Le parcours de Laurence est jalonné de formations diverses : relation d’aide (selon C. Rogers), travail énergétique, développement personnel, stages en communication animale, etc. Ce bagage lui a permis de développer ses facultés de télépathe et ses connaissances du domaine vibratoire. Laurence est aussi présidente de l’Association « les chats du Pèlerin » en Bourgogne qui recueille notamment des chats Seniors pour les sauver de l'euthanasie.

Laurence a accepté de partager son expérience et ses connaissances de la communication animale avec nous.

Quels sont ses domaines d’intervention ?

Laurence intervient dans les domaines suivants :

  • problèmes comportementaux (marquage, mésentente....)
  • Situations diverses qui n'ont pas été comprises par votre animal
  • Fin de vie
  • Communications avec les animaux décédés en cas de problème (euthanasie mal passée, mort violente, difficulté à faire le deuil).

Les communications se font à distance par le biais d'une photo récente (surtout en cas de maladie), avec quelques informations (nom, âge, problème).

Une séance se déroule en deux phases :

  • Communication avec votre animal
  • Compte-rendu téléphonique afin d'éviter tout malentendu sur des interprétations de mots et établir un dialogue avec vous

Pour plus d’informations ou une communication, contactez Laurence par E-mail à l’adresse suivante :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.ou par téléphone au : 06 68 45 62 54

Quand et comment avez-vous pris conscience que vous pouviez « entrer en contact » avec l’animal ?

Mon parcours dans la protection et la communication a débuté avec l'adoption d'un chat, Gallile. A l'époque, j'avais deux chats, Khepri et Yobel. Gallile était en refuge et il était en piteux état. Il miaulait mais les gens passaient à côté de lui en lui disant : tu es trop moche, je ne te prendrai jamais. Ce que je ne savais pas, c'est que Gallile était un Maine Coon qui avait vécu en cage et que une fois retapé, ce serait un chat magnifique et avec une grande noblesse.

Je l'ai adopté et les ennuis ont commencé. Khepri, très jaloux, est parti. Pour moi, cela n'était pas possible et j'ai décidé que j'allais le faire revenir. A l'époque, en 2004, la communication n'était pas connue. Il n'y avait que des livres en anglais. J'ai pu contacté une dame anglophone qui m'a dit que Khepri était fâché et qu'il ne reviendrait pas. Je lui ai rétorqué que j'allais le faire revenir. Et c'est ce qui s'est passé. A force de lui parler par la pensée, de le visualiser revenir à la maison, il est rentré. Cela a été long (deux mois) mais cela m'a permis de m'ouvrir à la communication.

La souffrance de Gallile a été un déclic pour mon engagement dans la protection animale.

Comment procédez vous ?

Il s'agit de télépathie accessible à tous. Ce sont des pensées ou des images que l'on envoie à l'animal. En fait il suffit de penser à l'animal pour entrer en contact avec l'animal.

Qu'est-ce que la télépathie ?

C'est une faculté que nous avons tous. C'est par exemple savoir qui vous appelle au téléphone avant d'avoir eu la personne en ligne. C'est la faculté de capter sans que des paroles soient prononcées la pensée ou l'humeur de quelqu'un. Plus le lien est fort avec une personne ou un animal, plus c'est facile.

Les animaux utilisent la télépathie en permanence. Cela leur permet d'analyser ce qui les entoure et surtout, de connaître vos pensées et vos humeurs. Si nous sommes à leur écoute, nous percevrons de manière subtile leurs messages. Il s'instaure une sorte de dialogue intérieur qui se transmet sous forme d’émotions, d’images, de sensations physiques par le biais des cinq sens. Il s'agit de retranscrire ces éléments pour les mettre sous forme de mots.

J'ai commencé avec de petites expériences avec mon premier chat. Lorsqu'il s'était absenté depuis pas mal de temps, je pensais à lui et il réapparaissait dans les 15 minutes. Au début, j'ai pensé que c'était du hasard, puis cela faisait trop de hasards. J'ai donc accepté qu'il était possible de communiquer par un autre biais. Pour vous entraîner, utilisez la nourriture. Si vous voulez qu'il rentre, imaginez sa gamelle pleine de choses qu'il aime. S’il vient, il faut lui donner ce que vous lui avez promis. Demandez-leur des petites choses et regardez comment ils réagissent.

Nous captons leurs messages de manière inconsciente. Par exemple, je sors de la maison parce que je pense à l'un de mes chats et il est justement sur le pas de porte. Qui a pensé à qui ?

Quelle différence entre communiquer avec un animal vivant et un animal décédé ?

Pour un animal décédé, je vais plutôt m'adresser à l'âme de l'animal. La vibration est différente car l'animal a rejoint la lumière.

Dans quels cas intervenez-vous ?

Problème de comportement, fin de vie – un sujet qui me tient particulièrement à cœur, accident, tout ce qui peut avoir trait à une difficulté chez un animal.

Avez-vous connu des échecs ?

