Les départs en vacances sont la première cause d'abandon en France (60 000 rien qu'en été) ! Et ces chiffres sont bien en dessous de la réalité puisqu’ils ne comptabilisent que les abandons fait dans les refuges SPA !
Adopter un animal, c'est s'engager sur le long terme. Notamment en pensant aux solutions à mettre en place lors de vos absences. Garde à domicile, famille d’accueil, pension,... Et pourquoi ne pas tout simplement partir en vacances avec votre animal ? Découvrez nos astuces et bons plans pour voyager sereinement avec toute la famille.

Voyager avec son animal coûte forcément plus cher et nécessite également de l’organisation en amont. Il est impératif de prendre le temps de vous renseigner sur les réglementations des pays et compagnies de transports choisi et de les mettre en application avant le départ.

Vous partez à l'étranger ? Votre animal devra se munir d'un passeport !

Depuis 2009, la création d'un passeport pour votre chat, votre chien ou votre furet est obligatoire pour voyager en Europe et au-delà. Celui-ci doit être établit par un vétérinaire habilité. Il fera mention :

  • du descriptif de l’animal (âge, race) ;
  • de vos coordonnées ;
  • du numéro d'identification de votre animal. A l'étranger, c'est la puce électronique qui fait office d'identification sauf dans le cas où votre animal a été tatoué avant le 3/07/2011 ;
  • des antécédents médicaux de l’animal ;
  • des vaccins effectués qu’ils soient obligatoires ou non pour voyager dans le pays concerné.

Prenez contact avec l’Ambassade ou le Consulat du pays où vous désirez vous rendre avec votre petit compagnon. En effet, certains pays, y compris dans l’UE, appliquent des règles spécifiques notamment au niveau des vaccins !

Quels sont les vaccins exigés dans le pays d'accueil ?

Le vaccin antirabique (contre la rage) est obligatoire pour voyager à l'étranger ! Mais certains pays imposent d'autres contraintes.

Le saviez-vous ? Si vos documents ne sont pas à jour, l’animal peut être placé en quarantaine, renvoyé dans son pays ou même euthanasié et ce, à votre charge !

Par exemple, l’Irlande, Malte, la Suède et le Royaume-Uni exigent un titrage d’anticorps (test sanguin) 30 jours après le vaccin contre la rage afin de vérifier son efficacité.  D'autres pays (Royaume unis, Finlande, Suède, Irlande) demanderont que votre chien soit à jour d'un traitement contre les parasites internes et externes, et notamment contre les vers plats. Aux Pays-Bas, un certificat de bonne santé de moins de 10 jours sera exigé. Certains pays comme l’Australie imposent une quarantaine pour votre animal.

Renseignez-vous donc bien auprès du consulat ou de l'ambassade plusieurs mois à l'avance ! Pensez également à respecter ces règlementations lorsque vous ramenez un animal domestique d’un pays étranger vers la France.

Je voyage en France, ai-je des obligations vis à vis de mon animal ?

Si vous voyagez en France, n’oubliez pas que l’identification de votre animal est obligatoire même sur le territoire français ! De plus, selon le lieu de vos vacances, pensez à consulter votre vétérinaire. En effet, certaines zones peuvent être à risque pour votre animal. Par exemple, la leishmaniose sévit dans le bassin méditerranéen. C'est une maladie parasitaire grave transmise par des piqûres d’insecte (le phlébotome). Un vaccin est donc fortement recommander avant de partir. Il faudra, en plus du vaccin, protéger votre chien avec un insecticide répulsif contre le phlébotome et le garder à l’intérieur pour la nuit.

Les différents modes de transports sur le territoire

Les transports en communs

Le saviez-vous ? Les animaux sont souvent refusés dans les transports en communs. Les petits animaux de moins de 5/6 Kg sont parfois acceptés dans leur caisse de transport. Pour les autres, ils devront être tenus en laisse et parfois muselés. Renseignez-vous donc avant de partir ! Dans les bus, évitez les soutes qui ne sont pas climatisées ni ventilées.

