Nos compagnons félins sont des animaux souvent territoriaux. Il n’est pas rare que des guerres de territoires donnent lieu à des bagarres. La bouche et les griffes du chat transportent de nombreuses bactéries qui peuvent engendrer lors de griffures ou morsures des abcès. Comment les détecter ? Comment réagir ? Et quels moyens de prévention sont à mettre en place pour limiter les bagarres ?

Comment détecter un abcès ?

Lors de morsure, les dents du chat font des petits trous dans la chair qui vont ensuite se refermer. Les germes déposés par les crocs vont ainsi créer une infection sous cutanée. Le fameux abcès ! Il n'est pas souvent aisé de le repérer. Quelques éléments doivent vous interpeller.

Inspecter votre chat juste après le conflit

Après une bagarre, votre chat peut présenter des traces de sang. Même si vous trouvez une première blessure, palpez-le de partout. Généralement, c'est la tête (oreille, cou, nez,..) du chat qui est visée en cas d'affrontement. Mais il peut aussi avoir été atteint sur l'embase du dos et la queue durant sa fuite. Il arrive toutefois que d’autres zones comme les flancs et même les pattes soient aussi touchées.

Soyez vigilant ! Un chat qui a mal peut se montrer agressif et vous mordre.

Si vous repérez une blessure il n’est pas toujours facile de bien en percevoir toute l’étendue. Vous pouvez raser une petite zone pour mieux évaluer les dégâts. La première chose à faire est de désinfecter la zone avec de la bétadine jaune. 

Attention de ne pas confondre premiers soins et traitement ! Désinfecter la plaie ne suffira pas, même si l’abcès est percé.

Vérifier s'il ne boite pas

Si votre chat présente une boiterie il peut s’agir d’une entorse ou d'une blessure musculaire. Mais il peut aussi s’agir d’une boiterie suite à une morsure ! Regardez si cela vous semble enflé au niveau de la patte ou de la cuisse.

Observer l’état général de votre chat

Vous n'avez pas détecté de traces de morsures ou de griffues sur votre chat ? S'il y a un abcès, son état général devrait vous alerter. Un chat avec un abcès :

  • Montre des signes d'abattement ;
  • Est grognon voire agressif en cas de contact ;
  • S'isole ;
  • A de la fièvre ;
  • Ne sent pas forcement très bon (la zone infectée pue).

Détecter la formation d'une boule

Vous trouvez une boule sur votre chat ? Il s’agit certainement d’un abcès cutané fermé (poche de pus). L’abcès peut se former en quelques jours et ne pas être visible immédiatement. Un abcès doit être vidé. Il faut donc consulter rapidement votre vétérinaire. Vous avez repéré un écoulement de sang et de pus ? Il s'agit certainement d'un abcès qui a éclaté. Cela nécessitera aussi une consultation vétérinaire.

Comment soigner un abcès ?

L’infection se développe rapidement et la peau d’un abcès percé se nécrose vite ! C’est pourquoi, il ne faut pas attendre pour consulter votre vétérinaire. Donc plus la prise en charge est rapide, plus la guérison le sera également.

Le cas de l'abcès percé

En cas d’abcès percé, le vétérinaire désinfectera dans un premier temps la plaie. Il prescrira ensuite un traitement antibiotiques et anti inflammatoire. En fonction de la gravité de la blessure, la dose d’antibiotique pourra être doublée avec une prise de médicaments matin et soir, au lieu d'une prise par jour. Si au bout de quelques jours le chat ne désenfle pas, il faudra retourner chez le vétérinaire. Car cela peut signifier que votre chat est résistant à l’antibiotique. Il faudra donc changer de molécule.

Le cas de l'abcès non formé

Si l’abcès ne s’est pas encore formé, le même traitement sera mis en place pour éviter la formation de celui-ci.

Le cas de l'abcès formé mais non percé

L’abcès est bien présent mais n’a pas encore éclaté ? Cela nécessitera une intervention chirurgicale afin d’inciser l’abcès avant la mise en place du traitement. N’essayez jamais de percer l’abcès vous-même ! Vous ne feriez qu’aggraver la situation.

Des points peuvent s’avérer nécessaires pour suturer la plaie mais dans certains cas il faudra d’abord laisser l’abcès finir de s’écouler ou laisser les tissus se cicatriser.

Quel sont les risques d'un abcès mal soigné ?

Le risque le plus grave est la septicémie : c’est l’infection de tout l’organisme. Les bactéries se répandent dans le sang et atteignent les autres organes. Le chat peut alors souffrir de problèmes cardiaques et sa vie peut être en danger. C’est pour cette raison qu’il ne faut jamais prendre un abcès à la légère et consulter rapidement.

Comment protéger son chat contre les attaques ?

Faire stériliser son chat

Mâles comme femelles vont s’aventurer moins loin une fois stérilisés. De plus, cela limite les conflits liés au territoire ou à la reproduction. Un chat stérilisé est donc moins bagarreur ! Vous hésitez encore ? Sachez que la stérilisation est aussi très bénéfique pour la santé de votre animal puisqu'elle limite les risques de tumeurs ou de contamination à certaines maladies comme le Sida du chat.

En savoir plus --> Pourquoi faire stériliser son animal - Sida et leucose du chat : tout savoir avant l’adoption - Campagnes de stérilisation : pour quoi faire ?

Faire vacciner son chat

Mais la stérilisation n'empêche pas votre chat d'aller au contact de ses congénères. Que le contact soit pacifique ou agressif, il convient donc de le protéger des maladies auxquelles il peut être confronté. On pense notamment au typhus ou à la leucose. Pour le protéger, il faut donc aussi le vacciner !

En savoir plus- -> La vaccination du chat :contre quoi devons-nous le protéger

Éviter les sorties nocturnes

La majorité des bagarres ont lieu la nuit. Habituer votre chat à rentrer avant la tombée de la nuit est donc aussi une bonne mesure de protection. Mais comment intégrer un tel rituel ? Ne donnez pas à manger à votre chat avant qu’il sorte. Et prenez l’habitude de l’appeler en fin de journée et de le récompenser à son retour avec un aliment qu’il apprécie particulièrement. Une fois rentré, interdisez toute sortie et laissez le apprécier le canapé douillet. Si vous ne cédez, pas votre chat finira par comprendre et ne plus réclamer. Cela ne fonctionne pas avec tous les chats mais beaucoup sont assez casaniers et apprécient leur confort ! Armez-vous d’un peu de patience et résistez à la pression des miaulements pour faire disparaître les mauvaises habitudes de votre matou ou minette.

Lire aussi --> Guide d'adoption du chat

Le cas de l’abcès sans morsure

Dans certains cas, très rares chez le chat, le vétérinaire ne trouve pas de traces de crocs sur l’abcès. Il peut s’agir d’un corps étranger à l’origine de l’abcès comme notamment un épillet. Cette situation est beaucoup plus fréquente chez le chien que le chat. Mais dans ce cas, il existe des risques de pyothorax c’est-à-dire une accumulation de pus dans la plèvre autour des poumons.

Zoom sur le Pyothorax

Le pyothorax peut aussi apparaître dans certains cas de morsures profondes. C'est une urgence vitale qui va nécessiter hospitalisation, pose d’un drain et traitement de choc. Le pyothrax ne se voit pas à l’œil nu mais le chat présente des difficultés respiratoires et un très fort abattement. Chaque minute compte !

----

Lire également --> Adopter un nouveau chat : comment réussir la cohabitation ?