Nous rêvons tous du chien parfaitement obéissant. Celui qui marche sans laisse au pied, qui ignore ses congénères lors des croisements ou qui s’assoit sur le tapis au retour de balade en attendant qu'on lui essuie les pattes. Ce chien là on le croise régulièrement en promenade. Alors que l’on est en train de s’époumoner sur le nôtre qui a pris en chasse un vélo et ne répond pas au rappel ! Alors rassurez-vous, il n’y a pas de mystère. Le chien obéissant c’est le résultat d’un travail rigoureux du maître avec son chien. Mais l’éducation canine est une discipline assez vaste dont l’étendue et les frontières ne sont pas toujours très claires pour les propriétaires de chiens. Alors comment être certain de choisir le bon éducateur canin ?

Educateur canin ou comportementaliste : quelle différence ?

On confond souvent éducateur et comportementaliste. La confusion peut être facile car certains comportementalistes sont éducateurs et vice versa mais cela reste bien deux disciplines différentes !

L’éducateur aide à travailler et développer la relation chien-maître. Le chien apprend à répondre aux ordres de base et à faire confiance à son maître. L'éducation s'inscrit dans la durée, avec la répétition des exercices et des efforts. Objectif de cette discipline ? Mieux vivre avec son animal en toute sécurité pour lui et son environnement.

Le comportementaliste lui, travaille sur le psychologique de l’animal. Il intervient principalement pour régler des problèmes de comportements liés à des traumatismes que l’éducation seule ne peut pas régler.

Lire aussi --> Qu'est-ce que l'éducation canine ?

Pourquoi faire appel à un éducateur ?

L'éducation de votre chien peut démarrer dés ses 2 mois. Et plus tôt vous commencez mieux c’est. En effet, cette discipline permet de renforcer la relation avec votre compagnon. Mais aussi de parfaire son apprentissage comme la propreté ou régler des problèmes de comportement comme la fugue, la destruction, la peur …

Lire aussi --> Quand commencer l'éducation de son chien ? - Bien choisir son chien ou son chiot

Le chien a besoin de hiérarchie, de cadre, et d’un maître en qui il peut avoir confiance. Éduquer son chien, c’est lui donner des repères et assurer sa sécurité en lui apprenant les ordres de base: « assis, couché, pas bougé, non ». Ces ordres permettent, par exemple, d'éviter que votre chien ne saute sur vos invités ou course les vélos. Le rappel permet d’éviter des situations de danger pour votre animal comme traverser devant une voiture.

Seulement voilà. Le chien a son propre mode de communication. Bien différent du nôtre. Et on peut parfois mal interpréter son comportement. Il en est de même pour nos réactions qui ne sont pas toujours adaptées. Et font passer au chien le message inverse de celui souhaité.

C’est pourquoi, faire appel à un professionnel de l'éducation canine dès le départ évite d’avoir à corriger plus tard nos erreurs. Et oui ! L’éducation du chien passe souvent aussi par l’apprentissage du maître !

Quelle méthode d'éducation canine choisir ?

Tous les éducateurs n’appliquent pas la même méthode. Depuis quelques années la méthode dite « positive » est très à la mode. Mais elle peut ne pas vous correspondre ou ne pas être adaptée à votre chien. En effet, certains chiens de par leur race ou leur histoire sont plus sensibles que d’autres. Ils peuvent avoir plus de difficultés à obéir selon l'approche adoptée.

Zoom sur les différentes méthodes d'éducation canines

L’éducation positive est la méthode la plus souvent conseillée. Cela consiste à motiver son chien en lui proposant une autre distraction. Votre chien veut courir après un vélo ? Vous allez lui proposer une friandise, un jeu ou une caresse pour détourner son attention. Votre chien retiendra donc qu'en ne courant pas après le vélo, quelque chose de positif en sort.

La méthode dite « classique » est plus contrastée. Elle utilise la réprimande et l’apprentissage de la frustration, mais aussi la récompense des actes positifs par la félicitation. On utilise des accessoires tels que la laisse, le sifflet, le collier. Cette méthode est celle qui était utilisée pour le dressage des chiens dits de « travail ». Cette méthode s’est heureusement adoucie avec les années.

Il existe d’autres méthodes d'éducation avec le Clicker ou en club sportif (travail collectif pour la sociabilisation du chien).

Quelles sont les clés d'une éducation canine réussie ?

Toujours penser au respect de l'animal !

Quel que soit le type d’éducation choisi le plus important est de respecter l’animal. Choisir une méthode dite classique ne veut pas dire frapper son chien ou le punir à longueur de temps. Il s’agit d’observer son animal et comprendre ses réactions pour s’adapter aussi à lui et se faire comprendre.
Choisir une méthode positive ne signifie pas pour autant être trop permissif et laisser votre chien décider de quand il va obéir.

Il est important de trouver la méthode qui vous convient mais qui convient également à votre chien. Le but n’est pas que votre chien vous obéisse uniquement par peur de la punition mais au contraire qu’il ait envie de vous faire plaisir. En gros : de créer une réelle complicité avec votre chien !

