Le typhus du chat est une maladie infectieuse très contagieuse et généralement mortelle. Grâce à la vaccination, les cas de typhus se sont raréfiés et la maladie était considérée comme quasiment endiguée. Pourtant depuis 2012, de nouvelles épidémies sont à déplorer ! Une seule mesure est efficace pour protéger votre félin : la prévention par la vaccination.

Qu'est-ce que le typhus du chat ?

Le typhus également appelé panleucopénie infectieuse est une maladie infectieuse grave dont la mort est bien souvent l'issue la plus fréquente. En effet, plus de 90 % des cas chez les chatons et les jeunes adultes non vaccinés ne survivent pas. Comme la leucose, le Sida, la PIF ou le coryza, il fait donc partie des principales maladies du chat. A ce jour, seul le vaccin contre le typhus garanti une réelle protection.

Le Typhus du chat est dû à un virus, le Parvovirus, semblable à la Parvovirose chez le chien.

Les chatons, les chats affaiblis par une autre maladie ou par de mauvaises conditions de vie, et ceux vivant en groupes denses, sont particulièrement exposés. L'arrivée du virus du typhus dans une collectivité, notamment un refuge ou une société de protection animale, sera donc souvent catastrophique.

Le typhus félin, n'est pas transmissible à l'homme ou à d'autres espèces animales comme le chien.

Comment se transmet-il ?

Le typhus est un virus extrêmement résistant dans le milieu extérieur, puisqu'il peut y survivre pendant plus d'un an, et être transporté sur de longues distances ! Pendant la  phase aiguë de la maladie, le virus est présent en très grande quantité dans toutes les excrétions et sécrétions du chat malade. Par conséquent, le virus peut :

Le saviez-vous ? Les selles d'un chat malade seront infectantes jusqu'à 6 semaines après sa guérison !

  • se transmettre par contact directe en reniflant, léchant ou ingérant les matières fécales du chat infecté ;
  • être aussi transporté sous vos chaussures, vos vêtements ou tout objets ayant été en contact avec un chat porteur.

Par conséquent, même un chat d'appartement n'est pas à l'abris d'une contamination ! C'est pour cela qu'outre la vaccination, il est nécessaire de désinfecter l'environnement et tout ce qui a pu être en contact avec un chat atteint.

Quels sont les symptômes du typhus ? 

Les signes cliniques du typhus apparaissent généralement deux à sept jours après exposition au virus. Il s'attaque principalement aux cellules de la moelle osseuse et aux parois du tube digestif. L'évolution la plus classique de la maladie provoque sur plusieurs jours :

  • diarrhées hémorragiques ;
  • vomissements ;
  • déficit du système immunitaire ;
  • abattement ;
  • fortes fièvres ;
  • baisse d'appétit ;
  • tremblements / troubles neurologiques ;
  • déshydratations ;
  • anémie ;
  • cécité fulgurante (dans certains cas) ;
  • décès de l'animal.

Certaines formes suraiguës peuvent causer la mort de l'animal en quelques heures seulement ! Il existe également une forme dite "cérébelleuse" chez les chatons contaminés lors de la gestation de leur mère. Ces chats présentent à la naissance des troubles neurologiques notamment des problèmes de coordination motrice.

Comment confirmer son diagnostic ?

Afin de confirmer le diagnostic, le vétérinaire effectuera une prise de sang (pour vérifier le taux de globules blancs) et une PCR (Polymerase Chain Reaction) ou des tests rapides (techniques ELISA) réalisés sur les selles de l’animal.

Quel traitement existe-t-il ?

Le traitement est malheureusement aléatoire et dépend fortement de l'état général de l'animal. C'est pourquoi, la prise en charge de l'animal doit se faire au plus tôt et ce, dès premiers signes de la maladie ! Les symptômes ne sont donc pas à prendre à la légère et il faut consulter votre vétérinaire sans attendre !

Le saviez-vous ? Ceux qui survivent à l'infection deviennent généralement résistants à la maladie. Ils peuvent aussi garder des séquelles neurologiques à vie.

Le traitement mis en place contre le typhus du chat vise surtout à soulager les symptômes et à soutenir l'état général de l'animal. Il consiste en une ré-hydratation (perfusions), et à la prise de médicaments anti-vomitifs et anti-diarrhéiques mais aussi d'antibiotiques. Une alimentation par sonde est souvent nécessaire.

Un traitement antiviral avec de l'interféron oméga félin (VIRBAGEN) peut aussi être mis en place par le vétérinaire. Même si son efficacité reste contestée à ce jour. Le chat atteint qui survit 5 jours après la mise en place du traitement à un pronostic de survit encourageant. Malheureusement, tous les chats ne vont pas régir positivement au traitement et plus de 90% d'entres eux ne survivront pas à la maladie.

Seul moyen efficace de protéger votre chat : le vaccin 

Le seul moyen de lutter efficacement contre le typhus est la vaccination du chat. Celle-ci est possible dès l'âge de deux mois et se pratique en deux injections à un mois d'intervalle. Le risque zéro n'existe pas mais le vaccin contre le typhus est très efficace et les risques de contaminations sont quasiment nuls. Et comme expliqué plus haut, le virus est extrêmement résistance et contagieux et peut être ramené chez vous sous vos chaussures. Donc même si votre félin ne sort pas et n'est pas en contact d'autres congénères, il n'est pas à l'abri du typhus ! Alors quand on l'aime, on le vaccine. 

Désinfecter l’environnement pour prévenir de la maladie

Si un cas de typhus se déclare chez vous ou dans une collectivité féline, seules des mesures sanitaires (mise en quarantaine, désinfection totale du milieu et des vêtements, port de gants lors de la manipulation des animaux contaminés etc.) peuvent venir à bout du virus. Autrement, il continuera de proliférer dans l'environnement mettant en danger la vie des animaux y compris de ceux qui pourraient venir habiter le lieu plusieurs mois après !

Attendez au moins 6 mois avant d’adopter un nouveau chat dans un environnement qui a été contaminé. Ou a minima, adoptez un chat ayant déjà eu son vaccin et son rappel de vaccin, et ce, depuis déjà 2-3 mois.

En effet, rappelons-le, le virus peut survivre jusqu'à 1 an dans l'environnement ! L'eau de javel ou le Virkon sont très efficaces pour venir à bout de cette maladie. 

Utilisez de la javel avec 9,6% de chlore. Diluez 250 ml de javel dans 5 L d’eau froide ou tiède et procédez sans attendre après la dilution à la désinfection de tous les objets et environnement. La javel diluée doit rester en contact au moins 10 mn avec les objets avant rinçage. Un nettoyage régulier de vos espaces permet de prévenir les risques de contamination. 

A lire également : La PIF chez le chat - Sida et leucose du chat : tout savoir avant l’adoption - La vaccination du chat : contre quoi devons-nous le protéger ? - Adopter un nouveau chat : comment réussir la cohabitation ?