Premier réflexe : vérifier la présence ou non de la mère

Si vous apercevez un chaton, la première chose à faire est de ne surtout pas le toucher et de vérifier ou non la présence de la mère aux alentours. Elle ne s’éloigne jamais longtemps de ses petits car sa présence est vitale pour eux mais elle doit cependant aller se nourrir et les laisser seul pendant ce lapse de temps. Eloignez-vous donc du petit et surveillez la venu possible de la mère.

Un chaton à plus de chance de survie s’il reste avec sa mère

Si vous apercevez la mère, n’intervenez pas car le chaton aura plus de chance de survivre en restant avec elle. Il faudra donc, dans ce cas là, donner à manger et à boire à la mère et lui proposer un abri. N’hésitez pas à contacter une association pour la prise en charge de toute la famille.

A l'âge de 2 mois, le chaton devra être identifié et vacciné

Si vous avez décidé de vous occuper de toute la famille, il faudra les emmener chez un vétérinaire et les faire identifier et vacciner dès l’âge de 2 mois. La mère devra être stérilisée en même temps afin d’éviter de nouvelles naissances. En effet, une femelle non stérilisée peut être de nouveau en chaleur 2 mois après sa mise bas. Dès le sevrage des petits (3 mois), faites appel à une association pour vous assurer d’une adoption responsable.

Renseignez-vous auprès de votre mairie pour mettre en règle toute la famille

Vous avez décidé de les laisser dehors et de vous en occuper ? Sachez qu’il existe des conventions avec certaines villes qui vous permettront de mettre en règle les chats errants (identification et stérilisation) au frais de la ville lui garantissant le statut du chat libre ! Une fois de plus, les associations de protection animale peuvent vous venir en aide dans cette démarche.

Le chaton semble avoir été abandonné par sa mère

Hélas parfois la mère ne revient pas chercher son petit. Plusieurs hypothèses possible peuvent expliquer cet abandon :

  • il lui est arrivé un accident
  • elle a dû déplacer en urgence sa portée et il y en a un qu’elle n’a pas pu emmener
  • elle a estimé que le petit n’était pas viable et l’a donc abandonné

Dans ce cas là, sans votre intervention, le chaton a très peu de chances de survie et aucune s’il a moins d’un mois.

Comment faire pour s’occuper d’un chaton abandonné ?

J’ai trouvé un chaton errant, premier réflexe : je l’emmène chez le vétérinaire !

Les premières sont primordiales pour la survie du chaton. Emmenez-le donc rapidement chez un vétérinaire. Cela vous permettra, de déterminer son âge ainsi que son état de santé général. Le vétérinaire pourra, par exemple, vous proposer d’effectuer un test FIV/FELV pour détecter s’il est porteur du SIDA ou de la leucose.

Pour faire rapidement une estimation de l’âge du chaton, sachez qu’à la naissance un chaton pèse environ 100g et est complètement aveugle. Il n’ouvrira les yeux qu’à partir de la 2ème semaine.

Le chaton à moins d’un mois ? Il a peu de chance de survie sans sa mère

Dans le cas, où le chaton à moins d’un mois, vous augmentez ses chances de survie si vous avez la possibilité de l’intégrer à une autre portée. Cela lui assurera en plus un sevrage correcte.

Attention : Un chaton abandonné peut être porteur de maladie !

Lorsque la mère sens que l’un de ses petits n’est pas viable, elle l’abandonne. Ne négligez donc pas ce détail lorsque vous faites un sauvetage. Si vous avez des animaux ou si vous avez la possibilité de l'intégrer à une autre portée, faites impérativement une période de quarantaine pour vous assurer que le petit n’est pas porteur d’une maladie. Si c’est le cas et que vous n’avez pas procédé à une quarantaine vous prenez le risque de contaminer vos animaux et les condamner potentiellement à la mort.

Pendant cette période de quarantaine, il vous faudra donc assurer le rôle de mère de substitution.

Mère de substitution : comment ça marche ?

A moins d’un mois, le chaton ne mange pas solide, ne peut pas réguler sa température corporelle et ne peut pas faire seul ses besoins. Votre rôle est donc primordial pour sa survie.

Maintenez sa température corporelle à 38°

Le nouveau-né est incapable de réguler sa température corporelle. Il peut donc rapidement tomber en hypothermie par manque de chaleur. Maintenez-le au chaud dans une panière avec des couvertures et une bouillotte par exemple. Il existe aussi des tapis chauffants à température bloquée, ou des lampes à infrarouge dans la commerce qui permettent de reproduire la chaleur de la mère et augmenter les chances de survie de chaton.