La communication n'est pas une baguette magique et l'animal est capable de réflexion. Si je lui propose quelque chose, il est libre de le faire ou pas. L'humain entre aussi beaucoup en jeu et il est nécessaire qu'il se remette en question lui aussi. Il arrive fréquemment qu'il y ait des changements si l'humain change sa vision des choses. Parfois, il faut expliquer à l'animal une situation qu'il n'a pas comprise et généralement, il évolue lui aussi lorsqu'il a compris la situation. Le lien entre l'humain et l'animal est fort et l'animal est très sensible aux émotions de son humain. La difficulté est que l'humain veut que l'animal se comporte comme lui le souhaite. Il ne prend pas en compte les besoins de l'animal ou son instinct. Un chien s'éduque, la communication ne va pas empêcher un chien d'aboyer ou de courir après les voitures si son gardien ne fait pas de l'éducation canine.

Il est donc certain que parfois il y a des échecs et c'est normal puisqu'on travaille avec le Vivant.

Exemple d’expérience:

Comme je l'ai dit, un certain nombre de facteurs entre en ligne de compte. En voici une qui a trait à la séparation entre l'humain et son animal. :

Afin d'illustrer mon propos, voici l'histoire de Bidule, un chat de 13 ans. Isabelle l'avait recueilli suite à une promesse à une de ses amies qui se trouvait en soins palliatifs. Il était là depuis deux jours et au début, cela s'était bien passé. Tom, le chat d'Isabelle, n'avait pas manifesté d'agressivité vis à vis du nouveau venu. Cependant, elle m'a contactée car Bidule avait changé de comportement, il était prostré sous une armoire, miaulait, crachait et refusait de s'alimenter.

Lorsque j'ai contacté Bidule, il était en colère car il ne savait pas pourquoi il était chez Isabelle. Je lui ai expliqué que sa gardienne, ne l’avait pas abandonné mais qu’elle était gravement malade et qu'elle était dans un endroit où elle ne pouvait pas le prendre. Je lui ai expliqué qu''elle ne l'avait pas abandonné, qu'elle l'aimait et que c'était la raison pour laquelle elle l'avait confié à son amie.

Je lui ai également expliqué qu'il était la préoccupation majeure de sa gardienne et qu'elle avait besoin de savoir qu'il était heureux pour partir en paix. J'ai ajouté qu'il pouvait l'aider en la visitant par le biais du rêve.

Voici le message d'Isabelle après la communication du matin à 7h :
« Hier soir, Bidule refusait encore de sortir de sa cachette et a passé la nuit sous la commode. Ce matin en revanche, vers 08h00, le changement a été radical : il était sorti de sa cachette, cognait contre la porte de la salle à manger où il était enfermé et miaulait comme un fou pour pouvoir sortir ! Tout semble rentrer dans l’ordre : au moment où je vous écris, Bidule est tranquillement allongé sur un fauteuil. Sa joie de vivre est revenue : il parle beaucoup et recherche les câlins. Il a mangé et fait ses besoins ».

Dans ce cas, le changement a été radical mais pour d'autres, cela peut prendre du temps et parfois, il peut être nécessaire de réexpliquer les faits ou de revenir sur les événements. Si nous sommes trop perturbés émotionnellement, le message passe mal.

Nous avons généralement trop d'attentes vis-à-vis des animaux car nous voulons que le problème soit réglé de suite et nous ne prenons pas suffisamment en compte leurs émotions. Bien que leur psyché ne soit pas aussi complexe que la nôtre, elle n'en est pas moins compliquée.

Tout le monde peut-il communiquer avec son animal ? et comment ?

On communique avec son animal de manière inconsciente. Les stages permettent de devenir conscient de cette capacité. La communication se fait par le biais de la télépathie.

Comment ne pas communiquer son stress à son animal ?


Ce n'est pas possible. Les animaux sont des éponges et s’ils sont très liés à vous, ils ressentent votre stress, vos émotions, votre tristesse. On ne peut pas leur cacher notre état émotionnel.

On dit souvent que lorsque son animal va mourir ou que l’on a pris la décision de l’euthanasie lorsqu’il est en extrême souffrance il ne faut pas lui montrer notre peur ou notre tristesse, êtes-vous d’accord avec cela ?

Les animaux partent avec les émotions dont ils sont entourés au moment de leur mort. En cas d'euthanasie, il est indispensable d'être prêt à le faire et surtout d'avoir demandé à son animal ce qu'il souhaite. C'est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. 

Voici un lien qui peut vous éclairer concernant l'euthanasie : http://www.sympathie-animale.fr/leur- départ/l-euthanasie.html  

Peut-on communiquer e la même façon avec un chat ou un chien qu’avec un cheval ou une chèvre par exemple ?

La communication se fait toujours par le biais de la télépathie, alors oui, on procède de la même manière. Cependant la réussite de la communication dépend aussi du caractère de l'animal (certains sont moins bavards) et du lien que nous avons avec lui. Il est plus difficile de communiquer avec un animal avec lequel nous n'avons pas de lien, comme un animal dans la nature ou de la ferme qui n'est pas domestiqué, mais il n'y a pas de règles et cela dépend de nombreux paramètres.

Le sujet de la communication animal vous intéresse ? Retrouvez les dates des stages proposés par Laurence :

http://www.sympathie-animale.fr/stages.html