Prendre le train avec son animal

Il est souvent plus facile de voyager en train avec son animal qu’en bus.
Si vous voyagez avec la SNCF, les animaux de moins de 6kg doivent être en cage de transport et ceux de plus de 6kg devront être tenu en laisse et muselé à vos pieds. Pensez à lui acheter son titre de transport. Le coût est plus important pour les animaux de plus de 6kg.

Attention ! L’accès au train peut vous être refusé si les passagers du wagon s’opposent à la présence de votre animal.

Bon à savoir :

  • avec ID TGV les animaux de moins de 6Kg voyagent gratuitement et pour les autres il vous en coûtera 35 euros ;
  • les animaux sont interdits sur Eurostar ;
  • à bord du Thalys, les petits animaux voyagent gratuitement dans une caisse de transport aux dimensions maximum de 55 cm x 30 cm x 30 cm ;
  • les chiens catégorisés sont interdits dans les trains en France ;
  • Pour un voyage serein, votre animal doit pouvoir se tenir debout, se tourner et se coucher dans sa cage et celle-ci doit être suffisamment aérée.

A l’étranger, renseignez-vous avant de partir. N’oubliez pas la laisse et la gamelle d’eau. Et soyez prêt à voyager debout entre les wagons car il n’est pas toujours bien possible de caser la caisse de transport devant ses pieds, pas plus que son chien en laisse.

Prendre un taxi ou une voiture de location

En France comme à l’étranger, les taxis refusent généralement les animaux. Pour les locations de voitures cela dépend de l’entreprise. Il est donc impératif de se renseigner avant, et d'indiquer avec quel type d'animal vous voyagez. Faites-vous préciser le surcoût avant de réserver. Les petits animaux voyageront obligatoirement dans une cage de transport. Il faudra prévoir laisse et muselière pour les grands chiens.

Prendre l’avion avec son animal : comment ça se passe ?

Type, nombre et poids de l'animal accepté en cabine, dimension des caisses de transport, coût,...Vérifiez bien les conditions de transport de votre animal et la réglementation de la compagnie aérienne aérienne, lors de l’achat de votre billet. Car celles-ci varient d’une compagnie à une autre.

En cabine ou en soute ?

Seuls les animaux de moins de 5kg (jusqu’à 8 kg pour certaines compagnies) sont autorisés à voyager en cabine dans une caisse de transport avec leur maitre. Les autres voyageront en soute.

Le saviez- vous ? Lorsque votre chien pèse plus de 75 kg, il doit généralement voyager séparément par fret !

A titre d’exemples, les réglementations des animaux acceptés en cabine sont :

  • 8kg (cage comprise) pour Air France, Air Europa, Aeroflot, Brussel Airlines, KLM, Lufthansa et Swiss Air ;
  • 10kg (cage comprise) pour Air Canada ;
  • 5kg (cage comprise) pour Royal Air Maroc ;
  • 8kg (cage inclue si dimension de 45cm de longueur, 30cm de largeur et 25 cm de hauteur) pour Iberia ;
  • 6kg (cage comprise si dimension de 45cm de longueur, 30cm de largeur et 24 cm de hauteur) pour British Airways ;
  • Emirates, Quatar Airlines et Easy Jet, refusent les animaux en cabine sauf les chiens d’aveugles ;
  • Air Asia refuse les animaux en cabine même les chiens d'assistance ;
  • Si vous voyagez avec plusieurs animaux en cabine, le nombre peut être limité à un voir deux maximum.

Le choix de la caisse de transport

Pour un voyage en soute ou en Fret, attention à votre choix de caisse de transport ! Celle-ci doit respecter certaines conditions. Si vous voulez éviter tout refus ou sur-facturation, vous pouvez directement acheter une caisse homologuée IATA (International Air Transport Association). Voici les conditions à remplir pour votre caisse de transport :

  • Votre animal doit pouvoir se tenir debout, se retourner, s’allonger sans toucher les parois ;
  • La caisse doit être rigide en fibre de verre ou en plastique ;
  • Les fermetures haut et bas centralisées c’est-à-dire pouvoir se verrouiller en même temps ;
  • Les charnières de la caisse doivent dépasser de 1,6 cm minimum ;
  • Les roues éventuelles doivent pouvoir être retirées ou bloquées ;
  • Un seul animal par caisse de transport, ou deux chez certaines compagnies ;
  • Elle doit être ventilée ;
  • Elle doit avoir des poignées ;
  • Il faut prévoir un tapis absorbant.

