Adopter une ou plusieurs chèvres ne s'improvise pas. En effet, tous les environnements ne sont pas adaptés pour les accueillir et vos nouveaux compagnons auront besoin d'un qu'ils soit sécurisé, et suffisamment grand pour se nourrir et s'épanouir. La chèvre est un animal espiègle et curieux qui saura toujours échapper à votre surveillance. Alors pour une adoption réussie on vous donne quelques conseils !

Conseil N° 1 Assurez vous que vous avez assez de place

Prévoyez un espace de 1 000 m2 environ par animal. Un chèvre ne vivant pas seule vous devrez disposez de 2 000 m2 environ pour accueillir vos chèvres. Le dénivelé du terrain est sans importance pour les caprins habitués à grimper dans les montagnes. Votre terrain doit par contre avoir suffisamment d'herbe de prairie assez variée (à l'opposé du gazon).

Le saviez-vous ? la chèvre naine devient adulte à l'âge de 3 ans. La chèvre naine fera jusqu'à 50 cm au garrot. Elle peut peser jusqu'à 25 Kilos, et 30 Kilos pour un bouc.

Conseil N° 2 Vérifiez vos clôtures 

Votre terrain doit être clos avec un grillage adapté ! Lorsqu'elles sont petites vos chèvres peuvent passer à travers du grillage à moutons. Le grillage agricole (dit grillage noué léger, a des mailles assez larges). Il est donc indispensable de prévoir un grillage agricole à petites mailles de 5x5 maximum. L'idéal étant un grillage rigide de clôture qui va s'avérer plus solide.

Les chèvres pouvant sauter assez haut sans difficultés la hauteur du grillage doit être d'1,50 mètre. Prévoyez un portillon pour aller voir facilement vos chèvres. Pour évitez que vos chèvres ne se coincent la tête entre les barreaux du portillon, mettez du grillage de protection.

    

Conseil N° 3 Prévoyez un abri adapté 

La cabane

Vous pouvez construire un abri, ou acheter un abri de jardin en bois pour accueillir vos chèvres. Au niveau surface, il faut prévoir une cabane de 10 m2 pour deux chèvres.

La litière 

Le sol de la cabane doit être laissé en terre pour l'absorption de l'urine. Il faut installer une litière épaisse et confortable en paille. La litière doit être changée entièrement tous les 15 jours pour une bonne hygiène et éviter les risques de maladies.

 La mangeoire

Installez une mangeoire dans un coin de la cabane. Vous pouvez acheter une mangeoire dans le commerce pour les granulés. Installez également une barrière qui délimitera l'espace mangeoire pour le foin. Il faut faire attention à l'écartement des barreaux, pour que les chèvres puissent passer la tête au travers sans rester coincées.

   

Le sel

Comme les moutons (ou tout autre ruminants), les chèvres manquent de sel dans leur alimentation. Pour un bon équilibre alimentaire, une pierre à sel est donc indispensable ! Laissez leur en permanence un galet de sel, de préférence, suspendu afin qu'il ne soit pas souillé. 

Conseil N° 4 Anticipez le fourrage et les granulés pour l'hiver

Le foin

Le foin est la nourriture principale de la chèvre lorsque l'herbe vient à manquer (notamment en hiver). Il faut prévoir un stock de foin de prairie afin de les nourrir. Deux chèvres vont consommer plus d'un rouleau de foin par hiver (environ 250 kilos). Pour les petites bottes carrés comme sur la photo 2, les chèvres en consommeront 2 chacune par semaine en plein hiver.

Ne pas confondre le foin (herbe fauchée qui a séchée) avec la paille qui elle sert de litière.

 

Les granulés

En complément du foin et pour une alimentation équilibrée il faut donner des granulés à base de céréales à vos chèvres. Vous trouverez des céréales pour ovins et caprins dans les magasins de jardinage. Attention ! La chèvre est un animal gourmand qu'il faut restreindre ! Vérifiez les quantités conseillées sur le paquet. Lors des périodes de grand froid vous pouvez donner un peu plus de granulés. Dès le printemps, il faut arrêter les granulés et ne donner que du foin.


A lire également -->Comment protéger nos animaux de la ferme de l'hiver et du froid?

Conseil N° 5 Choisissez un abreuvoir conséquent

L'eau doit être en permanence à disposition. Prévoyez une énorme bassine/abreuvoir. Pensez à vider et nettoyer régulièrement l'abreuvoir pour éviter un empoisonnement. Ne mettez pas l'abreuvoir dans la cabane car les chèvres vont le renverser et le salir. Un abreuvoir à l'extérieur à proximité de leur abri sera parfait. Attention toutefois aux gelées d'hiver. Pensez à rajouter de l'eau chaude dans l'abreuvoir pour faire fondre la glace.
 

Conseil N° 6 Pensez au vermifuge 

Les chèvres, comme tous les ovins et caprins doivent être vermifuges au minimum 2 fois par an (au printemps et à l'automne). Les parasites internes sont un véritable danger pour ces animaux. Consultez un vétérinaire spécialisé dans les animaux de la ferme qui saura vous conseiller sur le type de vermifuge.

Conseil N° 7 Surveillez ce qu'ils mangent

Tous les aliments (plantes et feuilles d'arbres) ne sont pas bons pour les chèvres. Ne faites pas confiance à vos chèvres sur ce qu'elle mangent ! Ce n'est pas parce que la chèvre semble se régaler qu'elle ne risque pas de s'empoisonner. Avant d'adopter vos chèvres vérifier ce qui se trouve à leur portée dans votre terrain, et ce qui est accessible de l'autre côté de la barrière.
Pour vous aider, à lire --- > Les aliments pour les chèvres

 

A lire également -- > Adopter une chèvre : tout savoir avant de se décider - DIY plateforme toboggan pour chèvres