C’est bien connu, la présence d’un animal à la maison est bon pour le moral et pour la santé des grands et des petits ! Chez les enfants, l’animal de compagnie joue plusieurs rôles. Il déverrouille le monde intérieur de l’enfant, dévoile ses compétences, stimule sa faculté d’apprendre et son imaginaire ! Bien plus qu’un compagnon, l’animal peut rapidement devenir, pour votre enfant, un véritable éducateur à quatre pattes !  Qu’ils soient à poils, à plumes ou à écailles, tous les animaux avec lesquels vos enfants pourront interagir sont donc les bienvenus. Petit tour d’horizon sur les nombreux avantages à adopter un animal quand on a des enfants.

C’est bon pour la santé !

C’est connu et reconnu, nos amis à quatre pattes sont bons pour notre santé ! Ils permettraient notamment de développer plus rapidement le système immunitaire des enfants, de diminuer les risques d’infections respiratoires (-30%) ou encore de limiter les chances d’être touchés par les infections de l’oreille tels que l’otite. Les études démontrent également que les enfants régulièrement en contact avec des animaux ont bien moins besoin de traitements antibiotiques que les autres. Les bienfaits physiques pour l’enfants ne s’arrêtent pas là !

Les animaux réduisent le risque d’allergie et d’asthme chez l’enfant

Les bébés et enfants qui ont la chance de grandir avec un chat ou un chien (notamment pendant la première année de leur vie), présentent moins de risques d’allergie ou d’asthme que les autres.

L’animal véritable coach sportif pour les enfants en mal d’activité

Le contact avec un animal peut avoir une autre vertu non négligeable : l’activité physique ! Si vous possédez un chien par exemple, l’enfant voudra probablement le sortir, et c’est donc une excellente opportunité pour lui de se dépenser en suivant son canidé en courant, à vélo ou encore chaussé de rollers ! Si avec un chat ou un lapin, l’activité se restreint plutôt à la maison, ne vous en faites pas, on se pourchasse, on joue et c’est toujours mieux que rien ! Par ailleurs, les animaux ont la capacité de réguler et canaliser l’hyper activité, l’agressivité et les comportements boulimiques dont souffrent certains enfants.

 

 

C’est bon pour le moral !

Au-delà des bénéfices physiques que l’animal apporte à l’enfant, c’est aussi et surtout une sensation générale de bien-être et d’apaisement qu’il lui procure ! Du rituel avant d’aller dormir en passant par les activités d’éveil en journée, l’animal devient rapidement un membre essentiel de la famille. De nombreux psychologues reconnaissent les bienfaits et même parfois la nécessité d’un animal : quelqu’un à qui raconter ses histoires, un compagnon pour ne pas avoir peur d’être seul à la maison, autant de rôles que l’animal domestique remplit à merveille…

De plus, l’animal semble avoir un impact significatif sur l'estime de soi pour les enfants  et les adolescents. En effet, les animaux de compagnie peuvent agir comme une forme de soutien psychologique, aidant les jeunes à se sentir bien dans leur peau et générant ainsi une image positive d'eux-mêmes.

L’animal de compagnie, véritable confident en cas de coup dur

La complicité qui peut naître entre l’enfant et l’animal peuvent parfois dépasser la compréhension des parents ! En effet, vous n’imaginez pas à quel point votre enfant peut se sentir proche de son animal qui devient son refuge en cas de coup dur. C’est ce qu’on appelle l’animal transitionnel. Chez l’adolescent, l’animal peut éviter le repli sur soi, la dépression et il encourage la maturation psycho-affective.

C’est bon pour son développement perso et psycho-moteur !

L’enfant trouve en l’animal un être qui lui ressemble et qui est à son niveau tant au niveau physique que psychologique. Ainsi les tous petits tissent rapidement des liens très forts avec leur nouvel ami et s’identifient naturellement à lui. Alors, l’enfant va avoir tendance à adopter le même comportement que l’animal et à reproduire ses faits et gestes : courir comme lui, jouer comme lui, se rouler, attraper des objets, dormir dans les mêmes positions que lui… Et tout ça, ce ne sont que de nouvelles expériences hautement bénéfiques pour lui, pour son développement personnel et psychomoteur.

C’est bon pour s’ouvrir aux autres !

