Un chien est dit « réactif » lorsqu’il change de comportement, à l’approche d’un congénère, d’un humain, d’un objet animé ou non (comme une voiture en mouvement ou à l’arrêt). Dans certaines de ces situations votre chien peut devenir ingérable. Le comportement de votre chien vous stresse et vous ne savez plus quelle attitude adopter ? Ne baissez pas les bras ! Il existe des solutions, à conditions de faire preuve de patience et d’investissement personnel auprès de son animal.


Qu’est-ce qu’un chien réactif ?

Un chien réactif est un chien qui a une réaction disproportionnée (il aboie, grogne, tire sur sa laisse, panique …) à l’approche d’un "stimulus". Les "stimulis" sont divers et variés tels que :

  • un inconnu,
  • un autre chien,
  • un objet animé ou non (comme un véhicule ou une poubelle),
  • ou encore un bruit.

C’est sa manière de vous alerter sur le fait qu’il n’est pas à l’aise dans la situation.

Pourquoi un chien est réactif ?

Il n’est pas toujours facile de déterminer les causes, surtout si vous ne connaissez pas les antécédents de votre chien. Toutefois les causes les plus courantes sont :

  • La peur (suite à un traumatisme comme la maltraitance, ou une mauvaise expérience)
  • L’incapacité à gérer ses émotions (souvent à cause d’un mauvais sevrage ou un défaut de sociabilisation petit)
  • Un trop plein d’énergie et d’excitation (chien qui ne sort pas assez souvent par rapport à ses besoins)
  • Un défaut d’éducation (ou une éducation inappropriée)

A savoir --> La réactivité peut arriver à n’importe quel âge. Il n’est pas toujours facile d’en percevoir les premiers signes.

Quels sont les risques avec un chien réactif ?

Ils sont divers et variés autant pour le chien que pour son maitre.

Les risques pour les chiens :

  • Que sa peur se transforme en agressivité
  • Que son état émotionnel se dégrade
  • Qu’il morde un congénère ou se fasse mordre …

Les risques pour les maitres sont :

  • De ne plus arriver à maitriser son chien
  • Que les balades deviennent une source de stress
  • De sortir de moins en moins son chien
  • D’avoir des altercations avec d’autres maitres, des promeneurs, des vélos …

Les maitres de chiens réactifs sortent souvent leur animal avec une boule au ventre. Angoissé à l’idée que leur chien puisse avoir un comportement inapproprié. Le maitre est lui-même tendu et transmet cette tension à son chien. On entre alors dans une véritable spirale infernale …

Quelle attitude adopter avec un chien réactif ?

Respectez les émotions de votre chien

Contrairement aux idées reçues il ne s’agit pas de forcer votre chien, vous ne ferez que renforcer son stress.

Soyez attentif et anticipez

Lorsque l’on a un chien réactif on doit donner toute son attention à son chien. Oubliez votre téléphone, et scrutez constamment votre environnement pour anticiper tout ce qui peut faire peur à votre chien. L’anticipation vous permet d’agir avant que votre chien ne soit trop près du congénère, de l’humain ou de l’objet qui va le faire réagir. Cette attention est aussi essentielle pour vous aider à déterminer quel élément ou situation est déclencheur de cette réaction.

Changez de direction

Lorsque vous le pouvez, n’hésitez pas à changer de direction et à vous éloigner de la voiture, du congénère, de l’agitation etc .. qui va faire réagir votre chien.

Détournez l’attention de votre chien

Lorsqu’il vous est difficile de vous éloigner, vous pouvez détourner l’attention de votre chien lorsque vous passer à côté de l’élément source de réaction. Vous croisez un congénère par exemple, prenez un bâton ou un jouet, que vous agitez pour faire jouer votre chien. Prévoyez des friandises dans votre poche pour occuper l’esprit de votre chien. Lors du croisement, faites lui sentir la friandise dans votre main.