Nourrissez-le au biberon avec du lait maternisé pour chaton

Le 1er mois, le chaton ne mange pas solide. Il faudra donc le nourrir au biberon. Vous pourrez trouver chez votre vétérinaire ou dans certaines animalerie tout le nécessaire (biberon, tétines ainsi que du lait maternisé pour chaton). Si vous n’avez pas la possibilité de vous procurer immédiatement du lait maternisé pour chaton, vous pouvez en attendant (et uniquement dans l’urgence) lui donner du lait de vache dilué avec de l’œuf.

Le premier mois, le chaton doit être nourri jour et nuit toutes les 3-4H, passé ce mois, les prises de biberons s'espacent et sont complétées par de la nourriture solide pour chat nouveau-né. Donnez-lui son biberon en le laissant assis dans sa panière ou sur vous car cela correspond à la position qu’il aurait eu en allant téter sa mère. Ne le mettez surtout pas sur le dos car le chaton risque de faire une fausse route !

Surveillez scrupuleusement la prise de poids du chaton

A la naissance, le chaton pèse environ 100g et prend une dizaine de grammes par jour. Il vous faudra suivre attentivement cette prise de poids en le pesant quotidiennement à heure fixe. S’il ne prend pas de poids ou en perds, emmenez-le immédiatement chez votre vétérinaire.

Stimulez le chaton pour l’aider à faire ses besoins

Le 1er mois, le chaton est incapable de faire seul ses besoins. Il faudra donc le stimuler avec un coton tige ou un linge humide tiède que vous passerez délicatement sur son bas-ventre et son anus. Cette opération vient remplacer les gestes effectués normalement par la mère qui le lèche pour l’aider à faire ses besoins. Sans cette stimulation, le chaton n’évacue pas ses selles et ses urines et finit par mourir.

Le 2ème mois, l’âge de l’apprentissage !

Sans sa mère et sans sa fratrie, le chaton ne peut pas effectuer correctement son apprentissage. S’il n’est pas possible de le placer dans une autre portée, ce sera à vous de le faire. A partir de 3-4 semaines, vous allez commencer à lui apprendre à manger de la nourriture solide. Des croquettes spécifiques sont prévues pour les chatons de cet âge. Elles sont plus molles que des croquettes basiques chatons pour permettre à leur dent de croquer facilement dedans. Les premiers temps, n’hésitez pas à les humidifier avec du lait maternisé pour rendre l’ensemble appétant. Même si le chaton commence à manger solide, ne stoppez pas le biberon qui restera encore essentiel pour sa croissance. Les prises seront toutefois de plus en plus espacées jusqu’à un arrêt total vers ses 2 mois et demi / 3 mois (selon le chaton).

En savoir plus -> Le sevrage du chaton : une étape cruciale pour l'équilibre du chat

Comme durant son 1er mois, surveillez méticuleusement sa prise de poids !

Un chaton en bonne santé doit prendre entre 70 et 100 g par semaine environ, comptez une moyenne de 10g par jour. Si ce n’est pas le cas conduisez le chez le vétérinaire d’urgence !

De 1 à 3 mois, le chaton à encore une santé fragile

Passé le cap du 1er mois, le chaton est capable de réguler lui-même sa température corporelle mais à cet âge là, le chaton est encore en train de construire ses défenses immunitaires. Tenez-le donc néanmoins à l’abri des courants d’air et aménagez lui un coin douillet avec couvertures pour éviter qu’il prenne froid pendant ses pauses siestes.

Par mesure de précaution, lavez-vous bien les mains avant et après toute manipulation. Et pensez à enlever vos chaussures avant d’entrer dans sa pièce. Cela lui évitera d’attraper des maladies potentiellement mortelles pour un chat de son âge.

A la 8ème semaine, pensez à le faire identifier et surtout vacciné pour l’aider à lutter contre les maladies. Le rappel de vaccin sera à prévoir un mois plus tard. Le vétérinaire pourra également le vermifuger avec des produits adaptés pour l’aider à évacuer les vers hérités de sa mère.

Faire dans la litière, tout un apprentissage !

Il faudra s’armer de patience pour apprendre au chaton à faire dans sa litière. En temps normal, l’apprentissage se fait par observation de la mère. Pour pallier à cela, lorsque le chaton commence à faire ses besoins, prenez-le et déposez le dans sa litière. Recommencez le processus jusqu’à ce que cela devienne un automatisme chez lui.


Sauvez un chaton n’est pas une tâche facile et il faudra se préparez-vous à ce que vous puissiez échouer. L’essentiel étant de lui donner le plus de chances possibles de survie, pensez tout d’abord à vous rapprocher d’une association avant de vous lancer seul dans cette mission.