Fugue ou vol, en France, un chien se perd toutes les 21 minutes ! Du fait de son caractère hyper-actif, le Jack Russell est le champion de la fugue. Comment se prévenir des fugues et protéger votre chien en cas de disparition ? On vous donne nos petites astuces.  

Pourquoi mon chien fugue ?

Plusieurs éléments peuvent expliquer ou encourager la fugue chez un chien. Pour lutter contre ce comportement et le prévenir, il est donc essentiel de se pencher sur les raisons qui peuvent le pousser à partir en excursion solitaire.

Vous avez perdu votre animal ? Sachez que 81% des animaux identifiés sont retrouvés contre seulement 59% pour ceux qui ne le sont pas.

Enquête TNS Sofres pour I-Cad, septembre 2016

Raison n°1 : l'ennui

Beaucoup de chiens fuguent du fait de longues absences de leur maitre. La solitude va les pousser à aller chercher une distraction à l’extérieur de leur domicile.

En plus des balades quotidiennes (qui sont essentielles pour son équilibre), il est donc important d'enrichir l'environnement de votre animal. Balles, cordes,...De nombreux jeux existent pour développer sa réflexion, son agilité ou tout simplement l'aider à se défouler. N'hésitez pas à demander conseil à un éducateur canin !

Essayez également de réduire au maximum vos temps d'absence ou de trouver quelqu'un qui puisse l'occuper en journée. 

A lire aussi : promener son chien: un rituel essentiel pour son équilibre

Raison n°2 : la chasse

Certaines races de chien ont un instinct de chasseur très développé. Il peut être difficile de lutter contre ce comportement instinctif. Dans ce cas de figure, il est conseillé d'éviter les jeux de lancés de balles qui peuvent renforcer ce besoin.

Raison n°3 : la prédation sexuelle

Un chien non castré peut sentir une femelle en chaleur à plus de 5km à la ronde ! La stérilisation est donc une bonne solution pour canaliser votre animal et prévenir d'une éventuelle fugue.

Le saviez-vous ? Les trafiquants de chiens, utilisent des femelles en chaleurs pour attirer les mâles non castré. La stérilisation pourra donc aussi le prémunir d'éventuels vols !

Raison n°4 : la peur

Un bruit anormal peut aussi entraîner une fugue chez le chien. Feux d'artifices, orages violents, travaux, cris,... sont autant de facteurs extérieurs qui peuvent être source de stress pour votre animal. Dans ce cas de figure, pensez à le garder en intérieur lors d'événements stressant. Si la phobie est plus permanente, un éducateur canin peut vous aider.

Raison n°5 : la faim

Si les escapades de votre toutou concerne la nourriture, fractionnez plus sa ration quotidienne. Petite astuce : variez ses horaires de repas. Votre chien sera alors moins tenté de fuguer par peur de rater l'heure de la gamelle !

Quelles solutions peut-on mettre en place ?

En premier réflexe, faites le point avec un éducateur canin ! En cas de fugue répétée, quelques astuces existent.

Faire appel à un éducateur ou comportementaliste canin

L’éducateur ou le comportementaliste peut vous aider à déterminer l'origine de ce comportement. Il pourra ensuite vous conseiller dans la démarche à suivre pour aider votre animal.
En cas de période avec de longues absences répétées, sachez que certains éducateurs proposent également des pensions ou garderies. Votre chien pourra ainsi renforcer sa sociabilisation et se dépenser un maximum durant votre absence.

Augmenter les temps de promenade

L'ennui et le manque de stimuli est le facteur numéro 1 des fugues chez le chien. Pour un chien bien dans ses pattounes, comptez en moyenne 30 à 45 minutes quotidiennes de sorties. Mais les temps de sorties dépendent bien évidemment de la race de votre chien mais également de sa condition physique et de sa motivation du jour. A vous de juger du niveau d’énergie de votre animal afin d’adapter la durée et la difficulté de la balade (à pied, à vélo, grimpant, en zone bruyante…). La promenade est d'ailleurs l'occasion de travailler sur la marche en laisse et faire des exercices d'éducations. De quoi renforcer positivement les liens avec votre animal

Une promenade ne doit pas se limiter aux sorties pour les besoins mais doit également être l’occasion, pour votre chien, de s’aérer l’esprit et se défouler !

