La myélopathie est une atteinte de la moelle épinière qui provoque des troubles locomoteurs allant jusqu’à la paralysie. C'est une maladie héréditaire très grave qui ne se soigne pas. Une fois déclarée, l'issue est fatale 18 à 24 mois plus tard. Le traitement permet uniquement d’améliorer le confort de vie de l’animal.

La Myélopathie est une maladie neurodégénérative qui s’apparente chez l’humain à la SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique, ou maladie de Charcot).

Quels sont les symptômes de la Myélopathie ?

La maladie se déclare généralement autour des 7-8 ans de l’animal, voire bien plus tard. L’apparition de la maladie chez la femelle semble plus tardive que chez le mâle.

Les premiers signes cliniques peuvent d'abord faire penser à de l'arthrose ou à une dysplasie de la hanche.

  • perte de coordination,
  • difficulté à se déplacer,
  • paralysie (de la paraplégie à la tétraplégie)
  • incontinence..

A ne pas confondre avec les troubles locomoteurs

Il existe de nombreuses causes aux troubles locomoteurs. Chez le chien ou le chat senior une difficulté à se déplacer, le refus de sauter ou à monter des escaliers peut être un signe de myélopathie mais d’autres causes sont envisageables. Votre animal « ralentit » avec l’âge. Et bien souvent ce comportement est signe de douleur. Cela peut être dû à une dysplasie, de l’arthrose, ou une hernie...

Contrairement aux autres troubles locomoteurs la Myélopathie n’est pas douloureuse. C’est une atteinte neurologique de la moelle épinière.

Si votre animal semble tituber, ou tombe, cela peut faire penser à la Myélopathie. Le fait de trainer les pattes arrières est un signe révélateur de la Myélopathie.

Lire aussi --> Lombalgie ou mal de dos chez le chien, comment réagir ?

Comment diagnostiquer une Myélopathie ?

La confirmation ou infirmation de la maladie repose, pour le chien comme le chat, sur :

  • des tests permettant d’éliminer les autre maladies qui compriment la moelle épinière (tumeur, hernie discale, maladie inflammatoire)
  • un examen neurologique poussé 
  • une IRM 
  • une analyse du liquide cérébro-spinal.  

Le saviez-vous ? Vous pouvez mettre votre chien ou chat en position debout et plier l’avant d’une patte arrière (son pied) sur le sol. Un animal va remettre son pied à plat immédiatement. S’il ne le fait pas, c’est qu’il a perdu la conscience de sa position. Ce qui peut laisser suspecter une myélopathie.

Qu'est-ce que le test DM ?

Il existe également un test ADN, par le biais d’un simple frottis buccal, qui est généralement utilisé par les éleveurs à titre préventif. Le test DM est extrêmement sûr.

Pas de traitement mais des soins pour améliorer le confort de l'animal

Aucun traitement hélas n’existe. L'état de l'animal va se détériorer au fil des mois pouvant amener à prendre la terrible décision de l'euthanasie. Il est toutefois possible d'accompagner au mieux l'animal dans les premiers stades de la maladie pour le garder le plus longtemps possible à ses côtés.

Les compléments alimentaires

La mise en place de compléments alimentaires peut toutefois aider l’animal dans les premiers stades de la maladie. La prescription de vitamine E (qui a un fort effet anti oxydant) semble pouvoir ralentir l’évolution de la maladie. Il est possible d’associer de la vitamine C pour booster l’effet de la vitamine E, et de compléter avec des acides gras oméga 3 et 6, et du L-Carnitine pour ralentir la dégénérescence des cellules nerveuses. Le vétérinaire pourra également vous prescrire des anti-inflammatoires.

La Physiothérapie 

La Physiothérapie (traitement par ultrasons, laser, cryothérapie, hydrothérapie…) est également conseillée pour aider l’animal à lutter contre sa perte musculaire. Le chien pourra plus facilement faire de l’Hydrothérapie, il va marcher sur un tapis dans l’eau . Le poids du corps est allégé dans l’eau ce qui permet de ne pas solliciter trop les articulations et de renforcer ainsi rapidement la musculature du chien. Vous pouvez également vous tourner vers l’acupuncture. Attention toutefois à trouver un vétérinaire-acupuncture qualifié.

Lire aussi --> Les médecines alternatives pour soigner nos animaux de compagnie

L'appareillage de l'animal

Lorsque l’animal est paralysé du train arrière, il est possible de l’appareiller. La Myélopathie n’est pas douloureuse mais l’animal est fortement diminué et nécessite donc d’être très bien entouré. 
Vous trouverez sur le web différents sites vous proposants chariots, attelles, couchages adaptés, ou autres matériels de rééducation comme celui-là.

Est-il possible d’éviter la maladie ?

Comme évoqué plus haut il s’agit d’une maladie héréditaire qui est donc dans les gênes de l’animal. Toutefois, et même si les études ne permettent pas à ce stade de tirer des conclusions avec certitude, une bonne hygiène de vie est primordiale pour repousser l’apparition de la Myélopathie, et de bien d’autres maladies. Sont à bannir :

  • le surpoids, 
  • les glucides,
  • le tabagisme passif 

Ces trois facteurs sont des éléments oxydants à l’origine du processus inflammatoire. Evitez donc les croquettes industrielles de mauvaises qualités qui sont souvent trop riches en glucides et trop faibles en vitamines E.

Lire aussi --> Comment faire soigner ou stériliser son animal quand on a des problèmes financiers ? - Alimentation pour chien et chat : qu'est-ce que le BARF ?

 

---

A lire également --> Comment soigner la douleur chez le chat ? - Comment faire maigrir son chat ?