Vous vivez à la campagne, vous avez du terrain et de tous les animaux de la ferme vous envisagez l’adoption d’un cochon ? Et comme on vous comprend ! Le cochon est un animal passionnant à la fois intelligent, affectueux et joueur qui se révèle bien souvent être un compagnon hors du commun. Mais, au même titre que les autres animaux, adopter un cochon demande, au préalable, de se poser les bonnes questions et de se renseigner sur ces différents besoins physiques mais également psychologiques. On vous en dit plus sur cet animal super attachant ! 

Cochon de ferme ou cochon nain : que choisir et comment faire la différence ?

Renseignez-vous bien avant tout sur la race du cochon que vous recherchez car la différence entre les 2 et de taille ! En effet, il faut savoir que bébés, les cochons nains et les cochons de ferme ont un gabarit similaire. C'est à l'âge adulte que la différence est frappante ! Il faut savoir qu’un cochon grandit pendant 3 ans (comme la chèvre), un cochon de ferme peut peser jusqu’à 300 Kilos, les races dites « de compagnie » ou « naines » atteignent entre 40 et 80 Kilos  pour une taille allant de 35 à 55 cm de haut. Alors, si votre choix se porte sur un cochon dit nain faites attention aux arnaques qui sont monnaies courantes. Alors si l'on vous promet un cochon faisant un poids inférieur, passez votre chemin, c'est une arnaque.

Adopter un cochon s'est s'engager pour au moins 15 ans ! Alors, informez-vous avant d'adopter car 70 % des cochons finissent abandonnés par manque d'informations et par erreur dans la race annoncée par le cédant.

Alors comment être certains d'adopter la bonne race s'ils ont tous les même taille lorsqu'ils sont bébés ? Heureusement, certains détails ne trompent pas pour distinguer le cochon de ferme du nain. Qu'il soit Vietnamien, Nouvelle Calédonie, Yucatan, Pécari, mini(atures),…les cochons nains sont reconnaissables grâce à leurs oreilles qui sont petites et pointues, leur queue droite avec un plumeau,  leur groin court et leur ventre bedonnant. Comme avec les autres animaux, un cochon bien dans ses pattes doit terminer son sevrage avant de rejoindre sa nouvelle famille. Alors pour éviter tout problème de comportement à l'âge adulte, veillez à ce que votre futur compagnon soit âgé de plus de 8 semaines.

Quelles différences d'entretien entre le cochon de ferme et le cochon nain ?

Le cochon nain ne peut pas vivre dehors dans un pays avec le climat comme le nôtre. En effet, le cochon nain doit vivre à une température constante de 20 degrés il ne supporte ni le froid ni la chaleur ! Ce qui implique, en hiver, qu’il soit dans un habitat chauffé ce qui est une grosse contrainte. Vous pouvez garder un cochon nain chez vous mais il faudra le sortir tous les jours plusieurs fois et de le rentrer. Le cochon doit pouvoir passer des heures dehors à fouiller avec sa truffe. Pour son bien-être, le cochon nain ne peut pas rester dans un appartement enfermé toute la journée sans pouvoir s’adonner à ses activités « naturelles ».

Le cochon de ferme, quant à lui, est beaucoup, beaucoup, plus encombrant mais aussi beaucoup plus résistant. Il pourra vivre dehors avec un abri et sera tout aussi affectueux et intelligent que le nain. Si vous ne voulez pas du cochon chez vous vous ne pouvez donc pas adopter un « nain » et si vous ne voulez pas d’un animal de 300kilos par manque notamment de place vous ne pouvez pas non plus adopter un cochon de ferme. 

De quoi à besoin un cochon pour être épanoui ?

