Pour prévenir son chat de certaines maladies, la vaccination est le premier réflexe à avoir. Sur le carnet de vaccination, vous pourrez voir noté les mentions « TCLR ». Mais qu’est-ce cela signifie ? Quand doit-on vacciner son chat ? Et surtout à quelle fréquence ? Essayons donc de mettre à jour nos connaissances !

Le vaccin typhus coryza : le basic essentiel

Ce vaccin devrait être obligatoire pour votre chat. Il protège votre chat de deux maladies très contagieuses et mortelles dans certains cas.

Calcivirose - Coryza

Le Coryza, est un ensemble de maladies dues à des virus et bactéries qui atteignent les voies respiratoires. Dans les cas les plus bénins, la maladie s'apparente à un « rhume » (éternuement, conjonctivite, nez qui coule, fièvre, inflammation de la langue,..).

Mais certaines formes peuvent être plus graves voire chroniques. En l'absence de soin, le coryza peut conduire à la perte de la vue, à une énucléation ou au décès de l'animal.

Typhus

Le typhus est mortel dans 90% des cas. Une seule solution existe pour le protéger : la vaccination !

Le virus du typhus est extrêmement contagieux et mortel dans 90% des cas. Très résistant dans l'environnement, il peut être transporté par l'humain jusqu'à votre chat d'appartement. Il entraine des signes de gastro entérite avec diarrhées hémorragiques et vomissements.

Malgré un recul significatif du Typhus grâce au vaccin, on constate un retour en force de la maladie depuis 2012. La vaccination est donc loin d'être accessoire !

Mon chat ne sort pas de l'appartement : quels intérêt de le faire vacciner ?

Même si votre chat vit en appartement et qu'il n'est, dans l'immédiat, pas amené à rencontrer d'autres chats, le faire vacciner est essentiel ! En effet, le typhus et le coryza sont des virus contagieux et résistant dans leur environnement. Il peut donc être possible que vous rameniez le virus sous vos chaussures. Ou que votre chat attrape le germe dans la salle d'attente du vétérinaire.

Le vaccin contre la leucose : pour les chats qui sortent ou qui côtoient d'autres chats

La leucose féline (FeLV), est un déficit immunitaire (anémie, tumeurs) qui se transmet de chats à chats par contact direct via les fluides corporels (sang, salives, selles, urines, voie sexuelles, lait maternel,…). Le chat peut être porteur sain ou déclarer la maladie dans 1/3 des cas. Une fois de plus, le vaccin est très efficace pour protéger votre animal.

Il est estimé que 1 à 2% des chats d'extérieurs sont porteurs sains du virus.

Dans quel cas dois-je envisager de protéger mon chat contre la leucose ?

  • Mon chat a accès à l'extérieur ;
  • J'accueille de temps en temps des chats à la maison ;
  • Je confie mon chat à un pet sitter ou à une pension.

Mais comment prévoir que votre chat ne vous prépare pas un jour une petite fugue ? Si vous faîtes le choix de ne pas le protéger contre la leucose, soyez très vigilant. En complément, pensez aussi à faire stériliser votre animal.

Lire aussi : Sida et leucose du chat : tout savoir avant l’adoption

La chlamydiose : pour les chats d'exposition et d'élevage

La Chlamydiose s'apparente à une conjonctivite bactérienne. Elle se transmet par contact direct avec un chat contaminé (éternuement, toux, sécrétion oculaire). On préconise ce vaccin pour les chats d'élevage ou d'exposition. La vaccination n'empêche pas la maladie mais elle permet d'en limiter les effets.

La rage pour les chats qui voyagent

Maladie mortelle dans 100% des cas et transmissible à l'homme, la rage a disparu en France. Le vaccin n’est donc plus obligatoire. Mais il le devient lorsque vous souhaitez passer la frontière avec votre chat.

La Rage est le seul vaccin obligatoire pour voyager avec son chat à l'étranger.

Quels sont les risques d'effets secondaires ?

Si la vaccination chez le chat ou le chien reste controversée il faut savoir que les effets indésirables graves restent rares, et le bénéfice du vaccin supérieur au risque. Si votre chat réagit par des symptômes graves dans les heures qui suivent la vaccination, il est important :

  • de le faire à nouveau examiner sans attendre par le vétérinaire ;
  • que le vétérinaire fasse une déclaration de pharmacovigilance et rechercher la réalité du lien de cause à effet.

En fonction du résultat de l'étude menée, le vétérinaire peut vous conseiller de changer le vaccin, ou d'arrêter la vaccination. 

Quand vacciner son chat et à quelle fréquence ?

Pour que le vaccin soit efficace, deux injections à intervalle d'un mois sont nécessaires. La première vaccination est appelée primo vaccination et peut se faire dès les 2 mois du chat. Ensuite, il faudra ramener votre chat tous les ans pour effectuer son rappel de vaccin.

Il est impératif d’effectuer un rappel 1 fois par an pour renouveler la protection de votre chat. Si vous laissez passer la date de rappel, il faudra reprendre le protocole du début avec deux injections rapprochées à quelques semaines.

Selon l'âge et la situation, certains vaccins peuvent être renouvelés que tous les deux ou trois ans. Parlez-en avec votre vétérinaire.

Si votre chat est amené à sortir, attendez qu'il est bien reçu sa deuxième injection. En effet, la primo vaccination n'est absolument pas suffisante pour protéger votre animal.

Mise à part pour la rage, le choix des vaccins à administrer à votre chat vous appartient, il est important d’en discuter avec votre vétérinaire et de prendre une décision en connaissance de cause et en fonction du mode de vie de votre chat.

Le rappel de vaccin : l'occasion de faire un check-up annuel avec votre vétérinaire

L'autre intérêt de la vaccination est également de faire ausculter son chat une fois par an, et de faire le point avec votre vétérinaire. Passé 10 ans, c'est aussi l'occasion d'effectuer des analyses complémentaires (sang, urines,...) afin de déceler d'éventuels soucis de santé (insuffisance rénale, défaillance de la thyroïde,...).

Lire aussi : Guide d'adoption du chat

Combien coûte une vaccination ?

Le prix des vaccins est variable selon le nombre de vaccins effectués et les vétérinaires. Mais comptez entre 30 et 80 € par consultation.Si vous souscrivez une mutuelle pour votre chat, sachez que certains contrats proposent des forfaits prévention qui vous remboursent tout ou partie des frais de vaccination engagés annuellement. 

Contre quoi nous ne pouvons pas le protéger?

Le sida du chat (FIV)

Transmis principalement par voie sexuelle, ce virus n'a, à ce jour, aucun traitement préventif. Pour protéger votre chat, une seule solution : le faire stériliser !

Lire aussi : Sida et leucose du chat : tout savoir avant l’adoption

La péritonite infectieuse féline (PIF)

Cette maladie est mortelle et incurable et atteint plus généralement les chats de moins de 2 ans.

Lire aussi : La PIF chez le chat

En France encore plus de 50% des chats ne sont pas vaccinés et pourtant le vaccin sauve des vies ! Il y a certaines maladies ou accidents que l’on ne peut pas empêcher mais quand on peut le protéger il faut le faire !

A lire également :
La vaccination chez le chien, contre quoi devons nous le protéger? - Vermifuger son chat ou son chien, Quand, Pourquoi, Comment ? - Pourquoi faire identifier son animal ?