Incontinence et malpropreté, comment faire la différence ? Les chats et les chiens peuvent devenir incontinents en vieillissant. Mais elle peut également toucher des animaux plus jeunes. La malpropreté est une action consciente, contrairement à l’animal incontinent qui ne peut pas se retenir. Certains indicateurs permettent de faire la différence entre incontinence et malpropreté. La réponse à apporter est complètement différente en fonction de la cause.

Incontinence et malpropreté qu’est-ce que c’est ?

Comprendre l’Incontinence

Il s’agit d’une perte d’urine involontaire. L’animal ne se met PAS en position pour uriner. Les mictions sont inconscientes et involontaires. L’animal incontinent a plus de difficultés à se retenir en position couchée. Il est donc fréquent de retrouver son panier ou l’endroit où il se couche mouillé.

Comprendre la Malpropreté

L’animal malpropre a conscience de ce qu’il fait. Lorsqu’il urine dans la maison il sait très bien qu’il ne doit pas le faire. Ce comportement peut trouver diverses explications. Il faut identifier la cause pour régler le problème.

Chez le chat on distingue deux types de malpropreté :
  • Le marquage urinaire: le chat urine sur les surfaces verticales (murs ou meubles). La queue est droite et frétille. Les mictions sont en petites quantités. Le marquage est généralement réglé par la stérilisation/castration du chat.
  • Le comportement inapproprié: le chat urine sur des surfaces horizontales (sols) et en grande quantité. Il dépose une flaque d’urine.
 
Chez le chien, on peut identifier la malpropreté lorsque le chien se met en position pour uriner. Il dépose alors ses urines dans la maison.

Lorsque ce comportement se produit de façon exceptionnel c’est que c’est accidentel. Le chien resté seul trop longtemps qui n’a pas pu sortir pour ses besoins n’a simplement pas pu se retenir. Plus votre chien vieillit plus il a besoins de sorties hygiéniques rapprochées. Inutile de relever, ne disputez pas votre animal et ignorez cet accident. Lorsque ce comportement se reproduit vous devez par contre vous en inquiéter.

Les causes de l’incontinence et de la malpropreté

Les causes de l'incontinence :

  • Une conséquence de la castration : C'est plus courant chez la chienne que chez le chien, le muscle de l’urètre perd en tonus à cause de la suppression d’hormones. Il est conseillé de ne pas faire stériliser les femelles trop jeunes et d’attendre après les premières chaleurs.
  • Le vieillissement de l'animal : Le muscle de l’urètre perd en tonus avec l’âge et l'animal ne peut retenir son urine.
  • Une maladie (infection urinaire, diabète, insuffisance rénale, calculs rénaux, tumeur…)
  • Un traumatisme suite à un accident ou un choc qui a endommagé le système nerveux
  • Un problème congénital de la vessie ou de l’urètre. Dans ce cas l’animal est atteint très jeune par l’incontinence.

Les causes de la malpropreté

  • La cause médicale (infection urinaire, diabète, problème rénale, dérèglement thyroïdien …)
  • Le stress ou un mal être : L’animal est soumis à un stress important, il exprime un mal être. C’est souvent le cas chez le chat lorsque celui-ci cohabite avec un ou des congénères dominants
  • Un problème d'accès aux besoins : Une litière souillée ou en nombre insuffisant, ou mal placée pour le chat. Et un nombre de sorties insuffisantes pour le chien


Les traitements de l’incontinence

Le vétérinaire va réaliser des analyses de sang, et le cas échéant des radiographies ou échographies.
  • Prescription de médicaments : Lorsque l’incontinence est due à la castration des médicaments à base d’hormones seront prescrits par le vétérinaire. En cas de maladie le traitement sera en fonction de la cause.
  • Intervention chirurgicale : L’intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire dans certains cas, notamment en cas de problème congénital.


Les traitements de la malpropreté

Ecartez ou traitez la cause médicale

Il faut avant tout éliminer la cause médicale. Un bilan vétérinaire s’avère indispensable. En cas de problème médical avéré votre vétérinaire vous prescrira le traitement adapté. Une fois la cause médicale écartée il faut déterminer l’origine du problème afin de régler la cause.

Augmentez les litières ou les sorties pipi 

Facilitez l’accès à la litière de votre chat :
  • une litière toujours propre
  • au moins une litière par chat, placées à des endroits différents
  • disposer la litière dans un endroit calme et sécurisé pour votre chat
Augmentez le nombres de sorties pipi de votre chien :
  • Evitez les absences trop longues
  • sortez votre chien à heures régulières

Reprenez les bases de l’apprentissage

Pour le chiot et le chaton soyez patient dans l’éducation de l’animal. Si l’apprentissage a été mal fait reprenez tout depuis le début lorsque votre animal est jeune.Régler les troubles du comportement

Aller plus loin -> Apprendre la propreté à son chiotLe sevrage du chaton : une étape cruciale pour l'équilibre du chat

Réglez les troubles du comportement

Eliminez toute source de stress. Votre animal a besoin d’un environnement calme. Vous devez le rassurer et lui donner un environnement sécurisé sans agressions extérieures. Le problème de dominance entre congénères doit être réglé.

Pensez à faire appel à un comportementaliste pour votre chat ou votre chien, ou à un éducateur canin. Ces professionnels vous aideront à rétablir :

  • une relation apaisée maitre/animal,
  • l’ordre hiérarchique entre l’animal et ses congénères qui habitent sous son toit.

Aller plus loin -> La malpropreté chez le Chat : que faire ?

Dans tous les cas ne punissez jamais votre animal (chat ou chien) vous ne ferez qu’augmenter son anxiété et renforcer le problème.

 

A lire également --> Pourquoi et comment pratiquer un test d'urine à son chat ou son chien?; Bilan santé du chat senior