La vaccination est fortement recommandée par les vétérinaires, notamment dans le cas des maladies très contagieuses et mortelles. La première vaccination dite primovaccination se fait dès les deux mois de l’animal avec un rappel un mois plus tard, puis ensuite tous les ans pour assurer la protection du chien. Alors pour ou contre la vaccination il faut comprendre à quels risques votre animal est exposé pour prendre une décision en toute connaissance de cause.

Seul le vaccin contre la rage est encadré légalement

Le vaccin contre la rage (antirabbique) est obligatoire :

  • pour voyager à l'étranger car même si la rage a quasiment disparue chez nous elle est encore présente dans de nombreux pays
  • pour les chiens de catégorie 1 & 2
  • pour tout animal adopté provenant de l'étranger

La rage est une maladie infectieuse due au Lyssavirus qui se transmet par la salive ou morsure d’un animal infecté (chien, chat, rat, renard, chauve-souris ..). Elle atteint, via les nerfs, le cerveau, le cœur et les yeux. le chien contaminé sera dans un premier temps prostré, puis agité avec des hallucinations, agressivité, salivation, hurlements et ensuite il développera une paralysie du train arrière et des mâchoires. La rage est mortelle dans tous les cas et ce en moins d’une semaine après les premiers symptômes. La maladie doit être déclarée en mairie afin de pouvoir recenser tous les animaux et toutes les personnes qui ont été en contact avec le chien.

Les vaccins fortement recommandés pour votre chien.

La gastro-entérite hémorragique ou parvovirose

La gastro-entérite hémorragique ou parvovirose est un virus très contagieux, transmis par les excréments de chiens malades qui peut résister pendant plus de 6 mois dans l’environnement. Il touche les chiens non vaccinés de tout âge mais est particulièrement répandu chez les Chiots. La parvovirose est mortelle chez un chiot sur deux, et même les chiens adultes ne peuvent pas toujours être sauvés. Il n’y a pas de traitement, seule la vaccination peut éviter au chien de tomber malade. Le chien atteint va se déshydrater, montrer des signes de fatigue et d’abattements, va déclencher des diarrhées, de la fièvre et des douleurs abdominales.

La maladie de Carré

Ce virus qui se transmet dans l'air ou par contact direct, s’apparente à la rougeole chez l’homme. Moins résistant que le parvovirus, la maladie de Carré touche d'autres animaux (principalement la faune sauvage) ce qui lui permet de se propager facilement. Dans sa forme aigue la maladie va entraîne fièvre, toux, conjonctivite, vomissements, diarrhées, troubles neurologiques et pustules sur la peau pouvant conduire au décès du chien. Même soigné, le chien peut aussi avoir des séquelles à vie comme notamment être atteint de cécité. Comme avec la parvovirose, la vaccination est la seule protection qui peut être apportée à votre animal. Il n’y a pas de traitement, l’animal sera mis sous perfusion, recevra des antibiotiques, anti-vomitifs, pansements gastriques mais ne pourra pas toujours être sauvé tout dépendra de la réponse immunitaire de votre chien.

L’hépatite contagieuse ou maladie de Rubarth

C’est une maladie virale provoquée par l’adénovirus. Moins fréquente que les deux premières évoquées elle atteint plus les jeunes chiens et peut être très grave. Le virus se transmet par voie orale ou nasale via le contact avec la salive ou l’urine d’un chien contaminé ou porteur sain (qui lui ne déclare pas la maladie) et résiste plusieurs semaines en extérieur. Le chien atteint va développer de la fièvre, de l’anorexie, des ganglions, des troubles digestifs. A nouveau le traitement sera une mise sous perfusion, anti vomitifs et diarrhéiques et le vaccin reste la seule protection.

La leptospirose

La leptospirose est une bactérie transmise dans le sol et dans l’eau (eaux stagnantes, marécages, étangs etc ..) par l’urine ou le sang de rats infectés. Le chien infecté sera abattu, avec de la fièvre, des muqueuses jaunes, des hémorragies, un écoulement nasal et va augmenter sa consommation d’eau. Des risques de complication en insuffisance rénale, troubles cardiaque ou hépatiques sont importants. Un long traitement antibiotique et une mise sous perfusion seront généralement nécessaire et le pronostic vital du chien engagé.

Les vaccins conseillés dans certains cas

La "toux du chenil" ou trachéobronchite infectieuse

Ce vaccin sera obligatoire si votre chien va en pension, chenil, et parfois également exigé pour l’agility ou des expositions canines. En effet, cette maladie est due à une bactérie infectieuse qui se transmet par la vie en collectivité entre plusieurs chiens comme dans les chenils ou pensions. Cette maladie se manifeste par une toux rauque et sèche accompagné d’un écoulement nasal. La toux du chenil peut dans certains cas dégénérer en pneumonie. Des anti-inflammatoires, anti-toussifs et antibiotiques seront prescrits au chien malade si les poumons sont touchés.

La leishmaniose

C'est une maladie parasitaire grave transmise par des piqûres d’insecte (le phlébotome) surtout dans la bassin Méditerranée. Les zones à risques sont, en France, la côte d’azur, la corse, la Provence et les Pyrénées orientales. En cas de voyage avec votre animal dans les zones à risques, il faudra, en plus du vaccin, protéger votre chien avec un insecticide répulsif contre le phlébotome et le garder à l’intérieur pour la nuit, car le vaccin va limiter l’infection mais n’empêche pas la contamination.

En cas de contamination, les symptômes sont des saignements de nez, des boiteries, une perte de poids et peuvent évoluer vers une insuffisance rénale ou de l’arthrite. Il est très difficile de soigner un chien contaminé, c’est un traitement lourd et coûteux qui ne fait que limiter la maladie.

Si vous l’aimez protégez le !

Ces articles pourraient vous intéresser : Pourquoi faire identifier son animal ? - Comment protéger vos animaux des tiques ? - Pourquoi faire stériliser son animal