Un animal n’est ni une peluche ni un jouet et encore moins une distraction temporaire. L’animal est un être vivant doté de sensibilité. A l’heure ou certains pays rendre obligatoire la stérilisation de leur animaux de compagnie, un grand pas doit encore être franchi en France pour favoriser le bien-être physique et psychologique de nos compagnons à 4 pattes. Alors quand on l’aime, on le stérilise !

Stérilisation du chat ou du chien : de quoi parle-t-on ?

Il s’agit d’une intervention chirurgicale bénigne effectuée par le vétérinaire. Chez la femelle on parle d’ovariectomie (ablation des ovaires) et chez le mâle on parle de castration (ablation des testicules). Il existe une stérilisation dite chimique via des comprimés ou injection mais fortement déconseillé car cela doit être répétée tout au long de la vie et provoque des soucis de santé chez l’animal.

A quel âge faire stériliser votre animal ?

Il est recommandé de faire stériliser votre animal avant la puberté. Chez le chat, la puberté et donc l’apparition des premières chaleurs, se situe vers ces 5/6 mois. Pour le chien, cette période varie en fonction de sa taille. Elle apparait vers 6/7 mois pour les chiens de petit taille et 10/12 mois pour les chiens de plus grande taille.

Comment se passe la procédure ?

Pour le chat comme pour le chien, le vétérinaire vous demandera de le déposer le matin à jeun. Cela signifie que votre animal ne devra avoir ni consommé d’eau ni de nourriture depuis la veille au soir. Cette précaution permet d’éviter que l’animal ne vomisse durant son anesthésie. L’opération est bénigne et vous récupérez généralement votre animal le soir même. Il est conseillé ensuite de le laisser se remettre tranquillement de son opération au calme et de ne pas lui donner de suite à boire ou à manger. Chez les femelles, l’opération nécessitera des points de sutures qui devront être retirés 10/12 jours après l’opération sauf si votre vétérinaire a utilisé des points de sutures résorbables. Dans ce cas de figure, les points partiront tout seul (entre 3 à 4 semaines). Vous constatez un comportement étrange chez votre animal quelques jours après son opération ? N'hésitez pas à contacter votre vétérinaire pour vous assurer que votre animal ne rencontre pas de complications suite à son opération.

Combien coûte une stérilisation ?

Le coût de la stérilisation doit être comparé aux dépenses liées à la naissance d’une portée de chiots ou de chatons : outre le temps important qui doit leur être consacré, il faudra les faire vacciner et vermifuger et faire identifier chaque chiot et chat par tatouage ou puce électronique (obligation légale pour toute cession de chien et de chat), sans compter les frais des soins éventuels et de nourritures spécifiques !

Les tarifs varient selon les vétérinaires, le type d’animal et le poids de l'animal (différent entre un chien de petite taille et un très grand chien par exemple). 

  • pour les femelles, le prix varie de 100 à 400 euros
  • pour les mâles, le prix varie entre 70 et 200 euros

L’adoption en association et en refuge est donc plus qu’avantageuse quand on connaît les tarifs appliqués pour cette procédure ! En effet, il faut savoir que l'adoption d'un chat ou d'un chien en association comprend généralement son identification, ses vaccins (primo et rappel), les test FIV/FELV, sa stérilisation. De plus, vous avez la garantie que votre animal aura eu un réel suivi vétérinaire.

> Ils sont à l'adoption en association ou en refuge 

La stérilisation, premier rempart face à la misère animale

Il est temps de changer les mentalités et de prendre conscience de la prolifération des chats de rue appelés « chat libre », et de l’engorgement des refuges suite à l’abandon et à la reproduction excessive des animaux. En effet, on estime que chaque année, un demi million de chiots et de chats sont euthanasiés faute de trouver des maîtres. Saviez-vous qu’un chat peut engendrer en l’espace de 5 ans plus de 20 000 descendant ? De nombreuses portées de chatons sont donc vouées à devenir les victimes du froid, de la faim, de la maladie et hélas bien souvent de la cruauté de certains hommes qui trouvent en ces êtres des souffre-douleur sans défense. Une situation qui peut vite devenir ingérable lorsque que l’on sait que plus de 100 000 animaux sont abandonnés chaque année ! 