Restez positif

Félicitez votre chien lorsque tout se passe bien, et ne le réprimandez pas lorsqu’il réagit. Disputer son chien ne fera qu’aggraver son comportement et renforcer son stress.
Attachez votre chien avant qu’il ne réagisse
Afin d’éviter que votre chien ne se sauve ou qu’il soit agressif attachez-le avant de croiser l’élément perturbateur. Vous avez ainsi un meilleur contrôle de votre animal. De plus, vous évitez tout accident avec un promeneur, un vélo, un autre chien etc..

A lire -- > Promener son chien en sécurité, dans le respect de la loi et de l'environnement

Destressez !

Plus facile à dire qu’à faire, certes. Mais plus vous allez vous crisper et angoisser, et plus vous transmettez votre angoisse à votre chien. Abordez le croisement le plus sereinement possible. Transmettez des ondes positives à votre chien pour lui donner confiance. Abordez vos croisements le plus passivement possible, sans vous arrêter.

Imposez vous

Ne craignez pas de dire NON. Vous savez que votre chien régit à l’approche d’une personne, ou d’un autre chien détaché ? Demandez à la personne de ne pas s’arrêter ou d’attacher son chien. N’ayez pas peur de prévenir que votre chien n’est pas sociable et que vous souhaitez éviter le contact. Soyez prêt à entendre « mon chien est gentil ». Vous savez que votre chien va réagir lorsque l’autre boule de poils va débarouler devant lui alors soyez ferme.

Travaillez les ordres de bases

Tous les chiens doivent avoir les ordres de base (Non, assis, pas bouger …). Avec un chien réactif il est primordial de travailler des ordres de « mise en sécurité » tels que : "Ici", "Stop", "laisse" ...

Augmentez les jeux et les sorties

Plus votre chien va se dépenser plus il va évacuer son stress et se fatiguer. Les jeux et les sorties régulières évitent la frustration. Il faut le confronter au monde extérieur tout en respectant ses appréhensions.

A lire -- > Promener son chien, un rituel essentiel pour son équilibre

Repoussez les limites très progressivement

Avec le temps essayez de vous approcher de l’élément qui fait réagir votre chien et arrêtez-vous avant qu’il ne réagisse. Petit à petit essayez d’approcher un peu plus. Ne brûlez pas les étapes. En allant trop vite vous prenez le risque de perdre tous les bénéfices de votre travail.

La réactivité, la laisse en cause ?

La laisse est une question centrale. Certains chiens sont particulièrement réactifs lorsqu’ils sont attachés. Le chien en laisse se sent privé de sa liberté de mouvement et son comportement s’en trouve modifié. Le chien peut être réactif même détaché mais que sa réaction soit accentuée avec la laisse. La solution n’est pas forcément de détacher le chien. Si vous avez un chien réactif le détacher c’est aussi prendre le risque qu’il s’enfuit sous l’effet de la peur, ou qu’il se batte avec un congénère. Les croisements avec ce qui fait réagir votre chien doivent donc se faire en laisse.

Savoir utiliser la laisse

La laisse est un bon outil avec un chien réactif, elle vous permet de guider votre chien en toute sécurité. Lorsque vous approchez de l’élément qui va faire réagir votre chien, raccourcissez la laisse sans pour autant tirer. Lorsque vous tirez sur la laisse vous augmentez la réaction de votre chien. L’animal est conforté dans sa sensation de danger. Tenez la laisse à deux mains, vous allez guider votre chien et lui indiquer un changement de direction comme avec les rennes d’un cheval. Privilégiez le harnais au collier pour une meilleure maitrise de l’animal.


A savoir -- >

  • Détacher son chien dans un endroit sécurisé et peu fréquenté lui permet de se défouler. L’essentiel est de le rattacher avant qu’il ne réagisse.
  • Faire des petits exercices d’éducation pendant les balades, ou à la maison, permet de solliciter la concentration de l’animal. Un chien qui doit se concentrer dépense autant d’énergie que lorsqu’il court. Les exercices d’éducation sont donc un très bon moyen d’évacuer stress et trop plein d’énergie !

Comment aider un chien réactif ?

