Les boiteries chez le chien sont très fréquentes. Passagères ou permanentes, elles peuvent être dues à un simple bobo ou masquer une pathologie plus grave. Il ne faut donc pas négliger ce comportement.

Les causes de boiteries sont extrêmement diverses. Pour vous aider à en déterminer l'origine, voici une liste non exhaustive des causes possibles d'une boiterie.

N°1 - Vérifiez en priorité ses coussinets !

Bout de verre, cailloux, sel, fortes chaleurs,... Les coussinets de votre chien sont mis à rude épreuve ! Par exemple, en été, avec les fortes chaleur, les coussinets peuvent se craqueler si le chien marche notamment sur de l'asphalte.

  • En cas de coupure, nettoyez bien la surface avec de l'eau claire pour retirer tous les morceaux, puis désinfectez.
  • Ses coussinets sont gercés ou craquelés ? Vous pouvez les soigner avec du beurre de karaté ou du gel d'aloès vera.

---> Vous ne voyez pas de blessure aux coussinets ? Pensez à vérifier la présence d'un corps étranger type épillet, épine, cailloux sur le coussinet ou entre les doigts...

A lire --> L'épillet un véritable danger pour nos animaux de compagnie

N°2 - Votre chien est blessé

La blessure est souvent la cause la plus courante d'une boiterie. Elle est souvent la conséquence de :

  • Bagarres (morsures), 
  • Chutes, 
  • Présence d'un corps étranger (épillet par ex.),
  • Traumatisme divers (coupure, brûlure,..).

Ces blessures se matérialisent généralement par une plaie ou un abcès.

Les plaies chez le chien

Vous voyez une plaie ? Il faut la nettoyer avec du désinfectant et surveiller son évolution. Si la plaie se résorbe proprement la boiterie devrait également disparaitre. La plaie peine à cicatriser ? Rendez-vous chez votre vétérinaire.

Les abcès chez le chien

Une plaie mal soignée ou un corps étranger qui n'aurait pas été retiré peuvent créer des abcès. Cette poche de pus doit être traitée par un vétérinaire. Il vous sera prescrit des antibiotiques. Une intervention chirurgicale peut s'avérer nécessaire si l'abcès n'est pas percé. L'abcès peut mettre plusieurs jours à apparaître. Vérifiez que vous ne voyez pas vers la patte un gonflement.

N°3 - Piqûres d'insectes et morsures de serpents

Les chiens peuvent se faire piquer par une guêpe ou une abeille ou se faire mordre par un serpent. Une piqûre ou une morsure est localisée vers la patte ou sous la patte entraîne souvent une boiterie.

Il n'est pas toujours facile de voir une piqûre d'insecte sous un coussinet mais si celui-ci se met à enfler cela peut être un signe. Quant à la morsure de serpent, c'est une urgence vétérinaire !

A lire -- > Mon animal é été piqué Piqure par une guêpe ou une abeille que faire ? - La morsure de serpent chez le chat ou le chien que faire ? 

N°4 - Les pathologies de l'appareil locomoteur chez le chien

L'entorse 

L'entorse est une élongation ou un déchirement des ligaments. Elle apparait souvent lorsque l'articulation a été trop sollicitée, ou sollicitée "à froid". Le chien évitera de poser sa patte douloureuse lors de l'appui. L'articulation peut être chaude, déformée ou enflée. L'entorse nécessite :

  • du repos, 
  • parfois une attelle, 
  • un traitement médicamenteux à base d'anti-inflammatoire.

La tendinite 

La tendinite chez le chien est une inflammation des tendons qui peut devenir chronique. Les symptômes sont très similaires à ceux de l'entorse.

Pour en savoir plus, à lire --> La tendinite chez le chien

La rupture des ligaments croisés

La rupture des ligaments croisés antérieurs est la cause la plus fréquente de boiterie des membres postérieurs chez le chien. Elle se produit lors d'une activité habituelle du chien ou suite à un traumatisme. Mais l'origine de cette rupture est souvent inexpliquée. Elle est généralement attribuée à la race, au poids de l'animal, à une inflammation... qui seraient des prédispositions.

La rupture des ligaments croisés nécessite généralement une intervention chirurgicale. La convalescence dure environ 8 semaines pendant lesquelles l'activité du chien sera limitée au stricte minimum. Il faudra également faire des séances de rééducation, notamment avec de l'hydrothérapie.
Le chien présente un gonflement au niveau du genou et le vétérinaire pourra constater à l'examen clinique l'instabilité du genou.

