Que votre animal sorte ou non, le vermifuge est une action de prévention et de soin absolument nécessaire à son bien-être. En effet, les vers intestinaux peuvent nuire à la santé de votre animal et de son entourage (celle des autres animaux et des humains). Il est donc important de le vermifuger régulièrement et de savoir détecter les signes d'infestation éventuelle et comment agir pour soigner votre animal.

Qu’est-ce qu’un vermifuge ?

Un vermifuge pour chien, pour chat ou pour tout autre animal est un médicament vétérinaire permettant de lutter contre une ou plusieurs familles de parasites internes. 

  • les nématodes ou vers ronds qui parasitent l’intestin, les vaisseaux sanguins et le cœur, les poumons ainsi que la peau,
  • les cestodes ou vers plats qui sont tous des parasites de l’intestin,
  • les protozoaires, des parasites unicellulaires qui parasitent les cellules. On parle de parasites intracellulaires. Ce sont par exemple les parasites responsables de la giardiose ou de la piroplasmose, une maladie très grave pour le chien.

En fonction des molécules actives qu’il renferme, un vermifuge peut être efficace sur une ou plusieurs familles de parasites internes de l'animal et sur certains parasites au sein de ces familles. La liste de ces parasites contre lequel un vermifuge est efficace définit son spectre d’activité.

Animal infesté : quels sont les symptômes ?

Un animal, déjà atteint pourra présenter :

  • Irritation digestive
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Toux
  • Faiblesse liée aux carences
  • Ventre gonflé
  • Perte de poids
  • Modification de l'appétit
  • L'animal peut se frotter le derrière par terre
  • Vers visible dans les selles
  • Apparition d'une troisième paupière
  • Poil terne
  • ...

Attention il n’est pas rare de passer à côté de ces symptômes c’est pourquoi il est important de respecter un rythme régulier en notant dans le carnet de santé de votre animal les dates de vermifuges et ses rappels et de demander conseil à votre vétérinaire. 

Quand vermifuger son chat ou son chien ?

Dès son plus jeune âge l’animal doit être vermifugé car il peut avoir été contaminé  directement dans le ventre de sa mère. Selon le profil (type, poids, activité...) et l'âge de votre animal, les fréquences et dosages varient. Demandez conseil à votre vétérinaire qui sera le seul à même de vous prescrire le vermifuge le plus adapté !

Même si votre animal est âgé il faut continuer à le vermifuger afin de lui permettre de se protéger contre des maladies car les atteintes parasitaires diminuent son système immunitaire. Enfin, dans le cas où vous partez en vacances avec votre animal pensez à en informer votre vétérinaire qui pourra vous conseiller sur ce qu'il est primordiale à faire en amont pour protéger votre animal ou pour répondre à la réglementation de certains pays.

Vous partez en voyage à l'étranger avec votre animal ? Voici aussi ce qu'il faudra faire absolument avant de partir !

Le calendrier pour les chats

  • Chatons : toutes les 2 semaines jusqu'à 2 mois puis 1 fois par mois jusqu'à 6 mois, puis 2 à 4 fois par an (la chatte allaitante est vermifugée en même temps).
  • Chat adulte : 2 à 4 fois par an en fonction du mode de vie.
  • Chat ou chaton nouveau au foyer : dès l'acquisition puis de nouveau 2 semaines après.

 Le calendrier pour les chiens

  • Chiots : toutes les 2 semaines jusqu'à 3 mois puis 1 fois par mois jusqu'à 6 mois, puis 2 à 4 fois par an.

  • Chienne : avant l'accouplement, à la mise bas, à la 2ème et 4ème semaine après la mise bas.

  • Chien adulte : 2 à 4 fois par an en fonction du mode de vie.

  • Chien ou chiot nouveau au foyer : dès l'acquisition puis de nouveau 2 semaines après.

Quel vermifuge choisir ?

Les vermifuges peuvent être administrés sous forme de :

  • Comprimés à faire avaler
  • Pipettes Spot-on à mettre dans le cou de votre animal
  • Solution ou pâte à avaler 

Là encore votre vétérinaire saura vous guider en fonction de la facilité à manipuler ou non votre animal pour lui faire prendre le vermifuge. Dans quelques rares cas certains animaux peuvent faire une réaction allergique cutanée suite à la pipette, dans ce cas prévenez votre vétérinaire pour passer sur un vermifuge oral. Consultez votre vétérinaire pour avoir un traitement adapté, pensez à faire le point à chaque renouvellement de vaccin sur la fréquence à laquelle votre animal a été vermifugé dans l’année.

Tous les animaux ne réagissent pas de la même façon et certains vont être plus sujets aux parasites que d’autres et peuvent résister à certaines molécules. Il faut donc en parler avec votre vétérinaire qui pourra changer de vermifuge et trouver le plus adapté.

Attention aux méthodes naturelles type ail, oignon ou huile de ricin qui sont inefficaces ! Il en est de même pour un chat ou un chien qui mange de l’herbe cela ne va pas non plus le vermifuger.

Alternance des vermifuges

Si votre animal est facile à manoeuvrer, qu'il prend aisément toutes les formes de vermifuges vous pouvez alterner les molécules. Discutez-en avec votre vétérinaire pour adapter ces molécules aux besoins de votre chien ou de votre chat. On limite ainsi l'apparition de résistances aux vermifuges. 

Les chats ou chiens au contact de bébés

Les enfants de 0 à 3 ans sont très sensibles, car leur système immunitaire n’est pas encore totalement développé. Les animaux qui vivent avec eux doivent donc être vermifugés tous les deux mois afin d’empêcher toute forme de contamination.

Enfin ne confondez pas vermifuge et anti-puces/tiques !

Traiter votre animal contre les puces et les tiques ne le protègera pas d’une infestation parasitaire intestinale. Certains produits peuvent être mixtes mais ce n’est pas une généralité c’est donc votre vétérinaire qui vous indiquera quel traitement utiliser et dans quel but.

 

Certains contrats d'assurance santé animale proposent un forfait annuel « prévention » remboursant une partie des traitements anti-parasites.

Lire aussi : La vaccination chez le chien : contre quoi devons-nous le protéger ? - Les 7 dangers de l’automne pour nos animaux - Comment protéger vos animaux des tiques ?