L’éducateur canin

Pour vous aider dans les techniques d’apprentissage, vous pouvez faire appel à un professionnel. L’éducateur canin reprendra avec vous :

  • l’apprentissage des ordres de base,
  • la marche en laisse,
  • ou encore la sociabilisation avec les congénères en cours collectifs

Attention -- > Aucun cours collectifs, ou club canin, n’est possible avec un chien non sociable ! Il faut d’abord travailler avec son chien, et avoir obtenu de bons résultats, avant de pouvoir le confronter à ses congénères. Aller trop vite peut être dangereux pour votre chien et les autres. Un chien réactif pourrait s’avérer agressif, et le confronter à une situation stressante ne ferait qu’aggraver son comportement.

A lire --> Agressivité, peur, problème de comportement, le rôle de l’éducation canine

Le comportementaliste

Pour un chien particulièrement peureux, anxieux, ou agressif avec les autres chiens, il peut s’avérer utile de consulter un comportementaliste. Le comportementaliste vous aidera à déterminer les causes de la réactivité de votre chien, et corriger votre comportement.

A lire --> Tout savoir sur le métier de comportementaliste animalier

Les compléments alimentaires naturels

Le stress peut prendre l’ascendant sur le chien comme chez l’humain. Pour que vos efforts s’avèrent utiles, vous pouvez vous appuyer sur des compléments alimentaires. Apaiser votre chien vous permettra d’obtenir une meilleure écoute de sa part. Il existe des traitements homéopathiques ou en phytothérapie. Parmi les plus connus :

  • Les Fleurs de Bach (élixir de fleurs)
  • Le Zylkène (protéines de lait)
  • Le collier Adaptil (phéromones)
  • Le Phyto calm (plantes)

Pour un chien qui est particulièrement réactif vous pouvez utiliser :

  • L’huile de CBD (issue de la plante de chanvre, riche en Cannabidiol)

Prenez conseil auprès de votre vétérinaire afin de déterminer le traitement le plus adapté.

Le soutien médicamenteux

Dans certains cas les compléments alimentaires seront insuffisants. Votre vétérinaire pourra vous aider à calmer votre chien à l’aide de médicaments. Le traitement médicamenteux est mis en place pour plusieurs mois. Ce sont souvent des psychotropes (anti-dépresseurs) qui vont permettre à votre chien de gérer ses émotions. Les médicaments ne modifient pas la personnalité de votre chien, mais vont l’aider à canaliser ses émotions. La mise en place d’un traitement est inutile si vous ne travaillez pas en parallèle avec votre chien sur la gestion de ses réactions. Multipliez les sorties et les exercices d’éducation. Le traitement médicamenteux est prescrit pour un chien hyper réactif qui ne répond pas aux méthodes éducatives, et aux traitements naturels. Lorsque l’anxiété, ou le traumatisme, sont trop ancrés chez votre chien le traitement médical peut être une solution nécessaire. Parlez-en à votre vétérinaire.

Et la muselière ?

Lorsque votre chien est particulièrement agressif avec les autres chiens, une muselière peut s’avérer utile. Au moins le temps de corriger ce comportement. Il est vrai que la muselière change le regard des autres et peut laisser penser que vous promenez un chien dangereux.

Toutefois la muselière évitera que votre chien n’en blesse un autre. De plus la muselière évitera également que les gens ne s’approchent trop près de vous ou laisse leur chien venir vers le vôtre. La muselière va également canaliser l’attitude de votre chien, qui adoptera un autre comportement. Cela ne vaut que pour les chiens vraiment agressifs. Sur un chien extrêmement peureux cela peut l’angoisser d’avantage.


Tous les chiens ne sont pas sociables, et il existe beaucoup de chiens réactifs. Ne culpabilisez pas, et ne vous sentez pas honteux lorsque vous croisez un duo maitre-chien « parfait ». Un chien réactif n’est pas un chien méchant c’est seulement un animal anxieux ou qui n’a pas les codes canins. En consacrant suffisamment de temps à votre chien, et en adaptant votre comportement, la situation n’est pas irrémédiable !