L’été est là et vous n’avez envie que d’une chose : aller vous balader et vous rafraîchir en bord de rivière avec votre chien. Mais saviez-vous que certains points d’eau peuvent comporter des risques ? Chaque année, en période estivale, des cas mortelles d’intoxication aux cyanobactéries sont dénombrés chez nos amis canins. Mais pas de panique, tous les points d’eau ne sont pas dangereux. Alors pour que vos toutous (et vous-même !) puissiez profiter pleinement de l’eau, quelques points de vigilances sont à retenir. 

Cyanobactéries : de quoi parle-t-on ?

Les cyanobactéries sont des micro-organismes notamment présents en grande quantité dans les eaux douces (plans d’eau, rivières) et stagnantes.  Elles se présentent sous la forme de fins filaments contenant un pigment de couleur bleu (d’où leur nom de cyanose bactéries). Dans certains cas, elles se multiplient de façon anormale et sont alors susceptibles de produire des toxines qui peuvent provoquer des troubles de santé chez l’homme et l’animal. Les chiens sont particulièrement sensibles. Seule quelques gorgées d'eau contaminée suffisent pour entrainer une intoxication voire la mort de l'animal.

Mais la présence de cyanobactéries ne signifie pas forcément que l’eau est toxique. En effet, ce micro-organisme, naturellement présent dans les eaux, produit (au même titre que les algues) de l’oxygène par photosynthèse. Il vit donc généralement en symbiose avec son environnement. 

Quelles sont les zones et périodes à risques ?

Les risques de toxicité sont plus important en période estival. En effet, les fortes chaleurs favorisent la prolifération de ces bactéries notamment dans l’eau stagnante (bras de rivière, rivière avec très peu de fond et avec un courant très faible…). Lorsqu’elles sont en trop grand nombre, elles finissent par asphyxier l’eau lui donnant cette teinte verte. Mais encore une fois, ce n’est pas parce que l’eau est verte qu’elle est nécessairement contaminées.

Vous partez en vacances avec votre animal ? Sachez que les cyanobactéries sont présentes dans tous les pays du monde, aussi bien en milieu aquatique (eau douce et salée) qu’en milieu désertique. 

En effet, les cyanobactéries ne sont pas toutes toxiques. Seules des analyses en laboratoire peuvent confirmer ou non la présence de toxines. Vous pouvez surveiller en temps réel la qualité des eaux de baignade sur le site internet du Ministère de la Santé.

Cyanobactéries : quels dangers pour mon chien ?

Nos animaux domestiques et surtout les chiens sont particulièrement exposés au risque d’intoxication par cyanobactéries. En effet, lors de balades le long des rivières, il n’est pas rare que nos compagnons plongent dans l’eau, en boivent ou prennent dans leur gueule un bout de bâton,… Malheureusement, quelques gorgées de cette eau contaminée sont suffisantes pour entrainer une intoxication qui peut être mortelle.

Quels sont les symptômes ?

Après ingestion, les symptômes d’intoxication surviennent rapidement. Plusieurs types de toxines existent, les symptômes varient donc d’une toxine à l’autre.

Avec les toxines hépatotoxiques (la plus courante)

  • Vomissement ;
  • Diarrhée sanguinolente ;
  • Selles très noires  (aspect goudronneux) ;
  • Faiblesses / Apathie de l’animal ;
  • Gencives et muqueuses pâles ;
  • Atteinte du foie (muqueuses jaunes).

Avec les toxines neurotoxiques :

  • Hyper salivation ;
  • Tremblements musculaires ;
  • Incapacité de se déplacer – ataxie ;
  • Crises épileptiformes ;
  • Difficultés respiratoires allant jusqu’à l’asphyxie.

Votre chien présente des symptômes d’intoxication aux cyanobactéries ? C’est une urgence vétérinaire !

Si vous constatez l’un de ces signes cliniques après une promenade, une baignade ou un abreuvement, rendez-vous d’urgence chez votre vétérinaire. Il n’existe pas vraiment de traitement spécifique ou d’antidote pour les chiens contaminés. Seul un traitement symptomatique pourra être mis en place. La survie de votre animal dépendra uniquement de votre réactivité et du type de symptômes déclarés. 

Si vous en avez la possibilité, prenez un échantillon de cette eau  (dans un récipient)  afin d’en faire l’analyse dans un laboratoire. 

Baignade avec son chien : quelles sont les précautions à prendre ?

Il n’est malheureusement pas possible à l’oeil nu de savoir si les cyanobactéries que vous avez repérées (eau opaque, pellicule de poudre verte/bleue à la surface de l’eau) sont toxiques. Seules des analyses en laboratoire peuvent le confirmer. Avant toute baignade, quelques règles de bon sens sont donc à mettre en place :

  • Consulter le site internet du ministère de la santé qui indique en temps réel la qualité des eaux de baignade ;
  • Avant tout départ en vacances : se renseigner auprès de l’office du tourisme ou de la mairie de l'état des eaux de baignade ;
  • Respecter les consignes de sécurité émises par votre préfecture dans le cas de zones à risques ;
  • ne pas laisser votre chien boire dans les eaux stagnantes. Ayez toujours sur vous, une gamelle et de l’eau pour hydrater votre chien ;
  • ne pas se baigner dans les eaux stagnantes ;
  • ne pas jouer avec des bâtons ou galets immergés ;
  • Soyez attentif et observateur. Si vous avez un doute sur un point d’eau (couleur anormalement bleu/verdâtre), n’y aller simplement pas ;
  • Après toute baignade, ne laissez pas votre chien se lécher le pelage sans l’avoir rincé au préalable.

Enfin, sachez que les gestionnaires de baignade sont en outre tenus d’assurer une surveillance visuelle quotidienne, afin de détecter les changements de caractéristiques du milieu. Cette surveillance peut ainsi conduire à prendre les mesures de gestion adéquates allant jusqu’à l’interdiction de baignade.

Alors pendant les vacances, on reste vigilant sans pour autant se tracasser et on profite de ces instants de complicité avec son chien.

Articles à lire aussi :

Canicule : 10 astuces pour rafraîchir son animal - Coup de chaleur : les bons gestes à adopter pour votre animal ! - La vaccination chez le chien : contre quoi devons-nous le protéger ?