Lire aussi --> Les médecines alternatives pour soigner nos animaux de compagnie

La dysplasie de la hanche ou des coudes

Il s'agit d'une malformation de l'articulation de la hanche ou du coude. Le chien a une démarche chaloupée et peut présenter des boiteries. La cause est souvent génétique et peut donc se manifester sur un chiot. Des radios seront nécessaires pour diagnostiquer une dysplasie et le stade de celle-ci.

A lire --> Dysplasie de la hanche chez le chien, causes et solutions

La luxation de la rotule

La luxation de la rotule peut être d'origine congénitale ou traumatique. Le chien va boiter de façon intermittente d'une patte arrière. Les deux pattes peuvent être atteintes. Le traitement va de la mise au repos à l'intervention chirurgicale en fonction du degré de gravité.

La fracture

Comme chez l'humain, une fracture va entraîner une boiterie. Bien souvent, l'animal ne pourra plus poser sa patte ou aura de réelles difficultés à se déplacer. Le vétérinaire va ausculter l'animal et peut prescrire des radios pour localiser la fracture, et déterminer le traitement à mettre en place.

L'hernie discale

L'hernie discale est une compression de la moelle épinière par un disque intervertébral. L'animal semble raide dans sa démarche. Et il montrera des difficultés à monter dans une voiture, sur un canapé ou pour marcher. L'hernie se situe au niveau du dos ce que le vétérinaire pourra constater à la palpation.

A lire-->  Lombalgie ou mal de dos chez le chien, comment réagir ? - Les médecines alternatives pour soigner nos animaux de compagnie

N°5 - L'arthrose du chien

L'arthrose est due à la destruction du cartilage. Elle se caractérise par une douleur dite "à froid". Cela signifie que le chien peut présenter des difficultés à se lever et boiter en début de journée. La boiterie s'estompe au fur et à mesure de la journée lorsque l'articulation va se chauffer.

Le saviez-vous ? Un chien sur cinq souffre d'arthrose en France et ce chiffre est en constante augmentation.

L'arthrose peut être liée à :

  • la vieillesse,
  • un mauvais fonctionnement d'une articulation, 
  • une malformation comme dans le cas de la dysplasie. 

L'arthrose ne se soigne pas. Mais il existe des moyens de la soulager et d'améliorer ainsi la vie et la mobilité du chien.

A lire --> Les implants de billes d'or, une alternative pour lutter contre l'arthrose 

N°6 - Votre chien a une maladie entraînant une boiterie

La Myélopathie dégénérative 

C'est une maladie qui apparaît en général autour des 7/8 ans de l'animal et dont les premiers signes peuvent faire penser à de l'arthrose. L'animal présente plus une difficulté à se déplacer qu'une réelle boiterie.

Pour en savoir plus -- > La myélopathie dégénérative chez le chat ou le chien

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est transmise par une piqûre de tique. Votre chien peut présenter des douleurs musculaires et des boiteries. Les symptômes peuvent partir et revenir. C'est pourquoi cette maladie est très difficile à diagnostiquer. Les symptômes peuvent aussi faire penser à beaucoup d'autres pathologies. De plus, la période d'incubation est de plusieurs mois ce qui complique encore l'identification de la maladie.

La prévention reste la meilleure solution :

  • Traiter son chien avec un anti-parasitaire externe. 
  • Le vacciner contre la maladie de Lyme
  • L'inspecter après chaque balade
  • Retirer les tiques avec une pince à tiques

Pour en savoir plus --> Zoom sur la maladie de Lyme chez le chien - Comment protéger vos animaux des tiques ?

Une tumeur

Elles peuvent être osseuses ou musculaires et à l'origine de boiteries. Le pronostic vital de l'animal est souvent engagé.

Il existe beaucoup d'autres maladies qui peuvent être à l'origine de boiteries. Une boiterie persistante nécessite une auscultation vétérinaire. Le vétérinaire va manipuler de l'animal, et interroger le maitre sur le mode de vie de l' animal. Suite à l'examen clinique d'autres examens complémentaires peuvent être nécessaires.

---

Lire également --> Les 7 dangers de l’automne pour nos animaux - L'Assurance santé animale : pour quelles raisons assurer son animal ? La moule verte contre les douleurs articulaires chez nos animaux de compagnie