Sur le carnet de vaccination vous pourrez voir concernant la vaccination de votre chat « TCLR » mais qu’est-ce cela signifie ? On ne s'y retrouve pas toujours dans toutes ces abréviations, pas plus que dans les vaccins en eux mêmes. Finalement même lorsque l'on est pro vaccination on ne sait pas toujours contre quoi nous le protégeons. Essayons donc de mettre à jour nos connaissances !

Quels vaccins pour mon chat ?

TCLV pour Typhus, Coryza, Rage

- Le Typhus du au Parvovirus, entraine des signes de gastro entérite avec diarrhées hémorragiques et vomissements, de la fièvre, le chat est extrêmement abattu entrainant la mort dans 90% des cas chez les chatons et 50% pour les chats adultes.

- Le Coryza, il s’agit en réalité d’un ensemble de maladies dues à des virus et bactéries qui atteignent les voies respiratoires et peuvent ressembler à un « rhume » (éternuements, conjonctivites, nez qui coule, inflammation de la langue, fièvre …). Certaines formes sont bégnines et d’autres sont chroniques. C’est une maladie extrêmement contagieuse qui dans ses formes les plus graves peuvent conduire au décès de l’animal.
- La Chlamydiose, c’est une maladie qui se caractérise par une conjonctivite (souvent unilatérale), de la toux, de la fièvre ... Elle se transmet par un contact direct avec un chat contaminé (éternuement, toux, sécrétion oculaire) le vaccin est généralement préconisé lorsque votre chat vit avec de nombreux congénères, ou est amené à être confié à une pension pendants vos vacances. Il est souvent associé au vaccin du Coryza.
Le problème de la Chlamydiose est la rechute du chat dont le système immunitaire est diminué, même après un traitement antibiotique réussit. La vaccination n'empêche pas la maladie elle permet juste dans limiter les effets. Des effets secondaires au vaccin tels léthargie, boiterie, apathie.. peuvent être constatés. Les chats atteints de Coryza sont souvent plus sensible à la Chlamydiose. Si votre chat est diagnostiqué positif à une Chlamydiose il sera généralement testé pour le Coryza, le FeLV et la FIV.

Dans des cas de Typhus et Coryza le chat sera placé sous traitement antibiotiques et peut avoir besoin d’être réhydraté sous perfusion, pour autant il n’est pas toujours possible de le sauver. La meilleure protection est donc la prévention par la vaccination.

- La Leucose ou Leucémie Féline (FeLV), il s’agit d’un virus entrainant un déficit immunitaire (anémie, tumeurs) il se transmet par la salive, le sang, les urines, le sperme … l’animal peut rester porteur sain ou déclarer la maladie dans 1/3 des cas. Cette maladie peut conduire à la mort du chat dans 33% des cas.

- La Rage, seul vaccin OBLIGATOIRE pour voyager avec son chat
La rage ayant disparu en France le vaccin n’est plus obligatoire mais le devient dès que vous passez la frontière avec votre chat, et devra être apposé sur son passeport de santé (vaccin anti rabique). Il s’agit d’une maladie mortelle dans 100% des cas et transmissible à l’Homme. Certains cas ont pu être déclarés sur le territoire suite à des importations d’animaux. Lorsqu’un animal infecté a été en contact d’une façon ou d’une autre avec d’autres animaux ces derniers sont immédiatement euthanasiés au vu du risque épidémique et mortel (art 232 du code rural). L’animal infecté va saliver, devenir extrêmement agressif, avoir des miaulements plaintifs.

La Leucose et la Rage ne peuvent pas être traités. Une seule solution pour le protéger : la vaccination!

Pourquoi et dans quels cas faut-il vacciner son chat ?

Mon chat vit en appartement ou ne dépasse pas la terrasse, quel intérêt de la vacciner ?

Pour faire reculer, et peut être un jour éradiquer, certaines maladies :

Le Typhus et le FeLV ont beaucoup reculé ces dernières années grâce à la vaccination. Pour autant il est estimé à 1 à 2% le nombre de chats errants porteurs sains du virus FeLV qui sont donc susceptibles de la transmettre à un chat non vacciné. Malgré ce recul significatif on constate un retour du typhus depuis 2012.
La généralisation de la vaccination chez le chat permet comme chez l'humain de voir se raréfier et parfois disparaitre certaines maladies.

Pour le protéger des virus qui sont véhiculés par l'air, sans contact nécessaire avec un congénère

Il est nécessaire de vacciner les chats d’appartements contre le Typhus et le Coryza qui peuvent être véhiculés par leurs maitres et par l’air.
Si vous souhaitez faire l’impasse sur le vaccin contre la Leucose (FeLV) il faut être certain que votre chat ne sorte jamais, ne puisse pas s’échapper et ne soit jamais en contact avec un autre chat. Comment prévoir que votre chat ne vous prépare pas un jour une petite fugue, ou que vous ne serez pas amené à le faire garder en urgence chez d'autres propriétaires de chats, où dans une maison dont il pourrait se sauver et faire des rencontres de voisinage ?