Nous pouvons donc tous lutter pour l’amélioration de la condition animale avec un geste simple : La stérilisation de nos animaux.

Trop de chiens, de chats et de NAC sont en attente d’une famille, faire stériliser les siens permet d’éviter de nouvelles naissances et donc de prendre des places disponibles dans des familles prêtes à accueillir un animal. La stérilisation contribue donc à :

  • Désengorger les refuges, 100 000 abandons par an
  • Limiter les maladies et risques sanitaires pour l’humain et l’animal (risques de contagion de la rage par exemple)
  • Faire reculer le trafic et le marché noir d’animaux (reproduction et vente par des particuliers, vols et revente d’animaux,…)
  • Limiter l'impact environnemental du chat ou du chien sur la faune et la flore locale
  • Réduire la prolifération des animaux errants par reproduction sauvage non contrôlée, et la surmultiplication exponentielle des risques cités juste au dessus. 

Ce que dit la loi concernant la reproduction

Contrairement à nos voisins belges, la stérilisation n’est pas encore obligatoire. Mais certaines mesures sont mises en places pour limiter le trafic et réduire la surpopulation animale. Vous ne pouvez donc pas vendre un animal depuis le 1er Janvier 2016 sans être inscrit en tant qu’éleveur à la chambre d’agriculture avec un N° de Siren. L’absence de N° de Siren est passible d’une amende de 7 500 euros. Une exception est faite pour la vente d’une portée de chien de race (LOF) une fois par an. 

Si vous donnez un animal il doit obligatoirement être sevré physiquement et affectivement, vous devrez fournir un certificat de santé du vétérinaire et faire identifier l'animal. Attention ! Aucune contre partie financière ne pourra être demandée !

> Lire aussi comment dénoncer le non-respect de la réglementation en matière de vente ou de don d’un animal ?
> Lire aussi ce que dit la loi sur la vente ou la cession d'un animal 

La reproduction, un domaine qui doit être laissé aux professionnels !

Donner la vie cela ne s’improvise pas ! Outre les risques que vous prenez pour votre animal (problème lors de l’accouchement) et pour ceux à naître (mère qui ne reconnait pas ces petits par exemple) vous contribuez sans le savoir à la prolifération et donc à la saturation d’un « marché » déjà surchargé.

Comme expliqué ci-dessus, la vente d’animaux est interdite entre particuliers. Malheureusement, de nombreux particuliers font faire (volontairement ou involontairement) des petits à leurs animaux et les distribuent au bonheur la chance. La plupart de ces animaux cédés ne seront pas en règle (identification, vaccin, sevrage) et ne bénéficieront pas d’un suivi post adoption. On estime donc qu’une grande partie des animaux provenant de ce genre de trafic viennent grossir les rangs déjà bien fourni des animaux errants. Avec un peu de chance, l’animal sera pris en charge par un refuge et adopté de nouveau, prenant ainsi la place d’un autre animal ayant également besoin d’assistance. Et la boucle est bouclée ! Ne contribuez pas à la misère animal : stérilisez ! 

De plus, s’il est charmant de voir naître une portée, le chiot ou le chaton ne se construisent pas seul et seuls des professionnels sont aptes à aider à leur bon développement psychologique et physique (dans le cas où l’accouchement se passerait mal) afin de garantir des adultes équilibrés qui ne seront pas abandonnés pour des problèmes comportementaux. Il faudra ensuite les placer dans des foyers capables de les éduquer et de leur assurer de bonnes conditions de vie pendant une quinzaine d’années, voire plus pour les chats. 

Laisser la reproduction aux éleveurs reconnus permet donc de :

  • Conserver le suivi des lignées, et la traçabilité des origines de chaque animal
  • Limiter de façon significative les risques de maladie génétique par le contrôle et le suivi médical de toute les générations ascendantes
  • Valoriser la race en elle-même, grâce à tous ces éléments
  • Limiter les abandons lié à des troubles du comportements de l’animal par défaut de sevrage 

La stérilisation un véritable bénéfice pour votre animal !