Pour la cabine, le sac ou la caisse de transport doit pouvoir tenir sous le siège devant vous.

Les conditions de santé de l’animal

En plus des exigences du pays d'accueil, vous devrez vous renseigner sur celles demandées par la compagnie aérienne de votre choix. Certaines compagnies demanderont également d'être prévenues plusieurs jours à l'avance pou le transport d'un animal. Soyez donc particulièrement vigilant tant pour voyager sereinement que pour vous assurer des bonnes conditions de transport de votre animal ! De plus, pensez à arriver en avance pour avoir le temps de passer le contrôle vétérinaire. Les réglementations le plus souvent demandées sont :

  • un certificat de bonne santé de l'animal établit par le vétérinaire avant le départ ;
  • un passeport en règle (identification, vaccin à jour,...) ;
  • une gamelle d'eau et de la nourriture à disposition.

Le saviez-vous ? Certaines compagnies refusent le transport d’animaux par période de grand froid ou grande chaleur.

Bien souvent pour son bien-être, le transport de votre animal en soute peut vous être refusé lorsque l'animal est :

  • en gestation ;
  • trop âgés ;
  • trop fragiles comme les animaux à museau plat (bouledogue français, carlin,...) ;
  • somnolant en cas de traitement contre le stress.

Le coût du transport d'un animal par avion

Il est variable d’une compagnie à une autre ! Nous vous invitons à consulter le site de la compagnie aérienne de votre choix. Mais le prix du billet variera en fonction du poids de l'animal, du type de voyage (en cabine, en soute, par fret), de la compagnie aérienne et de la destination.

Le saviez-vous ? Les chiens accompagnants des personnes malvoyantes peuvent parfois voyager gratuitement suivant la compagnie.

Voyager en bateau avec son animal

Comme en train ou en avion, il faudra penser à acheter un titre de transport et à vous munir de son passeport si vous quittez le territoire français. Votre animal sera généralement placé en cage de transport en cale avec les autres animaux. Quelques règles de sécurités et d'hygiènes s'imposent, au même titre qu'un voyage en avion.

  • Faites vacciner votre animal contre la toux du chenil ;
  • Pensez à le traiter contre les parasites ;
  • Ne laissez pas votre animal dans votre véhicule. Cette pratique est d'ailleurs interdite dans la plupart des compagnies ;
  • N'oubliez pas la gamelle d'eau ;
  • Prévoyez une caisse de transport assez grande pour qu’il puisse tenir debout, couché, et se retourner ;
  • Faites le point avec votre vétérinaire avant le départ pour un éventuel traitement contre la mal de mer ;
  • Les chiens de catégorie sont interdits ;
  • Faites attention aux conditions de ventilation des cales.

Le saviez-vous ? Certains ferry sont pet friendly ! Ils vous permettent de rester avec votre animal pendant toute la traversée. Mais ces espaces aménagés sont limités. Pensez à réserver longtemps à l’avance !

Si vous souhaitez faire une croisière avec votre animal renseignez-vous sur les conditions d’acceptations de la compagnie maritime.

Comment trouver un hôtel, gîte ou une location acceptant les animaux ?

La plupart des plateformes de réservation en ligne (Booking, Trip Advisor, AirBnb..) vous proposent maintenant dans les filtres une option « animaux acceptés ». Par ailleurs il existe des plateformes spécialisées pour trouver des hébergements ou restaurants petfriendly comme :

Les sites à consulter avant de partir (sites en français et en anglais sur les formalités et conseils pour voyager avec son animal)

Pour aller plus loin, rendez-vous sur la plateforme Nos vacances entre amis développé par la SPA. Vous y trouverez tous les conseils utiles, astuces et bons plans pour des vacances réussies avec son animal.

Vous ne souhaitez pas, ou ne pouvez pas partir avec votre animal ? Retrouvez notre article sur Faire garder son chat ou son chien pendant son absence

A lire : Pour quelles raisons assurer son animal ? - La vaccination du chat : contre quoi devons-nous le protéger ? - La vaccination chez le chien : contre quoi devons-nous le protéger ?