Un habitat adapté et sécurisé

Comme expliqué, il est fortement déconseillé de faire vivre un cochon nain principalement dans son appartement. Car en plus de causer de nombreux dégâts, le cochon n'aura pas sa part de stimulation quotidienne. D'autres solutions sont possibles pour proposer à votre futur compagnon un habitat adapté. Vous pouvez soit choisir de lui proposer à la fois une vie en intérieur et en extérieur. Votre cochon pourra quand il le souhaite, soit aller gambader dehors soit faire une sieste dans un panier à la maison. Si cette solution ne vous convient pas, il est aussi possible de proposer à votre cochon une vie 100% en extérieur. Dans ce cas là, il faudra veiller à lui proposer une cabane ou un box qui sera bien isolé, au sec et à l'abri du vent en hiver et un coin ombragé en été pour le protéger de la chaleur et des coups de soleil. En hiver, suivant la température extérieure, il sera peut être nécessaire d'installer un chauffage d'appoint dans le box de votre cochon. Pensez également à y déposer de la paille et/ou une couverture pour que votre compagnon puisse s'y enfouir.

Contrairement aux idées reçues, le cochon est un animal très propre ! Il fera généralement ses besoins au même endroit. Proposez-lui une litière avec de la paille ou des copeaux que vous devrez nettoyer régulièrement. Du côté de votre jardin, sachez que le cochon est un animal fugueur et extrêmement puissant. Votre terrain devra donc être correctement clôturé pour sa sécurité et celle de votre jardin. Comptez une centaine de m2 minimum par cochon et des clôtures électrifiées d’un mètre de haut minimum. Attention également à éviter les surfaces glissantes ou les marches, le cochon ne peut pas monter ou descendre des escaliers et pourrait se blesser.

Une alimentation spécifique

Le cochon est omnivore mais il faut privilégier les fibres aux protéines pour son alimentation et faire attention à sa prise de poids en contrôlant son apport en sucre et en protéines. En effet, contrairement aux idées reçues, un cochon nain ne peut pas être nourri avec les restes des repas ! Sur le long terme, ce type de régime même bien souvent à de l'obésité et des carences alimentaires pouvant entraîner cécité et soucis d'arthrose. Il est donc fortement conseillé de privilégier des granulés pour cochons nains à acheter dans le commerce qui sont adaptés à leurs besoins nutritionnels. Il faut également leur donner du foin, de l’herbe, des légumes et des fruits (2/3 légumes 1/3 fruits). Le cochon boit énormément il devra donc toujours avoir à disposition un abreuvoir plein et propre pour limiter les soucis de santé. Pensez également à mouiller toujours les granulés ou la farine des repas.

Sont à proscrire de son alimentation :

  • Croquettes pour chiens/chats ou autre nourriture pour animaux : toxiques voir fatales !
  • Restes de repas ;
  • Viande ;
  • Sel (hautement toxique) ;
  • Chocolat (très toxique)
  • Aliments trop gras.

Des compagnons pour s'épanouir

Comme tous les animaux de la ferme, un cochon vivant sans autre cochon de son espèce s'ennuiera. Dans la nature, cet animal vit en groupe. Si vous ne pouvez pas être avec lui tout le temps, vous devrez adopter au minimum 2 cochons pour éviter que votre cochon soit malheureux. Attention, les chiens et les cochons ne font pas toujours bon ménage ! Il est donc conseiller de ne jamais les laisser sans surveillance. 

Des câlins et des activités quotidiennes

Le cochon est un animal explorateur, très joueur et aussi très câlin et friand de caresses et gratouilles. Il aura besoin au quotidien de retourner le sol, les feuilles et de fouiller avec son groin. Le cochon est aussi un animal très intelligent qui appréciera d'être stimulée avec des séances de jeu et en lui apprenant de nouveaux tours. Laissez-lui des jouets : cartons, papiers à déchiqueter, couvertures en boule et quelques grains de mais pour qu’il les explore avec le groin, balles, etc.… Variez ses occupations ! Stimulez-le pour le rendre heureux. 

Créer une relation de confiance en travaillant positivement son éducation

Le cochon est un animal très intelligent il est donc tout à fait possible de l’éduquer. Il ne faut pas hésiter comme avec un chien à le récompenser sur chaque action positive avec une friandise ou des gratouilles. Il faut être ferme avec un cochon comme avec un chien car au vu de sa taille il peut toujours vous renverser ou détruire il faut donc lui apprendre le « non » ferme, l'isoler dans sa pièce ou vous placer devant lui pour le faire battre en retraite.

