Adopter un poisson n'est pas une décision anodine. En effet, le bien-être physique et psychologique de votre futur compagnon à écaille dépendra de vos connaissances de l'espèce choisi. Les poissons d'ornements étant des êtres fragiles doués d'intelligence et de ressenti. Il ne faut donc pas partir du principe qu'adopter un poisson vous demandera moins qu'adopter un nac, un chien ou un chat. Au contraire ! Au delà de vos recherches sur les besoins de l'espèce, il faudra investir dans du matériel adapté et veiller au bon équilibre de son habitat. Le saviez-vous ? Un poisson d'ornement dont on prend soin peut vivre jusqu'à 30 ans selon les espèces !

Le choix de l’espèce

Poisson rouge, Xypho, guppy, combattant ... Tout d’abord renseignez-vous sur l’espèce que vous choisissez.
Dans un premier temps, vous pouvez consulter des sites spécialisés tels que fishpedia, ou fédération française d’aquariologie. Vous trouverez les informations nécessaires pour connaître tous les besoins de chaque espèce.

De l'espèce choisie découlent la taille de l'aquarium et les paramètres de l'eau (température et pH).

L’habitat du poisson (aquarium)

Trop petit, mal équipé ou avec une forme inadaptée, le choix de l'aquarium est primordiale pour garantir bien-être physique et psychologique à votre ou vos futurs compagnons. Le saviez-vous ? Il est depuis longtemps reconnu qu'un bocal (rond) est source de stress et de maladie chez les poissons. Ils ont été d'ailleurs retirés de la vente par l'entreprise numéro un d'aquariophilie AgroBiothers. Optez donc pour un aquarium rectangulaire ! 

Voici les autres points clés pour s’assurer du bien-être de son poisson :

La taille du bassin

Il est important de vérifier le nombre de litres d’eau par rapport à l’espèce choisie. Il vaut mieux commencer avec peu de poissons au début et voir l’évolution au fil du temps. En fonction vous pouvez être amené à changer votre aquarium.
A titre d'exemple : il faut un aquarium de 100 litres minimum pour 2 petits poissons rouges de moins de 10 cm. Alors que pour cette même taille d'aquarium vous pouvez accueillir environ 8 guppy.

 L’eau

Les paramètres de l’eau sont à vérifier très régulièrement :

  • La température. Elle peut varier de près de 10 degrés d'une espèce à une autre.
  • Le pH. C'est la mesure du contrôle de l'acidité de l'eau. En aquariophile elle varie généralement de 6 à 8,5.
  • Le nitrate. La stagnation de la nourriture peut augmenter les nitrates. Attention également aux plantes qui dégagent énormément de nitrites, notamment à l’installation. Il ne faut donc pas trop de poissons dans un même aquarium et ne pas suralimenter les poissons.
  • Le taux d’oxygène pour garantir le bien-être des individus. Un déficit d'oxygène peut conduire à l'asphyxie.


A savoir :  un poisson ayant besoin d’une température de 20 degrés peut ne pas supporter des simples écarts de 2 degrés de température.


Le matériel de l'aquarium

Afin de contrôler les points évoqués (température, pH, oxygène ...) il faut investir dans un matériel de qualité tout au long de la vie de vos poissons :

  • thermomètre,
  • pompe (bien dimensionnée en fonction de la taille du poisson), permet d'oxygéner l'eau,
  • système de filtration, permet la filtration de l'eau et de l'azote,
  • pHmètre (ou bande à pH), pour contrôler le pH de l'eau,
  • chaufferette pour garantir la température nécessaire au poisson

C’est avec un matériel de bonne qualité que la survie de vos poissons sera assurée.

A savoir : Ne jamais acheter de bassin sans système de filtration système indispensable à reproduire la circulation « naturelle » de l’eau.

L'entretien de l'aquarium 

Il est primordial de nettoyer très régulièrement votre bassin :

  • les vitres avec un produit neutre,
  • le système de filtration : rincer les mousses fréquemment,
  • le sable : remuer avec une cloche et ne pas hésiter à utiliser des poissons nettoyeurs,
  • l'eau avec une épuisette pour ramassez les résidus de plantes et le trop plein de nourriture. 

L'emplacement de l'aquarium

La pièce n’a pas une immense importance mais il faut tenir compte de deux facteurs :

  • Evitez le plein soleil ou une pièce surchauffée. Cela permet de contrôler la température de l’eau et évite le développement rapide des algues.
  • Les poissons n’ayant pas de paupière, veillez à respecter le rythme jour/nuit grâce à votre système de lumière. Il existe des programmateurs très faciles d’utilisation. C’est ainsi que le rythme biologique de votre pensionnaire sera respecté.

La nourriture du poisson

Au quotidien, utiliser une nourriture de bonne qualité et surtout appropriée à votre espèce de poisson. Effectivement, la nourriture en paillette est souvent trop grasse et entraîne un vieillissement prématuré des individus. Optez donc, si possible, pour de la nourriture de qualité « humaine ». Sinon, tournez-vous vers des sites spécialisés pour garantir un bon apport nutritionnel.

A savoir : les poissons doivent manger en petite quantité. Il est préférable de fractionner les rations. Des repas trop importants vont fatiguer l’organisme plus rapidement et cela va diminuer son espérance de vie.
Si de la nourriture reste en surface cela peu indiquer une suralimentation du poisson. 
Il existe des systèmes de nourriture automatiques lors de vos départs prolongés.

La Cohabitation entre poissons

Il est important de respecter un certain écosystème pour préserver l’équilibre du bassin. Et chaque espèce a des besoins spécifiques. Certaines sont territoriales et donc difficiles voire impossible à introduire avec d’autres individus. D'autres sont des poissons grégaires, qui ont besoin de vivre en communauté pour s'épanouir. Prenez donc le temps de vous renseigner sur sa capacité de cohabitation et ses compatibilités avec les autres espèces.

A savoir : Il est nécessaire aussi de toujours introduire des petits poissons en premier et les plus grands par la suite.

Pour faciliter la cohabitation entre poissons, et pour la décoration du bassin :

  • Optez pour des plantes qui permettent également l'oxygénation du bassin
  • Prévoyez des zones de cachette (roches, pierres etc). Même un poisson seul appréciera d'avoir différents recoins !

A lire -- > Le processus d'adoption où et comment adopter un animal ? Adopt don't shop : le message d'Emmanuelle Rivassoux