Chaque année, entre 60 000 et 100 000 animaux sont volés ! Un trafic qui ne ralenti pas et qui est le 3ème plus important après celui des armes et de la drogue. Il n'est donc pas à prendre à la légère. Voici quelques conseils pour protéger au mieux votre animal et réagir au plus vite en cas de vole !

Mieux vaut prévenir que guérir !

Faire identifier son animal 

Un animal qui serait retrouvé ou saisis par les services de police peut être confié à la SPA ou euthanasié s’il est jugé dangereux ou malade. Après 8 jours en refuge il sera proposé à l’adoption et vous ne pourrez plus le récupérer. Alors on le dit, on le redit, on le répète : Faites identifier votre animal ! Sans identification aucun moyen de retrouver votre animal, vous ne pourrez pas être contacté et vous ne pourrez pas prouver que votre animal est le vôtre.

Enfin, un animal identifié peut rapidement dissuader un voleur car l'animal est traçable et peut rapidement s'avérer être une preuve de son méfait. Le plus efficace et le plus sécuritaire est de lui faire poser une puce électronique car cela n'est pas destructible et il sera identifié même à l’étranger. Faites tatouer IE (identification électronique) dans son oreille car cela indique tout de suite que l’animal est identifié. Malheureusement, un simple tatouage fini par s'effacer avec le temps et certains voleurs n'hésiteront pas à couper l'oreille de l'animal pour détruire toute preuves d'identification !

En savoir plus : Pourquoi faire identifier son animal ?

Faire stériliser son animal

Pensez à faire stériliser votre animal. En dehors du fait de lutter contre les naissances incontrôlées, les bagarres et certaines maladies sachez que les réseaux de vol d’animaux utilisent par exemple des femelles en chaleur pour attirer des mâles jusqu’à eux. Les kidnappeurs ne reculent devant rien, ils voleront votre animal dans votre jardin, dans la rue lors d’une sortie ne perdez jamais le danger de vue.

Les chiens ou chats de races sont extrêmement exposés pour les reproductions et la vente illicite mais même des chats de gouttières ou des chiens croisés peuvent servir à toute sorte de fins infâmes. Un animal stériliser à donc peu de valeur marchande et aura donc moins de risque d'être volé !

En savoir plus : Pourquoi faire stériliser son animal?

On a volé mon animal : quelles sont les démarches ?    

Déposez plainte

En cas de vol déposez immédiatement plainte au commissariat ou à la gendarmerie, prévenez la mairie, posez des affiches, appelez les vétérinaires, et les refuges SPA, passez une annonce sur pet alert et consultez régulièrement les annonces. N’oubliez pas de prévenir le fichier ICAD de la disparition de votre animal et de vérifier que vos coordonnées sont à jour. Adressez le dépot de plainte à l’ICAD par e-mail à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en précisant en objet «Plainte pour vol». Les associations procèdent régulièrement à des saisies dans des élevages clandestins. Consultez régulièrement les actualités et rapprochez-vous d'eux à chaque saisie !

Pour déposer plainte munissez-vous des papiers de l’animal, N° ICAD, carnet de santé, et photos. L’identification ne changera rien mais constitue votre meilleure chance de pouvoir le retrouver, quelques fois hélas plusieurs années plus tard.

Si vous passez une annonce proposant une récompense gare aux arnaques et aux gens qui chercherons à vous soutirer de l’argent alors qu’ils n’ont pas votre animal !

Lire aussi : J'ai perdu mon chat : que faire ? ; J'ai perdu mon chien comment le retrouver?

Prévenez les autorités compétentes

  • L’Association nationale et européenne contre le trafic des animaux de compagnie (ANTAC)
  • La Société Centrale canine (au 01 49 37 54 54) ou le fichier national félin (01 55 01 08 00).
  • Si vous reconnaissez votre animal sur une annonce ou que quelqu’un a frauduleusement changé son identification contactez la DGCCRF (répression des fraudes) au 3939 via un serveur vocal interactif : du lundi au vendredi de 8h30 à 18h15 heures

Si vous êtes victime d’une escroquerie, vous devez saisir les autorités compétentes (police, gendarmerie, procureur…). Vous pouvez réaliser cette démarche sur le site du ministère de l’intérieur www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr. Les signalements de pratiques frauduleuses sur internet peuvent être réalisés sur le site www.internet-signalement.gouv.fr.

A lire également : vente et don d'animal, attention aux arnaques sur internet