Attention, le cochon est un animal naturellement très craintif. Il faut donc éviter de lui crier dessus, de taper ou de le punir sinon vous perdrez sa confiance. L’attitude de votre animal comme son caractère seront déterminés par la place qu’il occupe au sein de la famille. S'il est dominant, il sera agressif et n’en fera qu’à sa tête et sera stressé. S'il vous considère comme le dominant il sera gentil, obéissant et sera rassuré. Ce n’est pas un service à lui rendre que le laisser s’installer dans la place du chef. Il n’y sera pas heureux, vous non plus et ça risque de mal finir. Le cochon est un animal très intelligent, manipulateur et avec une excellente mémoire. Il tentera régulièrement de remettre en question votre autorité. Il est donc primordial de poser des limites, de ne pas céder dans ses caprices, à ne pas lui répondre s'il réclame, à ne pas l'enjamber (c'est lui qui doit se pousser) et à créer avec lui une réelle relation de confiance. 

Une santé à surveiller

Il faut vermifuger votre cochon deux fois par an, surveiller ses articulations car il est sujet à l’arthrose et faire attention à son poids. La stérilisation du cochon mâle ou femelle est fortement conseillée pour éviter les naissances non voulues mais aussi pour sa santé et éviter certaines maladies. La stérilisation doit avoir lieu autour de l’âge de six mois avant que le cochon ne soit trop gros et que l’opération devienne risquée. La stérilisation a aussi pour effet bénéfique de limiter l’agressivité notamment chez le mâle. La corne de leurs sabots a parfois besoin d’être coupée une fois par an et il est possible de le vacciner. Il est conseillé de se trouver un vétérinaire avant d'accueillir son cochon et de programmer des visites au moins une fois par an pour les rappels de vaccins mais également pour faire un check up complet et un suivi de sa prise de poids. Le cochon est un animal très fragile dont la santé décline rapidement. Dès l'apparition de symptômes, appelez immédiatement votre vétérinaire.

Qu'il soit rose ou noir, le cochon est un animal sensible à la chaleur et aux coups de soleil. Veillez donc à ce qu'il est assez de coins à l'ombre en été et à le protéger soit avec de la crème solaire ou en lui proposant de super bains de boue dans le jardin !  

Préparer la venue de son cochon 

Le cochon n’est pas un prédateur mais une proie. Il est d’un naturel craintif et a besoin d’être apprivoisé ! Son instinct peureux ressortira à chaque situation nouvelle. C’est à vous de le rassurer. Pour préparer son arrivé, installez votre cochon dans une pièce de petite taille au départ, ayant un sol non glissant (très important pour lui éviter du stress). Couchage (panier plastique avec plein de couvertures, oubliez couette et coussins qu’ils mangeront (occlusion intestinale), gamelles dans un coin et caisse à litière dans le coin opposé. C’est la pièce de votre cochon. C’est la qu’il s’y réfugiera en cas de stress ou que vous l’isolerez quelques minutes en cas de bêtises. C’est à partir de cette pièce (après quelques jours d’acclimatation seulement) qu’il découvrira le reste de son environnement de façon progressive et sous surveillance constante pour éviter un « accident » de propreté ! 

Enfin, tant que votre cochon ne répond pas à son nom ou n'est pas à l'aise avec vous, ne le mettez pas dans votre jardin. Un cochon court vite et vous le stresserez en essayant de le rattraper. La confiance qu’il vous aura donnée sera perdue !

A coté des aménagements et concessions que vous devrez faire, vous allez découvrir un animal attachant et passionnant. Pour s'assurer que cette cohabitation se passe au mieux, il est primordial de bien s'informer en amont, de rencontrer d'autres propriétaires de cochon et de venir le rencontrer avant de se décider ! N'hésitez pas à demander des conseils auprès de refuges ou associations spécialisées qui seront ravies de vous rencontrer et de vous en dire plus sur ces animaux fantastiques ! 

Des cochons sont à l'adoption sur le site du Fonds Saint Bernard, retrouvez-les ici !