La plupart des problèmes de comportement des chiens viennent d’erreurs commises lors de l’éducation. Certains maitres sont à bout et ne savent plus comment régler les problèmes d’aboiements en continu, de fugues et de destruction. Afin d’éviter de créer une relation compliquée avec votre chien, et pour avoir un animal équilibré et épanoui, 6 erreurs sont à éviter !

Erreur N° 1 -  Laisser son chien dormir avec vous

Avec un chiot ou un chien de petite taille, il est tentant de laisser votre boule de poils dormir sur votre lit. Laissez son chien dormir avec son maitre peut avoir des conséquences néfastes pour l’animal.

En effet le chien qui dort avec son maitre a de fortes chances de développer de l’hyper attachement. Le chien ne supportera plus la séparation avec son maitre. Il peut alors pleurer, détruire, ou encore fuguer lorsque son maitre s’absente.

De plus le chien a besoin d’un cadre pour être réceptif à son éducation. Un chien qui dort avec son maitre ne saura pas où est sa place et va se considérer au même niveau que son maitre. L’éducation de votre chien va devenir compliquée.
Au-delà de ces aspects votre sommeil n’en sera que meilleur !

A lire également -- > Anxiété, destruction, peur des orages : ces objets anti stress à essayer pour votre chat et votre chien

Erreur N° 2 - Décider du jour au lendemain de laisser son chien dehors

Une fois que le chiot atteint l’âge adulte, beaucoup de maitres décident qu’il devient trop grand et trop gros pour rester à l’intérieur. On décide qu’il est temps que Medor vive sa vie de chien, entre le jardin et sa niche ou le garage.
Votre chien doit avoir été habitué progressivement à passer de longues heures dehors tout seul, et à dormir au garage de temps en temps. Un changement brutal peut créer des troubles du comportement chez votre chien, voir même le rendre dépressif.

Éduquer un chien nécessite de respecter des étapes, être attentif à ses besoins et ses réactions, être patient.
De plus certains chiens n’ont pas une constitution leur permettant de rester dehors.

A lire également -- > Peut-on laisser son chien dehors par grand froid ?

Erreur N° 3 -  Laisser votre chien aller systématiquement vers ses congénères

Il est impératif pour un chien d’avoir des interactions avec ses congénères. La sociabilisation ce n’est pas laisser son chien aller renifler tous les chiens qu’il croise. Il est important de sociabiliser son chien avec des chiens que l’on connaît, ou dont on connaît les maitres. Il faut demander l’autorisation au maitre de laisser son chien approcher du sien.
Premièrement vous évitez de mettre votre chien en danger face à un chien qui peut être réactif, voir agressif.

Deuxièmement vous apprenez ainsi à votre chien à ignorer ses congénères « inconnus » lors des croisements, ce qui peut lui éviter des bagarres.

Erreur N°4 - Négliger l’apprentissage de la marche en laisse

Apprendre à son chien à marcher sans laisse, au pied, et à répondre aux ordres de base « assis », « couché », « non », « stop », « pas bougé » c’est très bien.
Seulement il ne faut pas oublier que la laisse est :

  • Un outil pour l’apprentissage. La laisse, et ou la longe, est la première étape pour travailler l’éducation de votre chien. Une fois que votre chien a intégré les ordre de bases vous pouvez essayer les exercices d’obéissance sans laisse.
  • Utile dans certaines situations pour mettre en sécurité votre animal comme :
    • le croisement de plusieurs chiens,
    • traverser un endroit bruyant avec des travaux ou des voitures…
    • lors d’une balade en pleine nature votre chien peut vous échapper et ne plus obéir en suivant son instinct de chasse. La laisse évitera que votre chien ne vous échappe.
  • Obligatoire dans certaines zones comme en ville.
  • Indispensable pour confier votre animal à un tiers. Pour confier votre chien pendant un week end ou des vacances à des amis, de la famille, ou même une pension ou un petsitter, votre chien doit être habitué à la laisse. Même si votre chien vous obéit parfaitement il n’aura pas forcément le même comportement avec une autre personne que son maitre. Une personne sérieuse préfèrera également attacher votre chien lors des promenades en votre absence.

Pour toutes ces raisons, et bien d’autres, il est impératif de familiariser son chien à la laisse. Cela vous évitera bien des crises de nerfs et évitera à votre chien d'être frustré lorsque la laisse est obligatoire ! 

A lire -- > Promener son chien en toute sécurité dans le respect de la loi et de l'environnement

Erreur N° 5 -  Minimiser l’éducation d’un chien de petite taille

Contrairement aux idées reçues, un chien de petite taille s’éduque de la même façon qu’un chien de grande taille ! Ce n’est pas parce que votre chien est petit que vous devez le laisser :

  • Sauter sur les genoux,
  • Monter sur le canapé,
  • Aboyer sur les invités,
  • Tirer sur la laisse
  • ...

Un chien de petite taille doit connaître les ordres de bases et surtout il doit obéir au « non ». Il ne s’agit pas de tout interdire à votre chien, seulement de décider de quand vous l’autorisez à faire ou non quelque chose.
Il y a deux raisons à cela :

  • Votre rapport aux autres. Vos amis, voisins, personnes que vous croisez, ou chez qui vous êtes invités, ne vont pas forcément apprécier que votre chien leur saute dessus et n’obéisse jamais.
    Peu importe sa taille, vous devez être en mesure de vous faire respecter de votre chien. Cela facilitera votre relation maitre-chien, et également vos relations sociales humaines.
  • La sécurité de votre chien et celle des autres ! Un chien éduqué est un chien que vous pouvez éloigner du danger. Le « non » ou « pas bouger » lorsque le portail s’ouvre et qu’il peut sortir sur la route peut lui sauver la vie ! En voiture vous devez pouvoir dire « couché » et être certain que votre chien ne va pas chercher à passer à l’avant, et vous sauter sur les genoux, pour votre propre sécurité et la sienne.

Erreur N° 6 - Négliger l’importance des sorties

Le fait d’avoir un grand jardin, ou un petit chien « de canapé » ne dispense absolument pas de sorties. Un chien a besoin de se dépenser, de courir, de sentir, de pister. Les sorties sont l’environnement idéal pour éduquer son chien. Vous lui apprenez le rappel, le croisement avec ses congénères, à ne pas courir derrière les vélos, à se familiariser aux voitures …Une fois parfaitement éduqué votre chien aura toujours besoin de ses promenades quotidiennes. Un chien en manque d’activité et d’interactions extérieures peut développer des troubles du comportement.

Pour en savoir plus --> Promener son chien un rituel essentiel pour son équilibre - Comment empêcher son chien de fuguer ?

Il n'est jamais trop tard pour corriger les mauvaises habitudes

Et pour conclure nous pourrions rajouter une 7ème erreur à ne pas commettre : Se dire qu'il est trop tard pour corriger les mauvaises habitudes !
Il n'est jamais trop tard ! Cela nécessite de la patience et du travail pour reprendre les bases de l'éducation et corriger ses erreurs. Il est aussi possible de faire appel à un professionnel tel qu'un éducateur canin pour vous aider. L'apprentissage se commence dès les deux mois du chiot quand le maitre va prendre le relais derrière la mère, mais il n'y a pas d'âge limite pour éduquer son chien!