Bien définir ses attentes

Expliquez à l’éducateur ce que vous attendez de votre chien. S’agit-il d’apprendre les ordres de bases ? Ou souhaitez-vous régler un problème spécifique comme de l’agressivité ou de la peur dans certaines situations ?

Une bonne implication du maître et un travail constant

Une mauvaise éducation est souvent liée à des comportements ou réflexes inadaptés du maître dont les messages sont mal interprétés par le chien.

Un éducateur vous donnera la base. Il vous montrera comment faire avec votre chien mais c’est ensuite à vous d’appliquer les règles. L’éducation se travaille par petites séances tous les jours. Ce qui nécessite donc une totale implication de votre part.

L’éducateur vous propose généralement une séance d’évaluation afin de définir le nombre de séances nécessaires pour atteindre vos objectifs.

Le suivi dans le temps

Une fois que vous aurez travaillé avec votre éducateur pendant plusieurs séances il vous faudra continuer seul. N’hésitez pas à faire une petite séance de rappel avec votre éducateur de temps en temps afin de vérifier que vous appliquez correctement ce que vous avez appris.
Le secret d'une éducation réussie c'est la répétition ! On travaille, on répète, on recommence, et on ne dévie jamais.  

Comment choisir son éducateur ?

Des formations différentes

Le seul diplôme reconnu est Le BP éducateur canin. Il n’est pour autant pas obligatoire pour exercer ce métier. Des écoles privées proposent des formations et décernent des certificats en fin de parcours.

Depuis 2016, L’article L214-6-1 du code rural et de la pêche maritime indique qu’il faut désormais pour exercer des métiers de dressage, éducation, garde, refuge :

  • Faire l’objet d’une déclaration au préfet ;
  • Mettre en place et utiliser des installations conformes aux règles sanitaires et de protection animale pour ces animaux ;
  • N’exercer que si au moins une personne peut justifier soit :
    • D’une certification professionnelle dont la liste est établie par le ministre chargé de l’agriculture
    • D’avoir suivi une formation dans un établissement habilité par le ministre chargé de l’agriculture afin d’acquérir les connaissances relatives aux besoins biologiques, physiologiques, comportementaux et à l’entretien des animaux de compagnie
    • De disposer d’une attestation de connaissance établie par l’autorité administrative

A la différence du centre de dressage, l’éducateur canin se déplace chez vous ou dans des endroits publics pour voir votre chien « en situation ». En club canin, votre chien travaille en séances collectives sur un terrain dédié autour d’activités sportives. Le coût est moins élevé puisque les séances sont collectives et que c’est vous qui vous déplacez. Le travail est donc moins individuel et ne conviendra pas à tous les chiens.

Des individus différents : une question de feeling

Quelle que soit la méthode il y a deux critères importants :

  • Mettre en vigueur ce que vous montre l’éducateur et de vous y tenir. Si vous lâchez trop rapidement ou passez d’une méthode à une autre vous n’obtiendrez rien.
  • Votre feeling et celui du chien avec l’éducateur. Vous devez sentir que votre chien est à l’aise avec son éducateur et qu’il créé une vraie relation de confiance. Il en va de même pour vous. Il faut que le contact s’établisse facilement et que vous soyez dans un échange facile avec l’éducateur.

Un éducateur canin doit être à l’écoute du chien et des maîtres. Il doit être passionné, pédagogue, garder son calme dans toute situation. Il doit être convaincant afin de transmettre son savoir-faire au maître qui va devoir s'efforcer de mettre en application la méthode proposée.

Quels genres de « problèmes » peut régler mon éducateur ?

L’éducateur règle des problèmes d’éducation et de comportements. Comme nous l’avons évoqué, il apprend au chien à répondre aux ordres de bases : assis, couché, pas bougé, mais aussi aux ordres de rappel, à marcher en laisse, à ne pas tirer …

L’éducateur peut aussi vous aider à régler des problèmes de peur, de fugue, de destruction, de malpropreté, d’hyper activité …

Lire aussi --> Agressivité, peur problème de comportement : le rôle de l'éducation canine

Si votre chien a subi un traumatisme, il vous faudra consulter un vétérinaire et faire appel à un comportementaliste. Selon le traumatisme, vous pourrez éventuellement consulter un ostéopathe ou mettre en place un accompagnement en phytothérapie. Beaucoup de choses peuvent être faites mais il faut avant tout être capable de déceler le problème !
Lire aussi --> Comportementaliste, ostéopathe, éducateur, comment faire la différence?

Certains traumatismes remontent à la grossesse de la mère, à la mise bas, les premiers jours du chiot… C’est pourquoi, même si vous avez eu votre chien très jeune, il peut toutefois avoir un problème de comportement très ancré, lié à un événement dont vous n’avez pas connaissance, et qui vous demandera une attention plus particulière avec une réponse plus adaptée.

Avec de la patience, de l'amour et de la rigueur, on obtient toujours des résultats !

-----

Lire également --> Quand et comment éduquer son chien ? - Promener son chien en sécurité dans le respect de la loi et de l'environnement - La destruction chez le chien : causes et solutions - Comment empêcher son chien de fuguer ?