre de la famille et à ce titre, il a le droit de bénéficier de toute votre attention, votre amour, mais également des soins qui peuvent ou doivent lui être prodigués s’il venait à être malade ou accidenté. Vous poseriez-vous la question d’assurer votre enfant ?

Le saviez vous ? Selon un sondage Ipsos Santé de 2019, face à un devis de plus de 1000 € pour sauver leur animal, 16 % des propriétaires de chats opteraient pour l’euthanasie, contre 7 % des propriétaires de chiens. 

Contre quoi est garanti votre animal ?

Les contrats proposés sont des garanties tous risques ce qui signifie que tout est garanti sauf exclusion ! Les garanties ne sont donc pas listées, seules les exclusions le sont. Votre animal est ainsi couvert pour ses dépenses de santé quelles soient dues à la maladie, un accident ou une hospitalisation. Sont ainsi pris en charges les frais de consultation mais également de médicaments et tous les actes chirurgicaux ou encore de diagnostic (radios, scanner, bilan sanguin..) Quelle que soit la nature de la dépense elle sera prise en charge de la même façon, dans la limite du montant et du plafond de garantie.

Les principaux freins à l'assurance 

Le premier frein mis en avant semble être de nature financière. En effet, assurer son animal cela a un coût ! Cependant ce coût peut paraître supportable au regard des sommes à engager auprès des vétérinaires en cas de maladie, de soins et encore plus en cas d’accident nécessitant une intervention chirurgicale. 

Le second frein semble être celui relatif aux démarches à entreprendre. Quelle compagnie d’assurance choisir ? Quelle formule d’assurance ? Comment l’assurance fonctionne-t-elle ? Combien peut-on me rembourser et sous quel délai ? Tout un tas de questions auquel vous trouverez des réponses en acceptant simplement d’y consacrer un petit peu de temps. Une fois de plus, vous pouvez trouver auprès des associations ou des éleveurs une aide précieuse sur les démarches à suivre ainsi que sur le type d'assurance choisir.

A lire aussi -->  3 conseils pour économiser sur son assurance santé

Comment choisir son assurance ?

Le tarif de l'assurance santé animale va varier en fonction du type d'animal, de sa race, de sa taille, de son âge .. Plusieurs offres packages vont vous être proposées par la compagnie d'assurance et ce n'est pas toujours si simple de s'y retrouver !

Le choix du niveau de garantie

A la souscription vous devrez choisir un pourcentage de prise en charge. Il s'agit du pourcentage de remboursement des frais engagés. Ce pourcentage peut varier de 50 à 100 % des frais engagés. La plupart des compagnies vous laisse le choix du pourcentage de prise en charge à la souscription. Moins le pourcentage choisi est élevé et moins le coût mensuel de l'assurance est important. Il faut bien réfléchir à ce point car baisser le tarif de l'assurance c'est aussi baisser le montant des remboursements ! Par exemple si vous choisissez une couverture à hauteur de 70%, pour une dépense vétérinaire de 150 euros (consultation en urgence + médicaments) le montant remboursé sera de 105 euros sauf application éventuelle d'une franchise

Le montant du plafond de garantie

En règle général, il est différent en fonction du choix de niveau de garantie. Il s'agit d'un plafond annuel de remboursement au-delà duquel les dépenses engagées ne seront plus prises en charge jusqu'à renouvellement de votre contrat à sa date anniversaire. Le plafond se reconstitue donc tous les ans. Ces plafonds peuvent varier de 1200 à 2500 euros par an en fonction de la compagnie, du type d'animal et donc du choix de niveau de garantie.

Le montant de la franchise

Celle-ci va varier en fonction du choix du niveau de garantie. Plus le niveau de garantie est élevé et plus généralement la franchise le sera également. La franchise peut être annuelle ou par sinistre déclaré. Vérifiez bien ce point. La franchise est une somme restant à votre charge lorsque survient un sinistre.

La lecture des exclusions

Généralement les compagnies excluent les pathologies ou maladies congénitales et/ou héréditaires (celles liées à la race de l'animal).

Les Forfaits prévention et stérilisation

Certains contrat proposent des forfaits pour la prise en charge des frais de stérilisation, vaccination, vermifuges etc... les montants diffèrent d'un contrat à un autre.

Pour en savoir plus sur la prévention :
Vaccination chez le chien, contre quoi devons nous le protéger?
Vaccination chez le chat, contre quoi devons nous le protéger ?
Vermifuger son chat et son chien: Pourquoi, Quand, Comment
Comment protéger vos animaux des Tiques

Quand assurer son animal ?

Assurez votre animal le plus tôt possible ! Et gardez à l'esprit les points suivants :

Pas de garantie pour une maladie existante

Si une pathologie a été décelée chez votre animal avant la souscription de l'assurance cette pathologie sera exclue. Le principe de toute assurance est basée sur le caractère aléatoire du risque, par conséquent lorsque le "risque" (pathologie) étant réalisé (connu) vous ne serez plus pris en charge pour cette pathologie. L'assurance santé ce n'est pas la sécurité sociale, il n'y a pas de prise en charge d'une maladie existante. Si votre maison est en feu il est trop tard pour l'assurer contre l'incendie car "le risque" s'est déjà réalisé !

Un tarif plus élevé pour un animal âgé

Plus votre animal avance dans l'âge et plus le tarif est élevé pour la souscription d'une assurance santé.
Certaines compagnies font évoluer le tarif au fur et à mesure que votre animal prend de l'âge, et certaines maintiennent le tarif initial (à la souscription) sauf si les dépenses de santé de votre animal sont importantes et récurrentes. Dans ce cas, le tarif est amené à être revu à la hausse.

Attention à la limite d'âge de souscription

La plupart des compagnies d'assurance ont des limites d'âge pour la souscription. Il n'est plus possible d'assurer son chien ou son chat à partir de 7/8 ou 9 ans. Cette limite d'âge varie d'une compagnie à une autre et diffère entre chien et chat. 

Une mentalité à faire évoluer

La France est la plus mauvaise élève en matière d’assurance animale ! Nous sommes pourtant le pays d’Europe avec le plus d’animaux de compagnies,..Cherchez l’erreur ! Moins de 10% de nos animaux sont assurés, contre 60% en Grande-Bretagne et 80% en Suède !

Chez nos voisins du Nord, on assure son animal en même temps que les membres de la famille, et ce depuis bien longtemps …. On constate en France une tendance à l’abandon ou à l’euthanasie de l’animal comme réponse à une difficulté ou un refus de payer les soins vétérinaires alors que le pronostic vital de l’animal n’est souvent même pas en question.

On accepte facilement d’assurer son smartphone, plus difficilement son animal de compagnie. Mais lequel des deux vous apporte le plus de bonheur et vous donne de l’amour à revendre, sans limitation de forfait ? Réfléchissez-y, ça ne coûte rien et ça dure plus longtemps….

 

A lire également --> Sida et leucose du chat : tout savoir avant d'adopter - La PIF chez le chat - Comment faire soigner ou stériliser son animal quand on a des problèmes financiers ?