Pour partir à l'étranger avec son chat 

Dès que vous sortez de la France métropolitaine vous devrez avoir effectué le vaccin antirabique, qui est le seul vaccin obligatoire, pour pouvoir emmener votre chat avec vous. Si vous ne passez pas la frontière le vaccin n'est donc pas nécessaire.

Pour faire un check up une fois par an

L'autre intérêt de la vaccination est également de faire ausculter son chat une fois par an, et de faire le point avec votre vétérinaire. Passé 10 ans c'est aussi l'occasion de faire faire des analyses sanguines, et de vérifier notamment le bon fonctionnement des reins ou la thyroïde de votre chat.

Et en cas d'effets secondaires ?

Si la vaccination chez le chat ou le chien reste controversée il faut savoir que les effets indésirables graves restent rares, et le bénéfice du vaccin supérieur au risque. Si votre chat réagit par des symptômes graves dans les heures qui suivent la vaccination il est important :
- de le faire à nouveau examiner sans attendre par le vétérinaire
- que le vétérinaire fasse une déclaration de pharmacovigilance et rechercher la réalité du lien de cause à effet
En fonction du résultat de l'étude menée, le vétérinaire peut vous conseiller de changer le vaccin, ou d'arrêter la vaccination, en fonction des risques encourus au vu des effets secondaires, et des risques de contamination de votre chat en fonction de son mode de vie.

Quand vacciner son chat ? :

La première vaccination est appelée Primovaccination et peut se faire à partir de la 8è semaine. Deux injections sont nécessaires à quelques semaines d’intervalle. Lorsque la Primovaccination est effectuée dès 8 semaines trois injections (à 8, 12 et 16 semaines) peuvent être nécessaires du fait des anticorps maternels qui peuvent limiter l'efficacité du vaccin.
Il est impératif d’effectuer un rappel 1 fois par an pour renouveler la protection de votre chat. Si vous laissez passer la date de rappel il faudra reprendre le protocole du début avec deux injections rapprochées à quelques semaines.
Certains vaccins ne sont maintenant renouvelés que tous les deux ou trois ans, votre vétérinaire vous en dira plus en fonction des vaccins que vous avez décidé de faire ou non à votre chat. Vous pouvez également discuter de l'espacement des vaccins avec votre vétérinaire lorsque votre animal est senior, ou réduit fortement ses sorties et ses contacts avec ses congénères.
Le choix des vaccins à administrer à votre chat vous appartient, il est important d’en discuter avec votre vétérinaire et de prendre une décision en connaissance de cause et en fonction du mode de vie de votre chat. Comme expliqué avant il est fortement conseillé de vacciner votre chat contre le Typhus et le Coryza, peu importe son mode de vie.

Contre quoi nous ne pouvons pas le protéger?

- L'Immunodéficience Féline (virus FIV)
Très répandu et généralement transmis par morsure, c'est une maladie mortelle souvent appelée SIDA des chats, et pour laquelle il n'existe pas de vaccin en France. Il n’est pas transmissible à l’Homme. Elle se manifeste par une anémie, un amaigrissement, des tumeurs et des infections à répétition.
En savoir plus sur le Sida et la Leucose du chat.

- La Péritonite Infectieuse Féline (PIF), dû au Coronavirus, est une maladie mortelle et incurable. Aucun vaccin n'est disponible en France. Le chat déclenche une Péritonite, il a de la fièvre, il tousse et a mal à la poitrine. Souvent elle se manifeste par un épanchement pleural (forme humide), le chat a du liquide dans le thorax, ou le ventre et présente donc un ventre tout gonflé. La forme sèche est plus difficile à diagnostiquer. Elle ne se transmet qu'entre félins. Elle atteint plus généralement les jeunes chats.

Le Coût de la vaccination chez le chat :

La primovaccination TCLR coute en moyenne 130 €, et 70 € le rappel annuel. Si vous souscrivez une mutuelle pour votre chat sachez que certains contrats proposent des forfaits prévention qui consistent à vous rembourser une partie des frais de vaccination tous les ans. 

On Récapitule :

Contre quoi et dans quels cas faut-il vacciner son chat :

 

En France encore plus de 50% des chats ne sont pas vaccinés et pourtant le vaccin sauve des vies ! Il y a certaines maladies que l’on ne peut pas empêcher, certains accidents que l’on ne peut pas prévenir, mais quand on peut le protéger il faut le faire !

A lire également :
La vaccination chez le chien, contre quoi devons nous le protéger?
Vermifuger son chat ou son chien, Quand, Pourquoi, Comment ?
Comment protéger vos animaux des tiques ?