Les bénéfices physiques de la stérilisation pour votre chien ou votre chat

Limiter les risques de maladie et d’infection !

Une chienne ou une chatte stérilisée ne développera pas (à 95%) de métrite, de grossesses nerveuses, de cancer de l'utérus ou des mamelles. Les mâles auront, quant à eux, moins de risque d’hypertrophie de la prostate, de kystes, tumeurs,…De plus, il est prouvé que la stérilisation est essentielle pour la survie des chiennes atteintes de diabète.

De plus, la stérilisation contribue à protéger votre animal des nombreuses maladies (parfois mortelles) qu’il risque d’attraper suite à un rapport sexuel ou à une bagarre avec un concurrent. Chez le chat, par exemple, la stérilisation permet de diminuer le caractère territorial du chat et donc de lui éviter de nombreux conflits qu’il pourrait rencontrer à l’extérieur. Lui évitant ainsi que contracter le FIV ou le FELV par exemple.

Limite les risques de fugues et donc de perdre son animal !

Enfin, de nombreux chiens et chats s'échappent chaque année de leur domicile et se mettent en danger (en sautant d’une fenêtre, par exemple) pour aller retrouver une femelle en chaleur. Malheureusement, la plupart ne retrouveront ensuite jamais le chemin du retour. Il est aussi bon à savoir que les trafiquants de chiens utilisent souvent une femelle en chaleur pour attirer et voler des chiens. 

Cependant, il est souvent observé une prise de poids après l’opération. Cela peut facilement être éviter en apportant à votre animal une alimentation moins riche et en lui proposant des exercices physiques réguliers ! 

Quels changements comportementaux chez votre chat ou votre chien ?

Limite les comportements intempestifs

Premièrement, il faut savoir que la stérilisation permet de supprimer les comportements et marquages intempestifs de votre animal. Fini les pipi en dehors de la litière, les miaulements roques, les frottements insistants,… La plupart des comportements intempestifs rencontrés chez un animal sont réglés suite à sa stérilisation.

> Lire aussi la malpropreté chez le Chat : que faire ?

Mais, une stérilisation ne signifie pas forcément que le caractère de votre animal va changer ou que celui-ci sera malheureux ou frustré !

Stop à l’anthropomorphisme et aux idées reçues qu’il véhicule !

Non, un animal castré n’est pas malheureux. Il faut comprendre qu’un animal castré reste un formidable compagnon, qu’il n’est pas frustré : contrairement à ce que veut un cliché humain, le chien ou le chat n’est pas dans le besoin d’une activité sexuelle et peut vivre sa vie entière sans saillie, la reproduction étant, par exemple, quasi exclusivement réservée au couple dominant dans un groupe de chiens. Ne cédez donc pas à la tentation de prêter à votre animal des sentiments purement humains. Le chat ou le chien cherche l’acte sexuel uniquement dans l’optique de se reproduire et non pas pour le plaisir. Dites-vous que votre animal sera bien plus malheureux et frustré quand vous devrez l’enfermer pour l’empêcher d’aller retrouver une femelle ou un mâle.

Enfin, les femelles ne ressentent aucun un besoin d’enfanter.

Au même titre que le mâle, les femelles ressentent le besoin de se reproduire uniquement durant leurs chaleurs et seules leurs hormones les poussent à ce phénomène naturel. Il n’est donc pas nécessaire qu'une femelle ait une portée avant de la faire opérer. Au contraire, plus vous attendez et plus vous exposez votre animal à des risques de tumeurs ou de cancers. Une chienne ou une chatte peut donc vivre très longtemps, parfaitement heureuse et en parfaite santé sans n'avoir jamais eu de petits !

En conclusion, la stérilisation contribue à la protection de votre animal et de son environnement ! Alors quand on l’aime, on le stérilise !