Enrichir son environnement

Deuxième conseil, rendez votre jardin et son environnement accueillant et stimulant. L'objectif est d'amener le plus d'éléments positif pour inciter votre chien et ne plus aller voir ailleurs. Balles, cordes,...De nombreux jeux existent pour développer sa réflexion, son agilité ou tout simplement l'aider à se défouler. N'hésitez pas à demander conseil à un éducateur canin !

Sécuriser votre jardin

Votre chien continue tout de même à fuguer ? Limitez les tentations en renforçant la sécurisation de son espace. Si votre jardin présente des failles (clôture avec des trous, petit portail,...). Il est certain que votre chien finira par dépasser les limites de votre propriété. Un environnement bien clôturé devrait déjà limiter ce comportement. Cela vous permettra aussi d’éviter la mise en cause de votre responsabilité en cas de dommages causés par votre chien lors de sa fuite !

Votre chien grimpe ou saute ? Ajoutez une extension à votre grillage qui s’incline vers le terrain. Votre chien creuse ? Enterrez du grillage serré à la base de votre clôture.

En dernier recours, vous pouvez opter pour l'installation d'une clôture anti-fugue. Un fil délimite la zone autorisée pour votre animal. Si celui-ci s'approche trop prêt de la zone, un signal sonore se déclenche. Pour aider le chien à cerner l'espace définie, des fanions sont placés servant ainsi de repère visuel. L'animal porte un collier récepteur qui émet des signaux d'avertissement. S'il poursuit quand même sa route, il reçoit une décharge inoffensive destinée à attirer son attention. Dés que votre chien prend les bons réflexes, le système peut être retiré.

Le saviez-vous ? Utiliser des colliers électriques dits de dressage est fortement déconseillé ! Vous pouvez stresser, blesser et accentuer le trouble du comportement de votre animal. L'Angleterre, l'Allemagne, la Suisse et d'autres pays européens ont déjà interdit la vente de ces colliers. Un projet de loi similaire a d'ailleurs été déposé en France.

Quelle attitude avoir face à la fugue ?

Féliciter plutôt que punir

Au retour sa fugue, félicitez votre chien ! Même si cela vous semble illogique, il est important de rappeler que les chiens vivent dans l'instant présent. Alors si vous le punissez à son retour, lui pensera que vous le gronder d'être rentrer...

Le protéger avec le collier GPS

Le collier est une bonne astuce pour retrouver votre chien en cas de fugue. Différents modèles existent avec des systèmes, des fonctionnalités et des portées variables. Certains colliers proposent même de vous notifier lorsque votre chien est sorti du périmètre que vous aurez défini en amont ! A vous juger celui qui vous semblera le plus optimum pour protéger votre chien.

A lire aussi : Un collier GPS pour chien, comment choisir ?

Ce qu'il ne faut pas faire !

  • Gronder l'animal à son retour
  • Attacher votre chien à un objet fixe pour le garder confiné.
  • Utiliser des colliers électriques dits de dressage ou éducatifs !

Rappelons que la loi française prévoit (code rural et de la pêche) que l’exercice d’activités de dressage qui causeraient à l’animal des blessures ou d’inutiles souffrances sont interdites.

Et N’oubliez pas qu’aucune de ces mesures ne dispense d’identifier son animal, et que l’identification est obligatoire en France.

A lire également : Faire garder son animal pendant ses absences - Quand et comment faire éduquer son chien - On a volé mon animal : que faire ? - La destruction chez le chien : causes et solutions