Les beaux jours arrivent et ils ne nous ont pas ramenés que le soleil ! En effet, les pollens sont de retours et certains d’entre vous souffrent d’allergies à cette période de l’année, mais saviez-vous que nos amis à 4 pattes peuvent aussi en souffrir ?

Comment savoir si mon chat ou mon chien est allergique aux pollens ?

Voici les symptômes les plus couramment observés chez un animal allergique aux pollens :

  • Léchage excessif
  • Grattage / démangeaisons
  • Otite
  • Yeux rouges avec de l’humeur
  • Rougeurs ou petites plaques
  • Eternuements.

Dans certains cas on peut constater que les pollens sont à l’origine de crises d’épilepsies « saisonnières » c’est-à-dire limitées à cette saison de l’année. Il est très difficile de déterminer la cause de crises d’épilepsie mais si vous constatez que celles-ci se déclenchent toujours au moment de l’apparition des pollens parlez-en à votre vétérinaire qui pourra pratiquer des tests et mettre en place un traitement préventif avec des antihistaminiques notamment.

Comment traiter une allergie aux pollens ?

Votre vétérinaire peut pratiquer des tests (sanguins et/ou cutanés) afin de déterminer la cause de l’allergie et mettre en place un traitement adapté. Généralement un traitement à base d’antihistaminiques est prescrit et peut être couplé avec un traitement à base de cortisone afin d’avoir de meilleurs résultats. Nous rappelons que ces traitements ne doivent absolument pas être administrés sans avis vétérinaire préalable. Une désensibilisation de votre animal peut également être envisagée dans certains cas.

Pensez à utiliser un sérum ophtalmologique pour nettoyer les yeux de votre chien quotidiennement pendant cette période des pollens cela permet d’éviter les irritations. Si cela s’avère insuffisant vous pouvez avoir recours à un collyre ou une pommade ophtalmologique sur les conseils de votre vétérinaire.

Il est également important de brosser régulièrement votre animal pour éliminer les particules qui sont dans son poil et lui appliquer un shampoing ou spray qui va hydrater et nettoyer la peau.

Quelles sont les plantes responsables des allergies ?

Les pollens sont saisonniers généralement d’Avril à Septembre et sont dus à certains arbres, arbustes ou plantes. Au printemps la pollinisation arrive et le vent va véhiculer des grosses quantités de pollen dans l’air, vous ne pouvez pas vous tromper car ce pollen est visible sur les routes, les cours, les terrasses, sur le capot de vos voitures mais même lorsque vous ne voyez plus le pollen à l’œil nu celui-ci est retombé dans l’herbe et continue à provoquer des allergies surtout pour votre animal qui a la truffe au sol toute la journée !

Le Bouleau est le premier à être pointé du doigt mais il n’est pas le seul ! les châtaigniers, noisetiers, chênes et autres arbustes et plantes. A l’été c’est surtout l’herbe y compris le gazon qui va être responsable des allergies.

Quelles sont les autres causes d'allergies chez le chien et le chat ?

L’allergie peut également être due à une ingestion alimentaire, aux gamelles et jouets en plastiques ou aux piqûres de puces, acariens et autres parasites. Soyez donc vigilant et observez bien votre animal pour essayer de déterminer la cause de l’allergie afin que votre vétérinaire vous donne le traitement adapté. Notez si l’allergie est saisonnière ou chronique, si ses habitudes alimentaires ont été modifiées ou si des changements sont intervenus dans son environnement.

Les aliments sont souvent à l’origine d’allergies alimentaires tels que les additifs présents dans les croquettes par exemple. Chez le chien, les aliments pointés du doigts sont le bœuf, le lait, le poulet, le riz et les céréales. Chez le chat, ce sont le bœuf, le poulet, le poisson et l’œuf. En cas de doute supprimez l’aliment plusieurs jours pour voir s’il y a une amélioration.

BON A SAVOIR / Les allergies se déclenchent souvent avec le temps et apparaissent en moyenne entre la 1ère et la 4ème année de votre animal. N’écartez donc pas la cause allergique en pensant que votre animal a déjà été de nombreuses fois en contact et que cela ne peut donc pas venir de là.

A Lire aussi pour ne pas confondre : Les aliments toxiques pour le chien et le chat : décryptage