Avoir un animal, ça rapproche ! En effet, jouer, confier ses secrets, observer, s’en occuper, toutes ces choses simples permettent à l’enfant de s’ouvrir vers l’extérieur, de le conforter dans son estime de soi, de le rassurer et l’aider à entamer plus sereinement l’ouverture aux autres. Il est plus facile de se faire des amis et d’attirer l’attention lorsque l’on se promène fièrement avec un adorable petit chien ! Ou bien l’enfant peut proposer à ses camarades de classe de passer chez lui après l’école afin qu’il leur présente son lapin ou son cochon d’Inde ! Nouer des relations avec autrui, c’est prendre en compte l’existence d’un autre que soi et c'est nécessairement comprendre ses différences et ses besoins.

C’est bon pour le responsabiliser !

L’animal permet donc à l’enfant de se responsabiliser et d’apprendre plus globalement le respect des autres. En effet, lors de leurs interactions, l’enfant va progressivement prendre conscience que l’animal à aussi besoin de moments pour manger, boire, sortir, faire ses besoins, s’isoler, se reposer,…S'il ne respecte pas ces besoins, l'animal le fera comprendre à l'enfant. Adopter un animal, c’est aussi l’occasion d’apprendre à l’enfant que l’animal aura aussi besoin que l’on s’occupe de lui et que l’on veille sur son bien-être (soin, entretien, activité physique, caresse,..).

Un véritable compagnon pour faire face au handicap ! 

Poils doux et aboiements peuvent accompagner des enfants polyhandicapés (autisme, trisomie,..) vers le mieux-être. Plusieurs associations proposent une stimulation sensorielle et motrice en s’appuyant sur des animaux. Au-delà du plaisir procuré, la médiation animale permet souvent de réels progrès tant sur la coordination motrice que sur l’ouverture sociale ! Donc quel que soit le handicap de l'enfant, la médiation animale peut aider. Comme expliqué précédemment, les animaux ont cette capacité à aider l’enfant à prendre confiance en lui et l’accompagner sans le juger. Les animaux de compagnie sont d'excellents stimuli. Par exemple, certains enfants vont apprendre la marche avec moins de difficulté avec l'aide d'un chien. Les lapins, eux, sont de vrais anxiolytiques. Plus globalement, l'épanouissement d'un enfant qu’il soit handicapé ou non se fera plus facilement avec un animal. De plus en plus d’établissements scolaires se laissent séduire par les nombreuses vertus qu’offrent la présence d’un animal et introduisent dans les classes des chats ou rongeurs pour le plus grand plaisir des petits mais aussi des grands !

Un animal à la maison : un engagement familial avant tout !

Si la présence d’un enfant dans un foyer est souvent à l’origine de l’achat, de l’adoption, d’un petit chien ou d’un petit hamster, cet acte doit d’abord être une décision et un engagement longuement médité par les parents. Toute la famille doit donc désirer accueillir un animal et s’engager à investir de son temps pour s’en occuper correctement. Les chats et les chiens vivent une quinzaine d'années et ont besoin d'amour pendant toute la durée de leur vie. Il faut aussi tenir compte de votre mode de vie : sera-t-il tout seul toute la journée ? Qui s'en occupera pendant les vacances ? Avant que l'animal arrive chez vous, il faudra aussi bien expliquer à vos enfants que ce n'est pas un jouet et qu'il ne faut donc pas le prendre comme une peluche ! 

---

Convaincu(e) d’adopter un compagnon à quatre pattes pour vous et votre enfant ? Attention cependant à bien choisir votre animal et à en prendre soin en veillant à son bien-être. Le risque zéro n’existe pas, n’hésitez donc pas à vous rapprocher d’une association qui sera à même de vous présenter leur pensionnaires les plus facile à vivre avec des enfants. Si vous souhaitez adopter un chat sachez que son caractère est définitif entre 6 mois et 1 an. Si vous voulez être certain que la cohabitation fonctionne, privilégiez un chat de plus de 6 mois. Si vous souhaitez adopter un chien, n’oubliez pas que même si celui-ci à une bonne éducation de base, il faudra continuer à s’investir dans son éducation afin d’éviter de potentiels accidents ou qu’il prenne de mauvaises habitudes.

 

Retrouvez tous les animaux à l'adoption en association ou en refuge ici : Adopter un animal

Guide d'adoption du chat - Guide d'adoption du chien - Guide d'adoption du lapin - Guide d'adoption du NAC - Guide d'adoption du cheval, du poney et/ou de l'âne - Guide d'adoption de l'animal de ferme

Adopter un animal : tout ce qu'il faut savoir